Les claviers papillon qui équipent les MacBook pourraient enfin tirer leur révérence.

Le clavier papillon, présent sur la gamme d’ordinateurs portables d’Apple, sera peut-être bientôt du passé. D’après l’analyste Ming-Chi Kuo, Apple s’apprêterait à abandonner ses claviers papillon qui causent aujourd’hui plus de tort à l’entreprise que de confort à l’utilisateur. Le prochain clavier conçu par Cupertino reposerait sur un mécanisme « en ciseaux », renforcé par du plastique à renfort de verre pour garantir sa solidité. Il s’agirait d’un type de mécanisme encore jamais vu sur clavier, et s’éloignerait des switch ciseaux traditionnels qu’on voit depuis des années sur les ordinateurs portables.

Prime time sur les MacBook Air ?

Toujours d’après l’analyste, ces nouveaux claviers seraient embarqués sur une révision du MacBook Air prévue pour 2019 et, à partir de 2020, sur la gamme MacBook Pro. Récemment, Apple a mis à jour ses ordinateurs portables haut de gamme et on ne s’attend pas à voir débarquer une nouvelle génération avant plusieurs mois. La dernière révision des MacBook Pro embarque d’ailleurs un clavier de génération 3 bis, qui est une déclinaison de la génération 3 avec un nouveau renfort sous les touches.

Le MacBook Air Retina // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Cela dit, génération après génération, Apple n’a pas réussi à corriger définitivement son mécanisme papillon. Il aura fallu du temps (et une grosse couverture médiatique) pour que la firme se décide à reconnaître qu’il y avait un problème. La deuxième génération du clavier qui devait permettre de résoudre les problèmes de fiabilité de la première génération n’a rien résolu. Et la génération actuelle a été comprise dans un programme de reprise en cas de panne éventuelle dès l’annonce des produits, signe qu’Apple ne veut plus prendre de risque du côté de ses consommateurs. Les problèmes sont de toute façon trop pénalisants et commencent à entacher l’image de la marque : personne ne veut d’un clavier dont les touches se cassent, se démontent ou se bloquent à cause d’un usage normal.

Les claviers papillon, introduits par la marque en 2015 sur les MacBook, devaient apporter un clavier fin avec une course confortable pour la productivité. Les premiers modèles ont déçu à cause d’une course trop courte à la pression de la touche, mais petit à petit, Apple a réussi à améliorer le confort de son matériel maudit. Aussi injustifiable soit-il côté fragilité, le clavier papillon de dernière génération est très agréable à la frappe, avec un appui assez long, mais dont le son est étouffé.

Le regrettera-t-on si Apple se décide effectivement à le changer ? Pas vraiment : on espère juste que la prochaine génération sera à la hauteur côté confort. Quitte à faire perdre en finesse les MacBook, qui sont déjà des machines très transportables.

Partager sur les réseaux sociaux