Notre sélection des meilleurs VPN

Impossible d’échapper en ce moment au matraquage publicitaire des différents acteurs du VPN. Des acteurs nombreux, qui proposent en permanence des promotions « incroyables » et affichent des fonctionnalités en apparence toutes similaires. Avez-vous vraiment besoin d'un VPN ? Si oui, quel VPN est le meilleur ? Ce comparatif complet répond à ces questions.
  • Cyberghost

    Le meilleur rapport qualité-prix

    • 7 appareils protégés par une seule licence
    • Protocole Wireguard supporté
    • Une interface particulièrement bien pensée
    • Des serveurs dédiés au streaming et au P2P
    • SAV en français et garantie satisfait ou remboursée de 45 jours

    Vous jugez que les services de VPN sont trop chers ? CyberGhost l’est moins. Son abonnement de 3 ans (avec 3 mois offerts) est l’un des meilleurs rapport qualité-prix du moment.

    Si vous n’avez pas eu de VPN, CyberGhost a l’avantage de proposer une application (disponible sur Mac, Windows, iOS et Android, entre autres) à l’interface simple à prendre en main. Le fournisseur fait probablement partie des meilleurs du genre. On trouve en effet des listes de serveurs spécialisés (pour le P2P ou pour le streaming) et des fonctionnalités (split tunneling, kill switch) bien expliquées qui ne demandent pas 5 recherches sur Google pour être comprises.

    On ajoutera à tout cela le support des protocoles de connexion de dernière génération (Wireguard, mais aussi OpenVPN ou IKEv2), une politique de confidentialité stricte (et traduite en français sur son site web, ce qui est rare), un SAV qui parle français et la possibilité de partager un abonnement simultanément avec 7 appareils.

    Reste enfin le prix,  plus bas que ses concurrents. Un abonnement de 3 ans et 3 mois coûte 78 euros environ. Si vous avez besoin d’un VPN qui fonctionne correctement et que vous n’irez jamais en Chine (CyberGhost ne fonctionne pas là-bas), c’est une offre à considérer.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 75 ms 21 ms
    Download 28 Mb/s 56 Mb/s
    Upload 20 Mb/s 69 Mb/s

    En bref

    CyberGhost est la solution la plus efficace compte tenu de son prix si vous recherchez non seulement un VPN capable à la fois de servir de VPN, mais aussi de contourner les géoblocages. Bonus : même si ce n’est pas cher, les applications sont clairement au-dessus du lot.

  • NordVPN

    Valeur sûre

    • Interface simple d'utilisation
    • Serveurs performants
    • Politique de confidentialité validée par un audit externe
    • 6 appareils protégés par une seule licence
    • Protocole de connexion rapide et sécurisé NordLynx

    À moins d’avoir été coupé d’Internet ces 3 dernières années, vous avez forcément entendu parler de NordVPN. Le fournisseur a inondé YouTube de vidéos sponsorisées et la télévision de clips publicitaires. Et quand bien même sa communication est très agressive, il faut bien reconnaître que c’est aujourd’hui l’une des meilleures solutions du moment.

    La grande force de NordVPN, c’est tout simplement que ça marche. Partout, tout le temps. Les serveurs sont nombreux (plus de 5 500 serveurs répartis dans 59 pays), stables et rapides. NordVPN propose par ailleurs des serveurs dédiés au téléchargement dans le peer to peer. Pas de serveurs spécialisés dans le streaming (pour accéder au catalogue étranger des plateformes de SVOD), les serveurs « de base » le permettent nativement.

    La solution est très complète et épaulée par une application très claire qui a le mérite de la sobriété et de la clarté : une simple carte du monde avec des points de connexion. On clique sur un pays et NordVPN connecte l’utilisateur directement sur un serveur.

