Notre sélection des meilleurs VPN

Impossible d’échapper en ce moment au matraquage publicitaire des différents acteurs du VPN. Des acteurs nombreux, qui proposent en permanence des promotions « incroyables » et affichent des fonctionnalités en apparence toutes similaires. Avez-vous vraiment besoin d'un VPN ? Si oui, quel VPN est le meilleur ? Ce comparatif complet répond à ces questions.

Qualité-prix

Cyberghost

  • 7 appareils protégés par une seule licence
  • Protocole Wireguard supporté
  • Une interface particulièrement bien pensée
  • Des serveurs dédiés au streaming et au P2P
  • SAV en français et garantie satisfait ou remboursée de 45 jours
Valeur sûre

NordVPN

  • Interface simple d'utilisation
  • Serveurs performants
  • Politique de confidentialité validée par un audit externe
  • 6 appareils protégés par une seule licence
  • Protocole de connexion rapide et sécurisé NordLynx
Performance

Surfshark

  • Des serveurs vraiment rapides
  • Rapport qualité-prix parmi les meilleurs
  • Contournement des géoblocages efficace
  • Utilisable sur un nombre "illimité" d'appareils
  • Moins de serveurs que ses concurrents

Comparez les offres VPN

  • cyberghost logo comparateur numerama test 1

    Cyberghost

    Le meilleur rapport qualité-prix

    • 7 appareils protégés par une seule licence
    • Protocole Wireguard supporté
    • Une interface particulièrement bien pensée
    • Des serveurs dédiés au streaming et au P2P
    • SAV en français et garantie satisfait ou remboursée de 45 jours

    Vous jugez que les services de VPN sont trop chers ? CyberGhost l’est moins. Son abonnement de 3 ans (avec 3 mois offerts) est l’un des meilleurs rapport qualité-prix du moment.

    Si vous n’avez pas eu de VPN, CyberGhost a l’avantage de proposer une application (disponible sur Mac, Windows, iOS et Android, entre autres) à l’interface simple à prendre en main. Le fournisseur fait probablement partie des meilleurs du genre. On trouve en effet des listes de serveurs spécialisés (pour le P2P ou pour le streaming) et des fonctionnalités (split tunneling, kill switch) bien expliquées qui ne demandent pas 5 recherches sur Google pour être comprises.

    On ajoutera à tout cela le support des protocoles de connexion de dernière génération (Wireguard, mais aussi OpenVPN ou IKEv2), une politique de confidentialité stricte (et traduite en français sur son site web, ce qui est rare), un SAV qui parle français et la possibilité de partager un abonnement simultanément avec 7 appareils.

    Reste enfin le prix,  plus bas que ses concurrents. Un abonnement de 3 ans et 3 mois coûte 78 euros environ. Si vous avez besoin d’un VPN qui fonctionne correctement et que vous n’irez jamais en Chine (CyberGhost ne fonctionne pas là-bas), c’est une offre à considérer.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 75 ms 21 ms
    Download 28 Mb/s 56 Mb/s
    Upload 20 Mb/s 69 Mb/s

    En bref

    CyberGhost est la solution la plus efficace compte tenu de son prix si vous recherchez non seulement un VPN capable à la fois de servir de VPN, mais aussi de contourner les géoblocages. Bonus : même si ce n’est pas cher, les applications sont clairement au-dessus du lot.

  • logo nordvpn comparateur vpn numerama v2

    NordVPN

    Valeur sûre

    • Interface simple d'utilisation
    • Serveurs performants
    • Politique de confidentialité validée par un audit externe
    • 6 appareils protégés par une seule licence
    • Protocole de connexion rapide et sécurisé NordLynx

    À moins d’avoir été coupé d’Internet ces 3 dernières années, vous avez forcément entendu parler de NordVPN. Le fournisseur a inondé YouTube de vidéos sponsorisées et la télévision de clips publicitaires. Et quand bien même sa communication est très agressive, il faut bien reconnaître que c’est aujourd’hui l’une des meilleures solutions du moment.

