Une pétition demande à Apple de faire un geste pour les clients des MacBook Pro commercialisés à partir de 2016 et qui commencent à manifester leur mécontentement vis-à-vis de la fragilité du clavier.

Les problèmes des claviers « papillon » installés sur les MacBook Pro commercialisés depuis 2016 ne sont pas une invention. Pour le magazine américain The Outline, Casey Johnston n’y est pas allé avec le dos de la cuillère et a couché sur papier les nombreux soucis liés à ces claviers dont le confort de frappe et le système anti-poussière avaient été vantés par Apple. John Gruber, toujours fin dans ses analyses des produits tech en ajoute une couche : « Ce serait peut-être une des pires erreurs de design d’Apple  ».

De notre côté, ce n’est pas la joie non plus. Le MacBook Pro 2016 que j’utilise au quotidien a perdu sa touche E et sa touche R et les flèches directionnelles commencent à montrer une certaine résistance à la frappe. Le souci pointé par John Gruber est le bon : c’est un problème de design. Les touches « butterfly » ont été pensées pour ne laisser passer aucune poussière et donc amoindrir les risques de panne mécanique. Problème : si une poussière passe (et elles passent), elle ne sort pas et joue sur la mécanique à chaque frappe… jusqu’à ce que l’une des parties casse. À titre de comparaison, les claviers MacBook Pro et MacBook Air de 2013 et de 2014 que nous utilisons depuis ces années ne montrent pas de signes de faiblesse.

Côté SAV, le problème est que le module clavier entier doit être changé et que l’opération coûte cher (on nous a proposé plus de 400 € pour du matériel hors garantie). Si vous avez de la chance, comme nous, et que la partie cassée est sous la touche (les petites attaches, par exemple) vous pourrez acheter une touche de remplacement pour quelques euros et la monter sans le moindre problème. C’est ce que nous avons fait, en passant par le site au nom très premier degré ReplacementLaptopKeys.com. Le site va vous vendre la touche complète, mais si vous avez toutes les parties à changer, cela devient très complexe.

Des utilisateurs ont donc lancé récemment une pétition adressée à Apple, qui regroupe tous les articles ayant traité du sujet et qui invite le constructeur à changer gratuitement les claviers des MacBook Pro de 2016 par « une solution qui fonctionne » et qui ne serait pas « une cannette d’air sec  » pour nettoyer le clavier. Lancée il y a une semaine, la pétition peine à gagner l’ampleur qui pourrait lui donner une chance d’atteindre ses buts — on compte un peu plus de 3 000 signatures à l’heure où ces lignes sont écrites.

On imagine mal cependant qu’elle pourrait avoir un impact. En 2017, Apple est resté sur ses claviers « butterfly » dans une version qui, d’après certains retours, est plus solide. De plus, on ne peut pas dire que la frappe ou l’expérience globale est mauvaise, au contraire : taper sur un clavier d’un MacBook Pro 2016 est un véritable plaisir après un petit temps d’adaptation. On aimerait simplement que ce soit un plaisir durable. Il faudra surveiller les prochaines versions des MacBook, peut-être annoncées à la WWDC, pour voir comment Apple a travaillé sur ce sujet depuis un an.

Partager sur les réseaux sociaux