    NordVPN a fait de nombreux progrès sur son application ces derniers mois. Sur mobile comme sur desktop, l’application est désormais entièrement traduite en français et propose des explications claires sur les fonctionnalités avancées (split tunneling, kill switch). Enfin, on apprécie la possibilité de choisir le protocole de connexion maison, NordLynx, basé sur Wireguard, qui connecte l’utilisateur de façon pratiquement instantanée au serveur VPN.

    Dernier point intéressant, NordVPN fait régulièrement l’effort de démontrer que sa politique de confidentialité est bien respectée en réalisant des audits indépendants.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 116 ms 14 ms
    Download 97 Mb/s 73 Mb/s
    Upload 9,35 Mb/s 84 Mb/s

    En bref

    NordVPN n’est pas le meilleur acteur si l’on cherche uniquement la performance. Certains journalistes de la rédaction de FrAndroid se sont également plaints de ne pas toujours pouvoir l’utiliser lorsqu’ils se trouvaient en Chine.

    NordVPN a également tendance à augmenter doucement, mais sûrement ses prix année après année. Son abonnement de deux ans est actuellement à 2,97 euros par mois (71,20 euros au total).

  • Surfshark

    L'outsider aux dents longues

    • Des serveurs vraiment rapides
    • Rapport qualité-prix parmi les meilleurs
    • Contournement des géoblocages efficace
    • Utilisable sur un nombre "illimité" d'appareils
    • Moins de serveurs que ses concurrents

    Surfshark fait office de petit jeune qui en veut dans le monde des VPN. Issue d’une société créée en 2018, la marque a réussir à se faire une place en affichant des tarifs agressifs et un service remarquablement performant.

    Alors d’accord, son application n’est probablement pas aussi léchée que celle de ses concurrents. Elle se contente d’afficher une liste de serveurs sur fond blanc (ou noir) et c’est écrit petit. Mais les options sont nombreuses et surtout, il faut bien admettre que son service fonctionne bien.

    Le contournement des géoblocages fonctionne dans l’ensemble plutôt bien et les débits sont impressionnants compte tenu du prix mensuel. Reste que si sa politique de confidentialité insiste sur le fait que Surfshark ne collecte rien, il n’a jamais produit d’audit indépendant pour le prouver.

    Dernier point intéressant très mis en avant par la marque : un abonnement permet d’utiliser le VPN sur un nombre « illimité » d’appareils simultanément. Et ce, contrairement à ses concurrents qui limitent le nombre d’utilisations simultanées à 5 ou 7 connexions. Si vous avez beaucoup d’amis ou une famille très nombreuse, après tout, pourquoi pas.

    En bref

    Avec son abonnement de deux ans à un peu plus de deux euros par mois, Surfshark est un VPN tout à fait recommandable si vous ne voulez pas dépenser une formule dans un abonnement et qu’il va essentiellement vous servir à contourner les géoblocages. Peut-être pas le plus sérieux, mais l’un des plus efficaces.

  • ProtonVPN

    Le prix de la confiance

    • Une application vraiment complète et sécurisante
    • Code des applications open source, gage de confiance
    • Le plus cher des VPN
    • 5 appareils protégés par une seule licence
    • Le VPN de la confidentialité

    On connaît bien Proton pour son excellent client mail ProtonMail. Mais il possède également une application de VPN, ProtonVPN, qui affiche les mêmes qualités : application très complète et confidentialité des données mise en avant.

    Vous avez toujours rêvé de passer pour un hacker d’élite en lançant une mystérieuse application qui gère des serveurs ? Alors l’application de ProtonVPN est faite pour vous. Avec sa carte du monde en noir et vert, ses triangles et ses longues droites qui relient les serveurs auxquels on est connecté, il est difficile de ne pas penser au film Wargame.

    Quoi qu’il en soit, cette application est belle et vraiment réussie puisqu’elle permet de sélectionner très facilement un serveur, de surveiller en temps réel son débit, mais aussi de créer des « profils », permettant de sauvegarder des « localisations favorites » associées à des types de serveurs (pour le P2P, pour Tor, pour le double VPN).

