Proton VPN fait partie de ces produits dédiés à la cybersécurité développés par Proton AG depuis bientôt 10 ans. S’il n’a pas la popularité de certains de ses concurrents les plus audibles, Proton VPN a pour lui l’excellente réputation de son propriétaire.

Basé à Genève, en Suisse, Proton VPN est de fait le service de VPN le plus proche de nous, géographiquement parlant. La juridiction helvète étant particulièrement protectrice des données personnelles, cela ne fait que renforcer la confiance que l’on peut accorder à un service qui, par essence, doit se montrer des plus irréprochable. Un atout que peut brandir Proton VPN face à ses concurrents, à retrouver dans notre comparateur des meilleurs VPN.

En bref : notre avis sur Proton VPN

Le verdict

Fluide, accessible sur tous les appareils et déployant des options de sécurité avancées (kill switch, Tor over VPN, bloqueur de publicités), Proton VPN est d’après nous l’une des options les plus sérieuses du marché. Cela, en raison de sa proximité géographique, qui rassure, et que l’entreprise profite d’une réputation qui n’a pas encore été ternie. Et, quand on sait que choisir un VPN, c’est accepter de faire transiter tout son trafic Internet par un tiers, cela compte.

Certes, la version payante de Proton VPN est plus chère que la concurrence, mais le service est fourni dans une version gratuite qui offre déjà de belles possibilités. Aussi, il faut garder en tête que Proton VPN n’est pas qu’un VPN. S’abonner (via l’offre Unlimited, bien plus avantageuse) c’est aussi se donner l’accès à tous les autres services du groupe : Proton Drive, Proton Pass, Proton Calendar et surtout Proton Mail. Un argument de poids, qui contribue à sortir Proton de la masse des fournisseurs de services VPN.

Interface de Proton VPN : tout ce qu’il faut où il faut

Fonctionnelle et intuitive, l’interface de Proton VPN apparaît familière à quiconque a déjà utilisé un VPN auparavant. Dès l’ouverture, on débarque sur le menu de sélection du serveur, se présentant sous la forme d’une mappemonde. Il suffit de cliquer sur le point de son choix pour se connecter au serveur le plus rapide disponible dans le pays. Pour plus d’options, il convient de naviguer dans le panneau latéral pour choisir spécifiquement l’un des 2 900 serveurs listés.

L’interface principale de Proton VPN sur macOS. // Source : Capture d'écran
L’interface principale de Proton VPN sur macOS. // Source : Capture d’écran

Une gymnastique par ailleurs un brin pénible lorsqu’on veut simplement naviguer parmi les serveurs accessibles dans tel ou tel pays. Impossible d’accéder à la liste depuis la vue mappemonde ; il faut forcément naviguer dans le panneau latéral ou utiliser la barre de recherche pour trouver un serveur en particulier.

Ce qui nous plait particulièrement chez Proton VPN, c’est son aspect didactique. Le monde du VPN peut être intimidant pour les néophytes, et il n’est pas rare de croiser des termes un peu barbares. Le cas échéant, Proton a disposé çà et là de petites pastilles explicitant les différentes fonctionnalités de son service. Pratique pour éviter d’activer une option qui pourrait rendre votre navigation web compliquée !

Toutes les fonctionnalités ou presque sont expliquées en survolant l’icône dédiée. // Source : Capture d'écran
Toutes les fonctionnalités ou presque sont expliquées en survolant l’icône dédiée. // Source : Capture d’écran

Voici les principales options intégrées dans Proton VPN :

  • Un kill switch, refusant toute connexion qui ne passe pas par un VPN ;
  • NetShield, qui bloque les programmes malveillants, traqueurs et publicités ;
  • Secure Core, permettant de faire transiter sa connexion par deux serveurs plutôt qu’un seul ;
  • VPN Accelerator, pour augmenter la vitesse des connexions jusqu’à 400 % en mobilisant tous les cœurs du processeur de l’ordinateur plutôt qu’un seul.

