Facebook est un réseau social vieillissant, annonce le cabinet eMarketer dans un récent rapport. Selon ces prédictions, la plateforme va attirer de moins en moins les internautes âgés de 12 à 24 ans, au profit de Snapchat.

Les utilisateurs de Facebook passent 50 millions d’heures par jour en moins sur Facebook, mais Mark Zuckerberg reste confiant. Le fondateur du réseau social, qui a passé la barre symbolique des 2 milliards d’utilisateurs en juin dernier, restera-t-il aussi serein en apprenant que les jeunes s’apprêtent à déserter massivement sa plateforme ?

C’est en tout cas ce que prédit le cabinet américain eMarketer, dans un rapport publié le 12 février 2018. Si l’on en croit leurs analyses, Facebook risque de perdre certains de ses membres les plus jeunes à un rythme soutenu. Si Instagram a pu contribuer à attirer un jeune public sur Facebook, la montée en flèche de Snapchat fait du tort au numéro un des réseaux sociaux.

Facebook risque de perdre certains de ses membres

« Cette année, pour la première fois, moins de la moitié des internautes américains âgés de 12 à 17 ans utilisent Facebook sur n’importe lequel de leurs appareils, une fois par mois », écrit ainsi eMarketer. Si le réseau social attire toujours de nouveaux membres chaque mois, ce sont en majorité des internautes plus âgés.

Selon l’organisme, le réseau social devrait cumuler un total de 169,5 millions d’utilisateurs américains en 2018, « soit un peu moins de 1 % » par rapport à l’année précédente. En outre, le rapport estime que la proportion des utilisateurs qui se connectent effectivement à la plateforme devrait aller en diminuant.

Un désintérêt chez les 12-24 ans

eMarketer poursuit son état des lieux en prédisant que le nombre d’utilisateurs de Facebook, âgés de 11 ans ou moins, devrait baisser de 9,3 % aux États-Unis en 2018. Pour les 12-17 ans, ce pourcentage est annoncé à 5,6 %, et à 5,8 % pour la frange des 18-24 ans. C’est une première pour le cabinet, qui n’avait jamais anticipé une baisse d’utilisation de Facebook parmi ces groupes auparavant.

Au total, le rapport considère que Facebook va ainsi perdre 2 millions d’utilisateurs âgés de 24 ans ou moins, et que ces internautes ne se déplaceront pas tous vers Instagram — qui devrait gagner 1,6 million de membres dans cette tranche d’âge. Snapchat continuera, selon ces prévisions, à avoir davantage de membres parmi les 12-24 ans que son rival Instagram : le cabinet avance le chiffre de 1,9 million de jeunes membres supplémentaires.

L’influence grandissante de Snapchat

« Facebook rencontre un problème avec les adolescents. Ces dernières prévisions montrent qu’il s’agit bien plus que d’une simple théorie. Jusqu’à présent, il lui était possible de s’appuyer sur des plateformes de levier, qui ont été aspirées par Instagram. Néanmoins, Snapchat est devenu le chef de file pour les jeunes. Il y a désormais plusieurs signes avant-coureurs que les plus jeunes utilisateurs des réseaux sociaux sont influencés par Snapchat », fait observer Bill Fisher, analyste au sein du cabinet eMarketer.

La base d’utilisateurs de Facebook est désormais vieillissante, et la tendance ne devrait pas s’inverser si l’on en croit ce rapport. Alors que le réseau social multiplie les annonces et veut appliquer ses bonnes résolutions, l’année 2018 ne semble pas partie pour que le réseau social observe un rajeunissement chez ses utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux