Un brevet déposé par Apple imagine un détecteur de noyade intégré à l’Apple Watch. En cas d’immersion prolongée sous l’eau, la montre pourrait déclencher une alarme sur tous les appareils environnants, pour réclamer de l’aide.

À l’été 2023, 598 personnes se sont noyées en France. Parmi elles, 177 ont perdu la vie. Un chiffre en baisse d’une année sur l’autre, mais toujours affolant. Dans le monde, plusieurs milliers de personnes décèdent tous les ans d’une noyade.

Ce problème, Apple pourrait l’adresser avec une future version de l’Apple Watch (ou de watchOS, son système d’exploitation). Comme l’a constaté le site Patently Apple, la marque a déposé un brevet pour un système de SOS en cas de noyade. Rien ne dit qu’il sera utilisé un jour, mais le fonctionnement décrit par le document semble tenir la route.

Un SOS déclenché sur les appareils environnants

Aujourd’hui, Apple présente sa montre comme un outil de santé. L’Apple Watch peut détecter un problème cardiaque, une chute ou un accident de voiture. Le bouche-à-oreille amène de plus en plus de personnes à en acheter une pour se protéger en cas de problème.

À l’avenir, l’Apple Watch pourrait s’attaquer à un problème encore plus délicat : les noyades. Le problème est qu’une personne perd en moyenne sa respiration au bout de 30 secondes, ce qui rend tout appel aux secours trop lent pour être efficace.

Les capteurs de l'Apple Watch Ultra 2 // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Les capteurs de l’Apple Watch Ultra 2 pourraient être utilisés pour détecter une noyade. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Dans son brevet, Apple détaille un système ingénieux, qui pourrait « hacker » les appareils voisins pour secourir une personne en danger :

  • L’Apple Watch devra d’abord s’assurer que la personne se noie bien. Les gestes seront observés pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une nage classique. La montre pourrait aussi analyser le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire pour comprendre ce qu’il se passe (un malaise cardiaque sous l’eau par exemple).
  • Si un problème est identifié, la montre passe en mode SOS. Elle peut déclencher l’alarme de la piscine (s’il y en a une et qu’elle dispose d’un système compatible) ou envoyer un signal radio aux appareils environnants, probablement des iPhone.
  • Les personnes autour de la piscine ou sur la plage reçoivent une notification sonore et un message leur indiquant qu’une personne se noie. À eux de s’improviser maître nageur et d’aller sauver une vie.
Le brevet sur le SOS sous l'eau.
Le brevet sur le SOS sous l’eau. // Source : Patently Apple

Dans un monde idéal, la plupart des piscines publiques pourraient s’équiper d’une alarme compatible avec cette technologie, afin d’amplifier les chances de sauvetage. Reste à connaître la fréquence utilisée par Apple.

Ce système sera-t-il ajouté à une future mise à jour de watchOS ou à une nouvelle Apple Watch ? Peut-être, s’il fait ses preuves. Le risque est double pour Apple, qui pourrait ne pas détecter une noyade ou la détecter trop tard, au risque de laisser l’utilisateur mourir, ou générer des situations de stress avec des fausses alertes, en annonçant une noyade à tous les vacanciers autour d’une piscine alors qu’une personne s’amuse à faire le poirier. L’innovation est prometteuse, mais doit encore faire ses preuves.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.