    La grande force de NordVPN, c’est tout simplement que ça marche. Partout, tout le temps. Les serveurs sont nombreux (plus de 5 500 serveurs répartis dans 59 pays), stables et rapides. NordVPN propose par ailleurs des serveurs dédiés au téléchargement dans le peer to peer. Pas de serveurs spécialisés dans le streaming (pour accéder au catalogue étranger des plateformes de SVOD), les serveurs « de base » le permettent nativement.

    La solution est très complète et épaulée par une application très claire qui a le mérite de la sobriété et de la clarté : une simple carte du monde avec des points de connexion. On clique sur un pays et NordVPN connecte l’utilisateur directement sur un serveur.

    NordVPN a fait de nombreux progrès sur son application ces derniers mois. Sur mobile comme sur desktop, l’application est désormais entièrement traduite en français et propose des explications claires sur les fonctionnalités avancées (split tunneling, kill switch). Enfin, on apprécie la possibilité de choisir le protocole de connexion maison, NordLynx, basé sur Wireguard, qui connecte l’utilisateur de façon pratiquement instantanée au serveur VPN.

    Dernier point intéressant, NordVPN fait régulièrement l’effort de démontrer que sa politique de confidentialité est bien respectée en réalisant des audits indépendants.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 116 ms 14 ms
    Download 97 Mb/s 73 Mb/s
    Upload 9,35 Mb/s 84 Mb/s

    En bref

    NordVPN n’est pas le meilleur acteur si l’on cherche uniquement la performance. Certains journalistes de la rédaction de FrAndroid se sont également plaints de ne pas toujours pouvoir l’utiliser lorsqu’ils se trouvaient en Chine.

    NordVPN a également tendance à augmenter doucement, mais sûrement ses prix année après année. Son abonnement de deux ans est actuellement à 2,97 euros par mois (71,20 euros au total).

  • surfshark logo comparateur numerama v1

    Surfshark

    L'outsider aux dents longues

    • Des serveurs vraiment rapides
    • Rapport qualité-prix parmi les meilleurs
    • Contournement des géoblocages efficace
    • Utilisable sur un nombre "illimité" d'appareils
    • Moins de serveurs que ses concurrents

    Surfshark fait office de petit jeune qui en veut dans le monde des VPN. Issue d’une société créée en 2018, la marque a réussir à se faire une place en affichant des tarifs agressifs et un service remarquablement performant.

    Alors d’accord, son application n’est probablement pas aussi léchée que celle de ses concurrents. Elle se contente d’afficher une liste de serveurs sur fond blanc (ou noir) et c’est écrit petit. Mais les options sont nombreuses et surtout, il faut bien admettre que son service fonctionne bien.

    Le contournement des géoblocages fonctionne dans l’ensemble plutôt bien et les débits sont impressionnants compte tenu du prix mensuel. Reste que si sa politique de confidentialité insiste sur le fait que Surfshark ne collecte rien, il n’a jamais produit d’audit indépendant pour le prouver.

    Dernier point intéressant très mis en avant par la marque : un abonnement permet d’utiliser le VPN sur un nombre « illimité » d’appareils simultanément. Et ce, contrairement à ses concurrents qui limitent le nombre d’utilisations simultanées à 5 ou 7 connexions. Si vous avez beaucoup d’amis ou une famille très nombreuse, après tout, pourquoi pas.

    En bref

    Avec son abonnement de deux ans à un peu plus de deux euros par mois, Surfshark est un VPN tout à fait recommandable si vous ne voulez pas dépenser une formule dans un abonnement et qu’il va essentiellement vous servir à contourner les géoblocages. Peut-être pas le plus sérieux, mais l’un des plus efficaces.

  • logo protonvpn numerama comparateur

    ProtonVPN

    Le prix de la confiance

    • Une application vraiment complète et sécurisante
    • Code des applications open source, gage de confiance
    • Le plus cher des VPN
    • 10 appareils protégés par une seule licence
    • Le VPN de la confidentialité

    On connaît bien Proton pour son excellent client mail ProtonMail. Mais il possède également une application de VPN, ProtonVPN, qui affiche les mêmes qualités : application très complète et confidentialité des données mise en avant.