Les principales fonctionnalités (connexion rapide, sélection d’un profil) sont aussi disponibles via le panneau d’accès rapide directement dans la barre des tâches (Windows, Mac et Linux). Ainsi, pour une utilisation quotidienne, nul besoin de lancer l’interface en plein écran, en deux clics, vous êtes connectés à votre localisation ou serveur habituel. On apprécie également la possibilité de lancer Proton VPN et la connexion au serveur de son choix dès l’ouverture de sa session.

Sur mobile, l’interface est par ailleurs très semblable à la version de bureau. Impossible de s’y perdre ; tout est très bien pensé et, comme sur ordinateur, seul un mode sombre est fourni. Un widget est par ailleurs à disposition afin de se connecter et de se déconnecter en un instant.

Quel intérêt d’avoir Proton VPN ? Les principales caractéristiques

Voici les promesses de Proton VPN.

Caractéristiques principales de Proton VPN

CaractéristiquesDonnées
ServeursPlus de 3 000
Pays couverts69
Nombre d’appareils par compte10
Protocoles VPNIKEv2
WireGuard
OpenVPN
Stealth
SAVChat en ligne
Email
Garantie satisfait ou remboursé30 jours
Fonctionnalités avancéesTor Over VPN
Kill Switch
Split Tunneling
VPN Accelerator
NetShield
Protection par double authentificationOui
Prix4,99 €/mois (abonnement de 2 ans)

Usage quotidien

Proton VPN est un service efficace, qui sait se faire oublier. Pour peu que l’on active l’option de connexion automatique au lancement d’une session, on n’a même pas besoin de faire quoi que ce soit pour profiter de ses atouts. Par défaut, le VPN se connecte au serveur français le plus rapide afin de ne pas brider votre connexion tout en masquant votre adresse IP.

Proton VPN et SVOD

La lecture de contenus géolocalisés sur des sites de streaming est peu difficile. Mais il faudra veiller à désactiver l’option NetShield, qui semble poser un problème lors de la connexion à son compte sur une plateforme de streaming.

Dans la liste des serveurs, un petit symbole de lecture (« ▶️ ») vous informe que certains sont particulièrement adaptés à la lecture de vidéos. Il faut les privilégier pour bénéficier, non seulement d’un accès facilité à la plateforme, mais aussi pour s’assurer que les débits seront suffisamment bons pour profiter d’un film dans les meilleures conditions.

Sur smartphone, la démarche est encore plus simple. Un petit tour sur l’application, on sélectionne le serveur de son choix, et il suffit de relancer l’application du service de SVOD pour voir apparaître des films et séries indisponibles dans nos contrées. Simple, efficace.

Les serveurs de Proton VPN

Concernant la localisation de ses quelque 3 000 serveurs, Proton couvre bien entendu l’essentiel des pays d’Europe et d’Amérique. L’Asie est également bien desservie, avec des serveurs en Corée du Sud, en Inde (via Smart Routing uniquement), à Singapour ou encore à Hong Kong. Pas de serveur à disposition en Chine, mais bel et bien en Russie. Il faudra dans ce cas se montrer vigilants : les lois du pays obligent à une forme de collaboration et de partage de données entre les fournisseurs de services de ce type et le gouvernement. Sauf impératif, préférer une autre solution, si possible en Europe.

Proton VPN dispose enfin de plusieurs serveurs en Afrique, ce qui est suffisamment rare pour être signalé. On en compte 12 en Afrique du Sud, 8 en Égypte et 12 au Nigeria.

Vue d’ensemble des pays couverts par Proton VPN. // Source : Capture d'écran
Vue d’ensemble des pays couverts par Proton VPN. // Source : Capture d’écran
Typologie des serveurs disponibles via Proton VPN. // Source : Capture d'écran
Typologie des serveurs proposés par Proton VPN. // Source : Capture d’écran

Serveurs spécialisés, protection en ligne : les bonus de Proton VPN

Outre le fonctionnement du VPN, Proton VPN inclut quelques particularités, toutes ou presque tournées vers le renforcement de la confidentialité en ligne.