    Complètes, les applications ont également un argument de poids pour ceux qui veulent protéger leur confidentialité : depuis janvier 2020, le code de toutes les applications de ProtonVPN est open source. Un code qui a été préalablement audité et validé par des experts pour s’assurer qu’il ne comprenait aucune faille de sécurité. ProtonVPN est le seul acteur sur le marché à avoir effectué une telle démarche.

    Et dans les faits alors ? Eh bien ProtonVPN fonctionne vraiment très bien. Le contournement des géoblocages fonctionne désormais correctement (vous pouvez accéder aux catalogues étrangers de Netflix ou Amazon Prime) et les débits plus que corrects.

    Mais voilà, ProtonVPN est tout simplement le plus le VPN le plus cher de cette sélection. À 8 euros par mois (pour vraiment profiter de tous les services du VPN) et avec un engagement d’un an, ce n’est vraiment pas donné. Et les promotions sont extrêmement rares. Le prix de la confiance et de la tranquillité.

    En bref

    Vous voulez un VPN dans lequel vous avez parfaitement confiance sans sacrifier les performances ? ProtonVPN est le meilleur choix. Mais celui de votre portefeuille.

  • ExpressVPN

    Premium, mais très cher

    • Performances et stabilité au rendez-vous
    • Une application sobre et simple
    • Tarifs élevés et peu de promotions
    • 5 appareils protégés par une seule licence
    • 3 mois offerts sur l'abonnement d'1 an

    Beaucoup plus discret que NordVPN, ExpressVPN est à ce jour le fournisseur de VPN le plus performant que l’on peut trouver sur le marché. Sur le fond, les différences avec NordVPN sont marginales. Ses serveurs sont un peu plus rapides, un peu plus stables, et c’est ce fournisseur qui a permis aux journalistes de FrAndroid de retrouver un accès à Gmail en Chine.

    L’application est également assez différente de NordVPN. Ici, pas de carte du monde, mais une simple liste textuelle de serveur, avec la possibilité de se connecter précisément sur une ville en particulier (pratique si l’on désire se connecter sur la côte Est ou Ouest des États-Unis). Une option permet également de tester la vitesse des serveurs pour trouver rapidement le serveur le plus rapide. Simple, efficace. ExpressVPN, comme NordVPN, se targue enfin de pouvoir contourner les filtres anti-VPN de Netflix. En pratique, il est possible de profiter du catalogue américain pratiquement sans décrochage.

    Droit dans ses bottes et sûr de ses performances, ExpressVPN ne fait aucune concession sur son prix : c’est son seul point faible. Il affiche un tarif d’environ 85 euros pour un an d’abonnement et ne fait pas beaucoup de promotions. L’un des VPN les plus chers du marché.

    En chiffres

    Les tests de débit ont été effectués sur une connexion locale en fibre de 300 mb/s environ

    Serveur États-Unis Allemagne
    Ping 83 ms 13 ms
    Download 101 Mb/s 66 Mb/s
    Upload 13 Mb/s 140 Mb/s

    En bref

    Techniquement, ExpressVPN est l’un des meilleurs VPN que l’on puisse trouver sur le marché. Ses serveurs sont nombreux, rapides et permettent de contourner pratiquement tous les blocages et géoblocages — mur virtuel chinois compris.

  • VyprVPN

    Le moins cher

    • Tarif mensuel imbattable
    • Une interface qui va à l'essentiel
    • Serveurs moins performants que la concurrence
    • 5 appareils protégés par une seule licence
    • Logo le plus cool du marché VPN

    VyprVPN n’est ni le plus connu ni le plus performant des VPN. Mais c’est le moins cher. Un argument de taille.