    Vous avez toujours rêvé de passer pour un hacker d’élite en lançant une mystérieuse application qui gère des serveurs ? Alors l’application de ProtonVPN est faite pour vous. Avec sa carte du monde en noir et vert, ses triangles et ses longues droites qui relient les serveurs auxquels on est connecté, il est difficile de ne pas penser au film Wargame.

    Quoi qu’il en soit, cette application est belle et vraiment réussie puisqu’elle permet de sélectionner très facilement un serveur, de surveiller en temps réel son débit, mais aussi de créer des « profils », permettant de sauvegarder des « localisations favorites » associées à des types de serveurs (pour le P2P, pour Tor, pour le double VPN).

    Complètes, les applications ont également un argument de poids pour ceux qui veulent protéger leur confidentialité : depuis janvier 2020, le code de toutes les applications de ProtonVPN est open source. Un code qui a été préalablement audité et validé par des experts pour s’assurer qu’il ne comprenait aucune faille de sécurité. ProtonVPN est le seul acteur sur le marché à avoir effectué une telle démarche.

    Et dans les faits alors ? Eh bien ProtonVPN fonctionne vraiment très bien. Le contournement des géoblocages fonctionne désormais correctement (vous pouvez accéder aux catalogues étrangers de Netflix ou Amazon Prime) et les débits plus que corrects.

    Mais voilà, ProtonVPN est tout simplement le plus le VPN le plus cher de cette sélection. À moins de 7 par mois (pour vraiment profiter de tous les services du VPN) et avec un engagement d’un an, ce n’est vraiment pas donné. Et les promotions sont extrêmement rares. Le prix de la confiance et de la tranquillité.

    En bref

    Vous voulez un VPN dans lequel vous avez parfaitement confiance sans sacrifier les performances ? ProtonVPN est le meilleur choix. Mais celui de votre portefeuille.

  • logo expressvpn comparateur vpn numerama v1

    ExpressVPN

    Premium, mais très cher

    • Performances et stabilité au rendez-vous
    • Une application sobre et simple
    • Tarifs élevés et peu de promotions
    • 5 appareils protégés par une seule licence
    • 3 mois offerts sur l'abonnement d'1 an

    Beaucoup plus discret que NordVPN, ExpressVPN est à ce jour le fournisseur de VPN le plus performant que l’on peut trouver sur le marché. Sur le fond, les différences avec NordVPN sont marginales. Ses serveurs sont un peu plus rapides, un peu plus stables, et c’est ce fournisseur qui a permis aux journalistes de FrAndroid de retrouver un accès à Gmail en Chine.

    L’application est également assez différente de NordVPN. Ici, pas de carte du monde, mais une simple liste textuelle de serveur, avec la possibilité de se connecter précisément sur une ville en particulier (pratique si l’on désire se connecter sur la côte Est ou Ouest des États-Unis). Une option permet également de tester la vitesse des serveurs pour trouver rapidement le serveur le plus rapide. Simple, efficace. ExpressVPN, comme NordVPN, se targue enfin de pouvoir contourner les filtres anti-VPN de Netflix. En pratique, il est possible de profiter du catalogue américain pratiquement sans décrochage.

    Droit dans ses bottes et sûr de ses performances, ExpressVPN ne fait aucune concession sur son prix : c’est son seul point faible. Il affiche un tarif d’environ 85 euros pour un an d’abonnement et ne fait pas beaucoup de promotions. L’un des VPN les plus chers du marché.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 83 ms 13 ms
    Download 101 Mb/s 66 Mb/s
    Upload 13 Mb/s 140 Mb/s

    En bref

    Techniquement, ExpressVPN est l’un des meilleurs VPN que l’on puisse trouver sur le marché. Ses serveurs sont nombreux, rapides et permettent de contourner pratiquement tous les blocages et géoblocages — mur virtuel chinois compris.

  • logo vyprvpn numerama comparateur

    VyprVPN

    Le moins cher

    • Tarif mensuel imbattable
    • Une interface qui va à l'essentiel
    • Serveurs moins performants que la concurrence
    • 5 appareils protégés par une seule licence
    • Logo le plus cool du marché VPN

    VyprVPN n’est ni le plus connu ni le plus performant des VPN. Mais c’est le moins cher. Un argument de taille.