Secure Core

Secure Core, c’est la killer feature de Proton VPN. Grâce à cette fonctionnalité, notre connexion passe par deux nœuds de chiffrement au lieu d’un.

Plus concrètement, la connexion Internet de l’appareil utilisé va d’abord se connecter à un serveur Secure Core opéré exclusivement par Proton dans un pays respectueux de la vie privée (Suisse, Islande, Suède). Ensuite, cette connexion chiffrée va se connecter au serveur de votre choix parmi les 2 900 disponibles.

Pour le dire autrement : c’est un double VPN qui apporte une seconde couche de sécurité. Si le serveur de destination est compromis, votre adresse IP reste sécurisée via sa connexion au serveur Secure Core.

Attention : Secure Core est susceptible d’avoir un impact sur la vitesse de connexion.

NetShield permet de bloquer les publicités et les trackers pendant votre navigation web. // Source : Capture d'écran
NetShield permet de bloquer les publicités et les trackers pendant votre navigation web. // Source : Capture d’écran

Tor Over VPN

Toujours au chapitre de la protection des données, Proton VPN met à disposition toute une variété de serveurs se servant du protocole Tor (The Onion Router). Ce protocole est considéré comme le plus sûr au monde, et a été maintes fois recommandé par Edward Snowden et d’autres lanceurs d’alerte ces dernières années.

Ainsi, en acceptant de sacrifier sa vitesse de connexion (le réseau Tor est par essence très lent), on peut accéder aux noms de domaine en .onion et s’assurer que nos traces sont couvertes. Du moins autant qu’elles puissent l’être, et sans avoir à installer le navigateur Tor. Pratique !

NetShield

NetShield, c’est la solution de protection des données intégrées à Proton VPN. Optionnelle, elle peut se superposer à votre connexion pour opérer comme un véritable filet de pêche pour les publicités et les trackers du web.

En d’autres termes : plus besoin d’installer un adblocker sur votre navigateur. Notez que la fonctionnalité est disponible sur mobile et qu’elle bloquera également les publicités présentes dans certaines applications.

<em>La page d’accueil de Numerama sans NetShield.</em> <em>La page d’accueil de Numerama avec NetShield</em>.

Smart Protocol, audit de sécurité, bug bounty : les atouts sécuritaires de Proton VPN

C’est le crédo de la marque depuis bientôt 10 ans : tous les efforts sont faits pour garantir aux clients un respect total de leurs données personnelles.

Smart Protocol

Êtes-vous un peu perdus entre les différents protocoles proposés ? Vaut-il mieux opter pour OpenVPN, ou pour le séduisant WireGuard ? Quid de IKEv2 alors ? Pour résoudre tout ça, Proton a développé le Smart Protocol.

Disponible sur presque tous les serveurs, le Smart Protocol s’assure que vous restiez connecté en permanence à votre VPN même si votre fournisseur d’accès (par exemple, à l’école, au travail) cherchent à vous en empêcher. L’idée est de jouer au chat et à la souris en permutant automatiquement entre les différents protocoles jusqu’à trouver celui qui permettra de rester connecté. Malin et indolore pour l’utilisateur.

