Lenovo a dévoilé son casque de réalité virtuelle, basé sur la plateforme Daydream de Google. Baptisé Mirage Solo, il sera autonome. Comme l'Oculus Go.

Entre les informations sur l’Oculus Go et l’annonce du HTC Vive Pro (que nous avons déjà pu essayer), on peut affirmer que la réalité virtuelle a le vent en poupe pendant le CES 2018. Le Mirage Solo est un autre témoin de cette tendance. Conçu par la société chinoise Lenovo, il sera le premier casque autonome conçu sur la plateforme Daydream de Google . En clair ? Il se passera d’un PC ou d’un smartphone pour fonctionner. Ce sera donc aussi un concurrent direct de l’Oculus Go, qui est lui aussi autonome.

Le premier casque Daydream indépendant

Lenovo n’a pas lésiné sur les caractéristiques, bien au contraire. Le Mirage Solo embarque un processeur Qualcomm Snapdragon 835, une puce que l’on retrouve dans les smartphones haut de gamme de 2017, comme le Samsung Galaxy S8. Il est épaulé par 4 Go de mémoire vive, une batterie promettant sept heures d’autonomie et un espace de stockage interne de 64 Go (une capacité extensible par un port microSD). Pour en mettre plein la vue, l’appareil dispose d’un écran LCD de 5,5 pouces revendiquant une définition de 1280 x 1440 pixels par œil.

Côté design, force est de reconnaître que le Mirage Solo s’inspire du PlayStation VR de Sony avec son arceau réglable par le biais d’une molette et sa couleur majoritairement blanche. Lenovo promet un casque confortable malgré un poids assez élevé (645 grammes).

On notera la présence de deux caméras à l’avant pour assurer le suivi sans dispositif extérieur, autrement assuré par la technologie WorldSense de Google (elle reconnaît les mouvements sans recourir au moindre capteur externe). Une télécommande sans fil permettra la navigation dans l’interface et pourra servir de manette dans certains jeux.

Il reste maintenant à connaître le prix et la date de sortie. Sur ces points, Lenovo a juste indiqué que le Mirage Solo est prévu pour le printemps 2018 à un tarif inférieur à 400 dollars. Moins puissant mais doté d’un catalogue de jeux et d’expériences bien supérieur, l’Oculus Go, attendu à 199 dollars, pourrait donc coûter deux fois moins cher.

Partager sur les réseaux sociaux