    Que peut-on attendre d’un VPN dont le prix mensuel est situé à moins de 1,5 euro par mois ? À un service minimum, mais un service qui fonctionne relativement bien quand même. Alors d’accord, son application n’est vraiment pas la plus belle. Mais elle a le mérite de la sobriété et ne s’encombre pas fonctionnalités inutiles. On trouve une liste de serveur, un kill switch et une fonction de split tunneling. Que demander de plus ?

    Des serveurs efficaces ? C’est là que le bat blesse. S’il est bien possible de contourner les géoblocages des plateformes de SVOD (mais pas partout dans le monde), les serveurs se révèlent dans l’ensemble assez lents.

    Quant à la confidentialité des données, VyprVPN avait été l’un des premiers à réaliser un audit indépendant pour appuyer sa politique de confidentialité des données, mais il date maintenant de 2018 et n’a pas été refait depuis.

    En bref

    Vous avez besoin d’un VPN juste pour contourner le géoblocage de certains sites web ou cacher votre IP ? À moins de 1,5 euro par mois, VyprnVPN fera très bien ce travail. Mais ne lui en demandez pas beaucoup plus.

FAQ

À quoi sert un VPN ?

Un VPN permet de délocaliser sa connexion Internet sur un serveur appartenant à un fournisseur de VPN. Il prend la forme d’une application (sur ordinateur ou sur mobile), qui va détourner votre connexion Internet pour la « brancher » directement sur un serveur qui peut être situé aussi bien à quelques kilomètres de chez vous qu’à l’autre bout du monde.

La connexion VPN à plusieurs avantages :

  • Elle permet de changer son adresse IP. Et donc faire croire que sa connexion se situe aux États-Unis alors qu’on habite à Melun. Pratique pour contourner les géoblocages de certains sites web ou application ou accéder à d’autres catalogues.
  • Elle permet de chiffrer les données qui passent entre votre ordinateur et le serveur VPN. Concrètement, aucun indésirable ne peut savoir ce que vous faites en regardant les données qui transitent sur votre connexion Internet.
  • Elle permet d’échapper à la censure sur Internet exercée dans certains pays autoritaires. Depuis la Chine, certains VPN permettent de se connecter à leurs serveurs pour pouvoir accéder aux services web occidentaux.

En pratique, existe-t-il des cas où le grand public peut avoir besoin d’un VPN ? Cela se discute.

Si vous vous connectez souvent à des réseaux Wi-Fi publics, c’est une protection que l’on recommandera les yeux fermés. Si vous êtes expat, cela peut aussi vous permettre de vous localiser dans votre pays de résidence pour utiliser des services auxquels vous avez le droit — bouquets SVoD locaux, télévision publique, etc. Certains services et médias ont coupé leur accès aux résidents européens pour ne pas avoir à appliquer le RGPD. Se localiser où ils opèrent avec un VPN permet de le retrouver.

Le cas de l’accès aux catalogues SVoD de services internationaux, souvent mis en avant par les fournisseurs de VPN et les publicités, est à la discrétion des utilisateurs, puisqu’elle n’est pas autorisée explicitement par les CGU : certains services comme Disney+ combattent les VPN activement (et plutôt bien), d’autres comme Netflix semblent tolérer la pratique — qui, dès lors, doit être marginale par rapport à la masse des abonnés.

En revanche, un VPN n’a pas vocation à minimiser la collecte des données publicitaires ou à protéger vos éventuelles erreurs : si vous utilisez un VPN à longueur de journée, pour tous les usages du web, en étant connecté à vos profils (réseaux sociaux, navigation, achats, etc.), votre identifiant publicitaire sera quand même enrichi et vos données seront croisées. Elles le seront simplement à distance.

Pourquoi la majorité des VPN affichent des promotions en permanence ?

Les fournisseurs de VPN sont malins et ont bien compris qu’afficher en permanence des promotions pouvant aller jusqu’à – 90 % sur leurs abonnements attiraient le chaland. Dans les faits, un VPN n’est jamais vendu à son plein tarif. En moyenne, un abonnement de deux ou trois ans à un bon VPN est vendu entre 70 et 100 euros. Rarement moins (ou alors le nombre de serveurs, les options et les débits sont limités), jamais plus.

