Si son nom ne vous évoque rien, VyprVPN n’est clairement pas un nouveau venu dans le secteur des réseaux privés virtuels. Mais, dans un monde où il existe une étourdissante variété de services similaires, quelle est la valeur ajoutée du Suisse VyprVPN ? Éléments de réponse.

Sur le marché des VPN depuis plus de 14 ans, VyprVPN tire son épingle du jeu par une approche que l’on peut qualifier de fort saine. Contrairement à la grande majorité des fournisseurs, l’entreprise suisse est propriétaire de ses serveurs. Fatalement, ils sont moins nombreux, mais VyprVPN est en mesure de contrôler l’intégralité de son infrastructure sans rajouter un intermédiaire dans la boucle. Un avantage au service de la confidentialité de vos données personnelles.

Mais, qu’en est-il des autres fonctionnalités du service ? Creusons tout cela dans notre avis complet sur VyprVPN. Si vous souhaitez lire un autre avis, rendez-vous sur notre comparateur des meilleurs VPN en 2024.

En bref : notre avis sur VyprVPN

Le verdict

VyprVPN est un très bon service pour qui cherche un réseau privé virtuel dédié à la SVOD ou à la protection de ses données en ligne. Malheureusement, le VPN basé en suisse manque cruellement d’un petit quelque chose qui nous ferait le préférer à des concurrents mieux installés sur le marché et qui offrent davantage de fonctionnalités additionnelles.

Ici, à part une connexion sécurisée à un serveur distant, VyprVPN se contente du minimum syndical, sans pour autant s’avancer comme une solution bon marché. Accessible à partir de 5 euros par mois, il est même plutôt dans la fourchette haute.

Si nous n’avons fondamentalement rien d’alarmant à lui reprocher, VyprVPN est un service qui nous laisse sur notre faim.

Interface de VyprVPN : pas de vraie appli de bureau, traduction perfectible

VyprVPN est un service à ranger dans la famille des entreprises n’ayant pas pris la peine de développer une version de bureau digne de ce nom. Comme Mozilla VPN ou CyberGhost, le programme se présente ni plus ni moins dans les mêmes atours que sur mobile… avec les frustrations que cela peut engendrer. En particulier : l’impossibilité de redimensionner la fenêtre, qui est et restera un simple rectangle un peu étroit.

Source : Capture d'écran
La tournure aurait pu être plus heureuse. // Source : Capture d’écran

Pour évacuer immédiatement les travers de l’appli, il suffit de jeter un œil à la capture ci-dessus pour s’apercevoir que la traduction des différentes fonctionnalités est pour le moins aléatoire. Il serait absurde d’en tenir trop rigueur à VyprVPN, mais, tout de même, pour un service sur le marché depuis plus de 10 ans, et qui plus est facturé 10 euros par mois, on ne demande pas la Lune.

Au moins, on s’y retrouve facilement. La navigation au sein de l’appli est découpée en trois volets principaux. Dans « Personnaliser », on accède à toutes les options offertes par VyprVPN. Choix du protocole, connexion automatique, activation ou désactivation du Kill Switch… On trouve même un menu dédié au changement de DNS.

Source : Capture d'écran
Les options à activer ou non, comme le Kill Switch, et le choix du protocole. // Source : Capture d’écran

Petite originalité de VyprVPN : un panneau de contrôle permet de prendre connaissance des données téléchargées et téléversées depuis que la connexion au serveur sélectionné a été établie.

Source : Capture d'écran
Le suivi de ce que vous avez envoyé et reçu, ainsi qu’une série d’autres métriques. // Source : Capture d’écran

Enfin, le volet « Serveurs » donne accès à la liste déroulante de tous les serveurs proposés par VyprVPN. Aucune fioriture ici, les serveurs sont rangés par pays et par ordre alphabétique. On ne trouve pas de serveurs spécialement dédiés au streaming ou au torrent par exemple. La simplicité est le mot d’ordre. Un dépouillement, pourrait-on dire, qui dit déjà beaucoup du manque de fonctionnalités de VyprVPN.

Sans surprise aucune, on retrouve une interface absolument identique sur mobile… au détail près que la traduction paraît ici meilleure. Les mêmes options décrites ci-dessus sont au programme, et le fonctionnement est inchangé.

Source : Capture d'écran
L’interface sur mobile. // Source : Capture d’écran

Quel intérêt d’avoir VyprVPN ? Les principales caractéristiques

Voici les principales promesses formulées par VyprVPN :

Caractéristiques principales de VyprVPN

CaractéristiquesDonnées
Serveurs700
Pays couverts70
Nombre d’appareils par compte10
Protocoles VPNIKEv2
WireGuard
OpenVPN
Chameleon
SAVChat en ligne
Email
Garantie satisfait ou remboursé30 jours
Fonctionnalités avancéesKill Switch
Protocole d’obfuscation
Changement de DNS
Panneau de contrôle
Protection par double authentificationNon
Prix5 €/mois (abonnement d’un an)

Usage quotidien

Une fois installée, l’application fonctionne de manière à ce que l’on oublie sa présence assez vite. Il suffit de sélectionner son serveur ou de cliquer sur le bouton de connexion rapide pour qu’elle s’effectue et que l’on puisse reprendre le cours de sa journée. Il nous faut toutefois préciser que, contrairement à d’autres services concurrents, la connexion peut parfois prendre de longues secondes.

On recommande aux personnes soucieuses de leur confidentialité en ligne d’activer la fonctionnalité permettant de lancer le VPN au démarrage de la session. C’est un paramètre pratique pour se délester d’une action à faire.

VyprVPN et SVOD

On écrivait plus haut que la liste des serveurs de VyprVPN ne peut être triée pour accéder facilement aux serveurs dédiés au streaming vidéo. Ce n’est absolument pas un frein pour accéder aux catalogues géolocalisés sur ses appareils.