    Que peut-on attendre d’un VPN dont le prix mensuel est situé à moins de 1,5 euro par mois ? À un service minimum, mais un service qui fonctionne relativement bien quand même. Alors d’accord, son application n’est vraiment pas la plus belle. Mais elle a le mérite de la sobriété et ne s’encombre pas fonctionnalités inutiles. On trouve une liste de serveur, un kill switch et une fonction de split tunneling. Que demander de plus ?

    Des serveurs efficaces ? C’est là que le bat blesse. S’il est bien possible de contourner les géoblocages des plateformes de SVOD (mais pas partout dans le monde), les serveurs se révèlent dans l’ensemble assez lents.

    Quant à la confidentialité des données, VyprVPN avait été l’un des premiers à réaliser un audit indépendant pour appuyer sa politique de confidentialité des données, mais il date maintenant de 2018 et n’a pas été refait depuis.

    En bref

    Vous avez besoin d’un VPN juste pour contourner le géoblocage de certains sites web ou cacher votre IP ? À moins de 1,5 euro par mois, VyprnVPN fera très bien ce travail. Mais ne lui en demandez pas beaucoup plus.

Vous aimerez peut-être

FAQ

À quoi sert un VPN ?

Un VPN permet de délocaliser sa connexion Internet sur un serveur appartenant à un fournisseur de VPN. Il prend la forme d’une application (sur ordinateur ou sur mobile), qui va détourner votre connexion Internet pour la « brancher » directement sur un serveur qui peut être situé aussi bien à quelques kilomètres de chez vous qu’à l’autre bout du monde.

La connexion VPN à plusieurs avantages :

  • Elle permet de changer son adresse IP. Et donc faire croire que sa connexion se situe aux États-Unis alors qu’on habite à Melun. Pratique pour contourner les géoblocages de certains sites web ou application ou accéder à d’autres catalogues.
  • Elle permet de chiffrer les données qui passent entre votre ordinateur et le serveur VPN. Concrètement, aucun indésirable ne peut savoir ce que vous faites en regardant les données qui transitent sur votre connexion Internet.
  • Elle permet d’échapper à la censure sur Internet exercée dans certains pays autoritaires. Depuis la Chine, certains VPN permettent de se connecter à leurs serveurs pour pouvoir accéder aux services web occidentaux.

En pratique, existe-t-il des cas où le grand public peut avoir besoin d’un VPN ? Cela se discute.

Si vous vous connectez souvent à des réseaux Wi-Fi publics, c’est une protection que l’on recommandera les yeux fermés. Si vous êtes expat, cela peut aussi vous permettre de vous localiser dans votre pays de résidence pour utiliser des services auxquels vous avez le droit — bouquets SVoD locaux, télévision publique, etc. Certains services et médias ont coupé leur accès aux résidents européens pour ne pas avoir à appliquer le RGPD. Se localiser où ils opèrent avec un VPN permet de le retrouver.

Le cas de l’accès aux catalogues SVoD de services internationaux, souvent mis en avant par les fournisseurs de VPN et les publicités, est à la discrétion des utilisateurs, puisqu’elle n’est pas autorisée explicitement par les CGU : certains services comme Disney+ combattent les VPN activement (et plutôt bien), d’autres comme Netflix semblent tolérer la pratique — qui, dès lors, doit être marginale par rapport à la masse des abonnés.

En revanche, un VPN n’a pas vocation à minimiser la collecte des données publicitaires ou à protéger vos éventuelles erreurs : si vous utilisez un VPN à longueur de journée, pour tous les usages du web, en étant connecté à vos profils (réseaux sociaux, navigation, achats, etc.), votre identifiant publicitaire sera quand même enrichi et vos données seront croisées. Elles le seront simplement à distance.

Pourquoi la majorité des VPN affichent des promotions en permanence ?