Notez également que les fournisseurs de VPN font payer leurs abonnements annuels en totalité dès la validation de la commande et ne proposent pas de mensualisation. Car oui, 2,60 euros par mois vous semblera toujours meilleur marché que 95 euros pour deux ans.

Ces prix cassés s’expliquent assez facilement : une fois le coût des serveurs et des logiciels amortis, opérer un VPN n’est pas très coûteux.

Les VPN regardent-ils mon activité qui passe sur leurs serveurs ?

Tous les VPN sérieux l’afficheront sur leur site web : promis-juré, ils ne regardent absolument jamais les données qui transitent sur leurs serveurs et ne surveillent pas ce que font leurs utilisateurs. C’est ce qu’on appelle la politique de conservation des données (ou log policy en anglais). NordVPN ou ProtonVPN ont par exemple fait appel à un cabinet indépendant d’audit afin de faire valider leur politique de non-conservation des données.

Dans les faits, le vrai problème provient de la surveillance étatique des serveurs des fournisseurs de VPN. L’un des arguments préférés des fournisseurs est d’affirmer qu’en étant placés hors de la juridiction des Five Eyes (ce qui explique pourquoi ces entreprises sont situées dans des destinations qui sonnent comme un article sur l’évasion fiscale), vos données sont à l’abri de la surveillance des agences de renseignements anglophones. Ce qui est impossible à vérifier.

Notez pour finir que si les serveurs des fournisseurs de VPN ne gardent pas de trace de vos données, ils conservent d’une manière ou d’une autre sur leur site web le nom, l’email et le moyen de paiement utilisé par un utilisateur pour accéder à leur service.

Comment bien choisir son VPN ?

Comme vous pouvez le constater dans ce comparateur, les prix peuvent aller du simple au quadruple… pour un service en apparence sensiblement identique. Car oui, la première fonctionnalité d’un VPN, c’est de déporter votre connexion Internet sur un serveur (souvent situé à l’étranger) appartenant à la marque de VPN.

Alors qu’est-ce qui les différencie les uns des autres. Voici quelques pistes :

  • Prenez en compte votre usage .

Est-ce pour regarder le catalogue américain de Netflix ? Dans ce cas, lisez bien les tests pour voir si ça fonctionne bien. Pour améliorer votre confidentialité ? Lisez bien la politique de confidentialité sur les sites web des fournisseurs. Pour contourner le grand firewall chinois ? Attention, certains fournisseurs de VPN ne le permettent pas.

  • La qualité des serveurs

Un speedtest des serveurs est toujours un bon moyen de savoir ce que valent les serveurs d’un fournisseur. Mais il faut également prendre en compte leur stabilité et leur nombre en compte.

  • Le prix

Avez-vous besoin de dépenser 80 ou 100 euros dans un VPN dont vous vous servirez quelques fois par mois ? Si c’est le cas, un VPN au bon rapport qualité-prix suffit.

Et les VPN gratuits alors ?

On vous les déconseille. Les VPN gratuits sont non seulement très lents, mais en plus ils ne garantissent jamais la sécurité de vos données. Si vous ne payez pas, c’est qu’ils se rémunèrent ailleurs.

Pourquoi mon entreprise me propose-t-elle un VPN ?

