Le jeudi 19 janvier sera une journée noire dans les transports en commun d’Île-de-France. Un mouvement social de la RATP va perturber les déplacements depuis et au départ de Paris, mais également dans la capitale elle-même. Des alternatives se dégagent pour circuler quand même.

La RATP l’a annoncé le mercredi 18 janvier : la journée du jeudi 19 janvier sera marquée par un mouvement social d’ampleur. Par conséquent, la Régie autonome des transports parisiens met en garde : le trafic sera « perturbé », parfois fortement, sur les réseaux RER et Métro, mais aussi dans les bus et tramways. Les lignes encore fonctionnelles promettent d’être saturées.

Quelles apps pour suivre la grève ?

Pour les personnes devant emprunter les transports en commun touchés par le mouvement social, la première nécessité sera de renseigner sur ce qui circule et de savoir comment évolue la situation au fil de la journée.

Pour cela, vous pouvez télécharger sur votre smartphone les applications de la SNCF et de la RATP. Elles donnent des précisions ligne par ligne, notamment au niveau des horaires. Ces applications compatibles Android et iOS sont aisément accessibles sur les boutiques respectives de Google et Apple. Autre possibilité : la SNCF et la RATP animent des comptes sur Twitter, chacun dédié à une ligne.

Vous pouvez également vous rabattre sur les sites web des deux entreprises. La SNCF a une page pour suivre le trafic en Île-de-France, mais aussi au niveau des TER et des grandes lignes. Même chose pour la RATP, avec un bulletin général et des informations spécifiques (RER, métro, tramway, bus et Transilien). La RATP a également fait un point de situation ligne par ligne.

Des applications tierces fournissent un service équivalent. On pense à Citymapper (sur Android et iOS), qui a en outre la possibilité de générer des trajets alternatifs en tenant compte des perturbations qui peuvent survenir (incident, grève, etc). Le logiciel mouline ses propositions en incluant les bus, le métro, le RER, le Transilien, les vélos, les taxis, les trottinettes, les scooters, le tram et le covoiturage.

Transports touchés par la grève

Seront neutralisés les métros 8, 10 et 11. Les lignes 2, 3, 3 bis, 4, 5, 6, 7 bis, 7, 9, 12 et 13 seront aussi interrompues aux heures creuses, mais circuleront un peu aux heures pleines (avec des passages allant de un train sur deux à un train sur cinq, sur tout ou partie du parcours). Seuls les métros 1 et 14 seront complètement opérationnels, parce qu’elles sont automatisées, mais il est à prévoir une affluence maximale dans les rames.

Du côté des tramways, la situation sera aussi difficile : les lignes T1, T3a et T5 auront respectivement quatre trains sur cinq, trois sur quatre et un sur deux. Concernant les lignes T2, T3b, T7, ce sera deux trains sur trois. Ici aussi, le trafic sera interrompu aux heures creuses. Les bus seront dans une situation à peu près analogue, avec deux bus sur trois sur tout le réseau.

RER
Certaines lignes RER sont très perturbées, d’autres pas du tout. // Source : Maritha

Quant aux RER, tout dépendra de la ligne empruntée : les deux voies de circulation gérées par la RATP (A et B) verront un RER sur deux aux heures de pointe et un sur trois (RER A ou quatre (RER B) aux heures creuses. Les RER opérés par la SNCF (les lignes C, D et E) tout comme le Transilien sont aussi concernés par la grève. Gare à l’affluence là encore, surtout sur les tronçons dans Paris.

Face à ces difficultés de circulation, le télétravail offre un recours pour ne pas avoir de problème de transport. Pour les autres, la journée sera très compliquées. Il existe des moyens de transports alternatifs pour allier Paris ou se déplacer entre les arrondissements si l’on se trouve déjà dans la capitale. Mais là aussi, la voirie devrait être encombrée. À commencer par le périphérique.

Vous êtes en dehors de Paris

Si vous habitez en dehors de Paris, la première difficulté sera d’arriver à la capitale. La dernière sera de rentrer chez vous. Différents moyens de transport peuvent être mobilisés :

  • RER : les lignes A, B, C, D et E seront partiellement fonctionnelles en journée, sauf si un incident extérieur s’ajoute au mouvement social.
  • Transilien : même situation pour les lignes du Transilien. Les lignes T4, T11, T13 auront un trafic normal. Les lignes H, L, U, N auront peu de trafic. Tout sera quasi à l’arrêt sur les lignes J, K et P. Sur la ligne R, rien ne circulera.
  • Voiture individuelle : vous pouvez venir à Paris avec votre propre véhicule. Il existe des réseaux de parking pour avoir une place de stationnement pour la journée (OnePark, Indigo Neo, Parkadom, Parkmatch et ZenPark), mais toutes seront peut-être prises d’assaut.
  • Covoiturage : il est aussi possible de passer par un service de covoiturage, où vous n’aurez pas à vous soucier de garer le véhicule. La RATP propose là aussi plusieurs services (BlaBlaCar Daily, Citygo, Clem’, Covoit’Ici, Karos, Klaxit, Ouihop et Roulez Malin)
  • VTC : Il y a enfin les véhicules de transport avec chauffeur, comme AlloCab, Kapten, LeCab, Marcel et Uber.

Vous êtes déjà dans Paris

Si vous avez pu rallier Paris ou que vous vous y trouviez déjà, il va maintenant se déplacer entre les arrondissements. Vous pouvez mobiliser les solutions citées ci-dessus. Vous pouvez aussi vous servir de vos jambes et vous lancer dans de longs trajets à pied. Voici vos possibilités :

  • Métro : les lignes 1 et 14 ne sont pas touchées, mais seront chargées. Toutes les autres circuleront avec moins de fréquences.
  • Bus : il est prévu deux bus sur trois sur tout le réseau.
  • Scooter : des scooters électriques en libre-service peuvent être sollicités, à l’image de Cityscoot.
  • Trottinette : les trottinettes électriques en libre-service (free floating) n’étant pas encore interdites dans Paris, vous pouvez vous rabattre sur l’un des opérateurs. Ou alors, utiliser la vôtre.
  • Vélo : vous avez aussi des offres de vélo en libre-service, comme le vélib’.
cityscoot1
L’application Cityscoot avec un ciblage sur Paris.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.