Du premier coup, il m’a suffi de sélectionner le premier serveur américain qui passait pour que je puisse automatiquement visionner les contenus exclusifs et géofiltrés de certains grands services de streaming — une mise en garde, toutefois : les plateformes de SVOD s’opposent à l’emploi d’un VPN pour se rendre sur leur service.

Cette facilité d’accès concerne à la fois l’application de bureau et mobile de VyprVPN.

Les serveurs de VyprVPN 

On l’a dit, VyprVPN n’est certainement pas le service disposant de la plus grande variété de serveurs. On le constate bien vite en se promenant sur la liste des serveurs (consultable ici) : peu de pays en proposent plusieurs, à l’exception des États-Unis et de l’Australie.

C’est le pari qu’a choisi de faire l’entreprise suisse en préférant la qualité à la quantité. La souveraineté de son infrastructure chevillée au corps, VyprVPN privilégie le contrôle total de son parc de serveurs à de la location qui, si elle autorise plus de choix, se fait en échange d’une dépendance accentuée de l’entreprise à des acteurs tiers.

serveurs
Quelques propositions de pays dans lesquels des serveurs sont disponibles. // Source : capture d’écran

Kill Switch, protocole d’offuscation : les bonus de VyprVPN 

Kill Switch

On fait une fleur à VyprVPN en comptant comme atout de proposer un Kill Switch. De nos jours, rares sont les services de réseaux privés virtuels à s’en passer ! Pour rappel, il s’agit d’une fonctionnalité permettant à VyprVPN de couper totalement l’accès à Internet de votre appareil si le signal du VPN est perdu.

Fonctionnalité de sécurité, elle permet de s’assurer qu’aucune donnée non chiffrée ne puisse transiter sur votre réseau.

Source : Capture d'écran
L’option Kill Switch de VyprVPN. // Source : Capture d’écran

Chameleon, le protocole d’offuscation

C’est peut-être le meilleur atout de VyprVPN, du moins pour certaines personnes au profil très particulier. En plus du protocole WireGuard, le plus moderne et le plus efficace pour le tout venant aujourd’hui, VyprVPN liste dans ses options son protocole maison baptisé Chameleon. Un nom très adapté, en cela qu’il s’agit d’une mesure dite d’offuscation (obfuscation).

Derrière ce terme barbare se cache le fait de brouiller les pistes en partageant en ligne de fausses informations à son propos. Dans le cas d’un VPN, il s’agira de faire comprendre aux navigateurs web et aux fournisseurs d’accès que l’on n’utilise pas réellement un réseau privé virtuel.

Grâce à Chameleon, on peut accéder au web chinois, normalement impraticable pour qui ne réside pas dans le pays. Pour le dire autrement, et encore plus simplement, le protocole Chameleon est à privilégier dans les cas où, pour une raison ou une autre, l’usage d’un VPN est détecté et refusé (à l’université par exemple).

Source : Capture d'écran
Le protocole Chameleon. // Source : Capture d’écran

Audit de sécurité, bug bounty : les atouts sécuritaires de VyprVPN 

Audit de sécurité

VyprVPN fait grand cas de sa qualité de fournisseur de réseau privé virtuel annoncé sans journalisation (no-log). Des allégations qu’il a évidemment fait certifier via un audit (datant tout de même de 2018), consultable à cette adresse.

Il est néanmoins important de préciser que les différentes applications de VyprVPN ne sont pas open source, c’est-à-dire dont les entrailles peuvent être consultées, contrairement à celles de Proton VPN. L’open source est souvent considérée comme un bon gage de transparence, même si tout n’est pas toujours exposé sur la place publique.

Cela étant dit, l’audit référencé ci-dessus s’est attardé sur les applications de VyprVPN et n’a rien trouvé à redire sur leur sécurité. Une bonne nouvelle, qui est de nature à rassurer, même si ce genre d’analyse n’est jamais en situation de tout vérifier. Surtout, l’audit n’est plus tout jeune, alors que VyprVPN a évolué depuis.

Politique de protection des données

Dans la politique de confidentialité de VyprVPN, consultable à cette adresse, l’éditeur du service en remet une couche sur la non-journalisation du service. Il est affirmé que l’adresse IP de l’utilisateur ou l’utilisatrice n’est jamais enregistrée, et encore moins partagée à des tiers, et les heures de début et de fin de connexion ne sont pas transmises à VyprVPN.

À part les informations fournies à VyprVPN lors de l’inscription au service, aucune donnée superflue, et donc potentiellement sensible, n’est accessible à l’entreprise. VyprVPN conserve néanmoins les informations utilisées lors de votre enregistrement. L’entreprise est aussi tenue par la loi de coopérer, en cas de sollicitation judiciaire.

Bug bounty

Au jour où sont écrites ces lignes, début 2024, VyprVPN ne dispose d’aucun programme de chasse aux bugs (bug bounty), qui permet de rémunérer des spécialistes de la sécurité informatique lorsqu’ils trouvent une vulnérabilité. Une faiblesse face à d’autres prestataires de VPN qui ont justement mis en place ce genre de récompense.

Quel est le prix d’un abonnement à VyprVPN ?

VyprVPN fait partie des services de ce genre les plus onéreux du marché, et cela vient en partie du fait que l’entreprise ne propose pas de formule d’abonnement longue durée susceptible de faire baisser l’addition. Comme Mozilla VPN, on ne peut s’abonner qu’au mois, pour 10 euros, ou à l’année pour 60 euros (soit 5 euros par mois).

Retrouvez les formules à VyprVPN en suivant ce lien.

une comparateur meilleur vpn numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.