C’est la même chose, mais pas la même chose. Le mot VPN est utilisé pour ces services grand public, qui sont au sens strict des VPN, mais aussi pour l’outil opéré par des entreprises pour que leurs employé·e·s à distance se connectent notamment sur les serveurs ou intranets des bureaux physiques. Ces VPN ont la même fonction : ils reroutent votre connexion ailleurs, et cet ailleurs, c’est généralement l’adresse de votre entreprise. C’est essentiel à certains niveau de confidentialité pour conserver certaines données critiques en lieu sûr.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Commentaires

Notre sélection des meilleurs VPN

13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
tazeurface
tazeurface
23 juin 2019 8 h 29 min

Bonjour,
J’ai déjà essayé tous ces VPN, et tous m’ont déçu au fil du temps. Que ce soit NordVpn ou cyberghost qui ont perdu en rapidité des serveurs, ou des teams qui mettent des jours à régler vos problèmes, toujours plus de clients et moins de charisme, cyberghost n’a plus d’offre gratuite. Et que dire de ceux qui fuient avec IPV6. Tous ne sont pas là comme protonVPN excellent mais onéreux. Toutefois en étant patient et inscrit à leurs newsletters d’agréables surprises d’offres peuvent tomber pour les french days, black friday…
J’ai trouvé ce post très intéressant et facile à décrypter.
Bonne continuation à la rédaction

fallhumanity
fallhumanity
23 juin 2019 8 h 30 min

Bonjour je trouve votrte article extrèmement succint, nombre de VPN choisis (pourquoi seulement 3 ?), chiffrement, canary, switch serveur à la volée, killswitch ? J’attends depuis des années un vrai tests en profondeurs mais je suppose que sa dois être un vrai casse tête.
Mais j’apprécie aussi les infos que vous avez mis comme le fais de savoir qui se cache derrière l’entreprise car sa cache pas malde surprises comme vous l’avez marqué. J’espère que vous en ferez une mise à jour où un comparateurs plus étoffés.

georgesegered
georgesegered
28 juin 2019 13 h 46 min

Bonjour l’équipe Numerama.
Merci pour ce comparatif qui me rassure dans mon choix (j’ai choisi Nordvpn depuis l’un de vos article au sujet de Netflix).
Le test de vitesse est top, ça me semble en effet important.
Par contre il y a beaucoup de fonctionnalités que vous ne détaillez pas dans l’article, parce que je commence à le connaitre maintenant mon vpn (killswitch, double vpn, selection de la ville dans laquelle on se connecte…). Je serai d’avis d’une petite MAJ avec plus d’éléments.

brabra
brabra
1 juillet 2019 23 h 28 min

Ou sinon ne pas en utilisé, c’est rapide est pas cher, gagnant à tout les coups.

dubsteak
dubsteak
11 juillet 2019 14 h 54 min
Réponse à  brabra

gagnant à tout les coups.

Oui sauf dans le cas ou on a besoin. Merci pour ce commentaire très utile.

brabra
brabra
2 août 2019 15 h 50 min
Réponse à  dubsteak

Besoin pour ? Sans raisons, ton commentaire n’est pas plus utile

dubsteak
dubsteak
5 août 2019 8 h 18 min
Réponse à  brabra

Il suffit d’avoir un peu d’imagination. Débloquer du contenu bloqué dans son pays, protéger sa vie privée quand on voyage et qu’on a besoin de se connecter à des hotspots chelous, anonymiser sa navigation …

viviane001
viviane001
6 juillet 2019 17 h 07 min

Bonjour.
J’ai été abonné au VPN proposé par Avast puis durant durant deux ans j’étais connecté avec Cyberghost.
Aujourd’hui j’ai trouvé un VPN qui me satisfait vraiment pleinement. Il s’agit de WINDSCRIBE. Pas ou très peu de perte de vitesse, temps d’attente inexistant … l’idéal ! Quant au prix 4$08 le mois pour la version pro !

ferocious
ferocious
19 juillet 2019 8 h 19 min

Tu le sens bien l’article sponsorisé par NordVPN? Pourquoi toujours les placer en premier alors que l’entreprise appartient pour de vrai à Tesonet, une entreprise Littuanienne spécialisée dans la revente de datas… NordVPN, comme ProtonVPN (qui appartiennent à la même boite) ne sont que deux facettes d’un énorme HoneyPot. Pourquoi ne pas parler d’OpenVPN ou des alternatives gratuites que l’on peut mettre en place soi-même ?