Les fournisseurs de VPN sont malins et ont bien compris qu’afficher en permanence des promotions pouvant aller jusqu’à – 90 % sur leurs abonnements attiraient le chaland. Dans les faits, un VPN n’est jamais vendu à son plein tarif. En moyenne, un abonnement de deux ou trois ans à un bon VPN est vendu entre 70 et 100 euros. Rarement moins (ou alors le nombre de serveurs, les options et les débits sont limités), jamais plus.

Notez également que les fournisseurs de VPN font payer leurs abonnements annuels en totalité dès la validation de la commande et ne proposent pas de mensualisation. Car oui, 2,60 euros par mois vous semblera toujours meilleur marché que 95 euros pour deux ans.

Ces prix cassés s’expliquent assez facilement : une fois le coût des serveurs et des logiciels amortis, opérer un VPN n’est pas très coûteux.

Les VPN regardent-ils mon activité qui passe sur leurs serveurs ?

Tous les VPN sérieux l’afficheront sur leur site web : promis-juré, ils ne regardent absolument jamais les données qui transitent sur leurs serveurs et ne surveillent pas ce que font leurs utilisateurs. C’est ce qu’on appelle la politique de conservation des données (ou log policy en anglais). NordVPN ou ProtonVPN ont par exemple fait appel à un cabinet indépendant d’audit afin de faire valider leur politique de non-conservation des données.

Dans les faits, le vrai problème provient de la surveillance étatique des serveurs des fournisseurs de VPN. L’un des arguments préférés des fournisseurs est d’affirmer qu’en étant placés hors de la juridiction des Five Eyes (ce qui explique pourquoi ces entreprises sont situées dans des destinations qui sonnent comme un article sur l’évasion fiscale), vos données sont à l’abri de la surveillance des agences de renseignements anglophones. Ce qui est impossible à vérifier.

Notez pour finir que si les serveurs des fournisseurs de VPN ne gardent pas de trace de vos données, ils conservent d’une manière ou d’une autre sur leur site web le nom, l’email et le moyen de paiement utilisé par un utilisateur pour accéder à leur service.

Comment bien choisir son VPN ?

Comme vous pouvez le constater dans ce comparateur, les prix peuvent aller du simple au quadruple… pour un service en apparence sensiblement identique. Car oui, la première fonctionnalité d’un VPN, c’est de déporter votre connexion Internet sur un serveur (souvent situé à l’étranger) appartenant à la marque de VPN.

Alors qu’est-ce qui les différencie les uns des autres. Voici quelques pistes :

  • Prenez en compte votre usage .

Est-ce pour regarder le catalogue américain de Netflix ? Dans ce cas, lisez bien les tests pour voir si ça fonctionne bien. Pour améliorer votre confidentialité ? Lisez bien la politique de confidentialité sur les sites web des fournisseurs. Pour contourner le grand firewall chinois ? Attention, certains fournisseurs de VPN ne le permettent pas.

  • La qualité des serveurs

Un speedtest des serveurs est toujours un bon moyen de savoir ce que valent les serveurs d’un fournisseur. Mais il faut également prendre en compte leur stabilité et leur nombre en compte.

  • Le prix

Avez-vous besoin de dépenser 80 ou 100 euros dans un VPN dont vous vous servirez quelques fois par mois ? Si c’est le cas, un VPN au bon rapport qualité-prix suffit.

Et les VPN gratuits alors ?

On vous les déconseille. Les VPN gratuits sont non seulement très lents, mais en plus ils ne garantissent jamais la sécurité de vos données. Si vous ne payez pas, c’est qu’ils se rémunèrent ailleurs.

Pourquoi mon entreprise me propose-t-elle un VPN ?

C’est la même chose, mais pas la même chose. Le mot VPN est utilisé pour ces services grand public, qui sont au sens strict des VPN, mais aussi pour l’outil opéré par des entreprises pour que leurs employé·e·s à distance se connectent notamment sur les serveurs ou intranets des bureaux physiques. Ces VPN ont la même fonction : ils reroutent votre connexion ailleurs, et cet ailleurs, c’est généralement l’adresse de votre entreprise. C’est essentiel à certains niveau de confidentialité pour conserver certaines données critiques en lieu sûr.