Le choix du protocole VPN s’effectue depuis les réglages généraux. Si vous ne savez pas quoi choisir, Smart offre le meilleur compromis en sélectionnant celui qui fonctionnera le mieux dans votre cas (OpenVPN, WireGuard ou IKEv2). // Source : Capture d'écran
Le choix du protocole VPN s’effectue depuis les réglages généraux. Si vous ne savez pas quoi choisir, Smart constitue le meilleur compromis en sélectionnant celui qui fonctionnera le mieux dans votre cas (OpenVPN, WireGuard ou IKEv2). // Source : Capture d’écran

Politique de protection des données

Proton VPN est d’un irréprochable sérieux concernant sa politique de protection des données. C’est qu’il ne s’agit pas du seul service proposé par l’entreprise, et tous reposent sur un contrat de confiance difficilement attaquable. Basé en Suisse, un pays particulièrement protecteur des données personnelles, Proton VPN repose sur une architecture open source et garantit la non-journalisation des connexions. Par ailleurs, le pays ne fait pas partie de ce que l’on appelle les Five-Eyes (ou encore les Nine Eyes ou Fourteen Eyes), une collaboration internationale en matière de renseignement.

Il faut toutefois rappeler que Proton a été forcé de collaborer avec le FBI et a transmis, en 2021, des adresses IP d’activistes pour le climat. Un épisode douloureux dans l’histoire de la marque, sur lequel revient le PDG Andy Yen, que Numerama a pu rencontrer peu après les événements.

Tous les produits Proton sont soumis à des audits réguliers de la part d’entreprises tierces. Le dernier concernant Proton VPN date d’il y a tout juste deux ans, et est consultable à cette adresse.

Bug bounty

Proton dispose évidemment d’un programme de chasse aux bugs (bug bounty) qui permet à tout un chacun de participer à rendre ses programmes plus attractifs et sécurisés. Lancé en 2017, le programme permet de signaler différents types de menaces, avec des récompenses s’étalant de 50 à 10 000 dollars.

Par ailleurs, Proton VPN est l’un des très rares acteurs du milieu à proposer des applications open source dont le code est consultable via GitHub par n’importe qui. Une transparence bienvenue, qui permet de s’assurer que les logiciels mis à disposition par l’entreprise répondent aux promesses de confidentialité vantées par Proton.

Des réglages avancés sont mis à disposition. // Source : Capture d'écran
Des réglages avancés sont mis à disposition. // Source : Capture d’écran

Quel est le prix d’un abonnement Proton VPN

Nous l’esquissions plus haut, Proton VPN est l’un des services les plus onéreux disponible sur le marché. Mais il faut garder en têtes deux choses : une version gratuite est disponible pour tester le service ; et l’abonnement Proton Unlimited est beaucoup plus avantageux que d’opter pour le VPN seul, en cela qu’il offre l’accès à Proton Mail, Proton Drive, Proton Calendar, Proton Pass et tous les futurs services du groupe.

Proton Unlimited a beau coûter deux fois plus cher qu’un abonnement à NordVPN, par exemple, il amène avec lui toute une suite logicielle conçue avec le même soin et la même volonté de protéger vos données que Proton VPN. De quoi remplacer, dans la foulée, Gmail, Google Drive, Google Agenda et profiter du gestionnaire de mots de passe flambant neuf lancé par Proton cet été. Un investissement, certes, mais une preuve que l’entreprise suisse ne fait pas les choses à moitié en matière de confidentialité.

  • Abonnement d’un mois : 9,99€ / 12,99€ (Unlimited) ;
  • Abonnement d’un an : 71,88€ soit 5,99€ par mois / 119,88€ soit 9,99€ par mois (Unlimited) ;
  • Abonnement de deux ans : 119,76€ soit 4,99€ par mois / 191,76€ soit 7,99€ par mois (Unlimited).

Comme souvent avec les VPN, la souscription sur plusieurs années est la plus avantageuse. En revanche, elle nécessite un investissement important.

Notez que Proton VPN dispose aussi d’offres Famille (sur la base de la formule Unlimited, permettant à 6 personnes de bénéficier de tous les services Proton et de 3 To d’espace Drive à se partager) dont voici les tarifs :

  • 1 mois : 29,99 € ;
  • 1 an : 287,88 € soit 23,99 € par mois ;
  • 2 ans : 479,76 € soit 19,99 € par mois.
une comparateur meilleur vpn numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.