marhiatrik
marhiatrik
27 août 2019 16 h 18 min
Réponse à  ferocious

Mais son siège est au Panama donc ne sont pas regis par les lois Européennes, ils ont une “no logs policy” et ils ont même été audités pour ça… Je sais qu’on va me répondre “T’as bien appris ta leçon” mais je me suis juste renseigné avant de prendre un VPN et c’est vrai que leur service est juste génial!

tyrex
tyrex
27 octobre 2019 9 h 40 min

Bonjour à tous. De site en site on retrouve toujours le même trio. Que pensez vous par exemple des Suisses de Golden Frog Vyprn ou de l’ultra rapide Astrill Vpn?

dev_tty
dev_tty
16 décembre 2019 18 h 58 min

Il faut quand-même préciser que les 3.17€ par mois c’est avec un engagement de 3 ans et que les échéances de paiement ne sont pas précisées.
Avec l’abonnement d’un an à 6.36/mois (soit 76.32/an),
je reçois une facture de 100.66$ (90€ au cours du jour).
C’est des pratiques commerciales de bateleurs de foire.

Jiang
Jiang
24 décembre 2019 21 h 04 min

Il y a quand même beaucoup à dire sur NordVPN, “premier choix” selon Numerama. D’abord, ce VPN ne permet pas le forwarding de port, ce qui n’est pas terrible pour les échanges P2P. Ensuite, question sécurité (et éthique), ils ont quand même caché pendant de longs mois, une vulnérabilité majeure sur l’un de leur serveur.
Lesquels serveurs (près de 5000) sont presque tous loués auprès d’un hébergeur unique, M247.
Mettre ainsi quasiment tous ses oeufs dans le ne même panier n’est pas très sage, d’autant que sur un plan plus global, M247 est devevu au fil des ans l’hébergeur principal si ce n’est unique des divers fournisseurs de VPN à bas coûts (mais pas seulement: protonVPN aussi les utilise). M247 voit donc passer sur ses innombrables serveurs le traffic internet d’un grand nombre de gens cherchant à masquer leur activité… Une centralisation alléchante lorsqu’on est une société britannique, soumise de surcroit à des lois peu protectrice concernant la vie privée.
Le dernier point très problématique chez NordVPN concerne ses liens avec Tesonet et Oxylabs.
Tesonet est une société de big data et Oxylabs, est une société qui vend (assez cher: 5€/Go) des accès à des proxies ayant des IP résidentielle (tout comme le fait Luminati, société liée au VPN Hola).
Lorsque vous utilisez NordVPN, vous offrez donc l’entièreté de votre connexion internet à des gens en lien capitalistique avec une société qui fait son beurre dans l’aspiration et l’agregation de données, et avec une autre dont le businnes consiste à vendre des accès internet via des IP résidentielles à des entités qui veulent se cacher et apparaître sur internet comme de simples particuliers.
Ca pourrait expliquer un petit mystère, sur lesquels bizarrement on ne s’interroge jamais: les prix particulièrement bas (3€/mois) pratiqués par NordVPN fournissant l’accès à rien moins que 5000 serveurs.

Ars Technica

Hackers steal secret crypto keys for NordVPN. Here’s what we know so far

Breach happened 19 months ago. Popular VPN service is only disclosing it now.

TechCrunch

NordVPN confirms it was hacked – TechCrunch

NordVPN, a virtual private network provider that promises to “protect your privacy online,” has confirmed it was hacked. The admission comes following rumors that the company had been breached. It first emerged that NordVPN had an expired internal…

Medium – 2 Dec 19

How is NordVPN unblocking Disney+?

NordVPN, a company reeling from careless security practices revealed as part of a security breach (one that they covered up for 6 months…

Reading time: 6 min read

En cours (11 min) : Notre sélection des meilleurs VPN