Interviewé lors d’une conférence par le journaliste Andrew Ross Sorkin, Elon Musk a appelé les annonceurs, comme le CEO de Disney, à « aller se faire foutre ». Un discours étonnant alors que Twitter perd des millions de dollars à cause de son comportement. Elon Musk se dit victime de chantage.

En un an, Elon Musk aurait réussi à diminuer les recettes publicitaires de Twitter de 75 millions de dollars. Sa dernière sortie antisémite, qui lui a valu les foudres de Disney, Airbnb, Apple, IBM, Netflix ou Coca-Cola, aurait provoqué une perte de 11 millions de dollars à elle seule. Une vraie menace pour un réseau social dont la quasi-totalité des revenus provenaient autrefois des publicités, malgré les efforts d’Elon Musk pour intensifier la vente d’abonnements payants.

Après la tempête, le calme ? C’est mal connaître Elon Musk. Invité de la conférence DealBook le 29 novembre, durant laquelle il a répondu aux questions du journaliste Andrew Ross Sorkin, le milliardaire a refusé de s’excuser et de pacifier ses relations avec le monde de la pub. À la place, Elon Musk a appelé les annonceurs qui le boycottent à « aller se faire foutre » (« go fuck yourself » en anglais). Elon Musk a même insulté directement le CEO de Disney, Bob Iger, qu’il accuse de « vouloir tuer l’entreprise ». Bon courage pour rattraper ça.

Twitter peut-il survivre à cette nouvelle sortie ?

Si cette nouvelle sortie peut sembler anecdotique à côté de toutes les autres polémiques liées à Elon Musk, elle pourrait mettre X dans une situation inédite, où tout retour en arrière semble impossible.

« Si quelqu’un veut me faire chanter avec de la publicité ou de l’argent, qu’il aille se faire foutre. Allez vous faire foutre. Est-ce que c’est clair ? J’espère que oui » ,a répondu Elon Musk lorsque le journaliste lui a demandé si sa récente visite en Israël avait pour but de rassurer les publicitaires. « Ce que ce boycott publicitaire va faire, c’est tuer l’entreprise », ajoute Elon Musk, qui appelle ses fans à se souvenir du chantage qu’il subit. « Tout le monde saura que les publicitaires ont tué l’entreprise », indique-t-il, vraisemblablement pessimiste.

Elon Musk et X // Source : Montage Numerama
Elon Musk et X // Source : Montage Numerama

Interrogé par le journaliste sur le fait que certains pourraient lui dire que c’est lui, avec ses actions, qui a tué Twitter, Elon Musk réfute cette allégation : « Si la compagnie échoue à cause du boycott publicitaire, elle aura échoué à cause du boycott. Et toute la Terre le saura. Nous n’existerons plus à cause des publicitaires ».

« Ce que ce boycott publicitaire va faire, c’est tuer l’entreprise »

Elon Musk

Elon Musk prépare-t-il le monde à la mort de Twitter ?

Jusqu’à aujourd’hui, Elon Musk avait toujours réfuté l’idée que Twitter allait moins bien depuis son arrivée. À l’aide de chiffres controversés, le milliardaire a toujours avancé que l’entreprise ne s’était jamais aussi bien portée, ce qui pouvait entretenir le doute sur sa véritable situation, alors que de nombreux médias parlent régulièrement du chaos qui règne chez l’entreprise, qu’il a renommée X.

Agacé par toutes ces polémiques, Elon Musk semble enfin dire la vérité sur ce qu’il se passe vraiment. La fuite des annonceurs impacte fortement son entreprise, comme tous les analystes pouvaient l’anticiper. Mais au lieu de s’excuser et de tenter de redevenir fréquentable, Elon Musk préfère jouer la carte de la victimisation, en s’estimant ciblé par un complot organisé par les médias et les grands groupes pour lui nuire. Le fait de cibler Bob Iger, ennemi du candidat républicain qu’il soutient à la présidentielle américaine (Ron DeSantis), n’est certainement pas anodin. Elon Musk politise tout, comme d’habitude.

Linda Yaccarino calme le jeu.
Linda Yaccarino calme le jeu. // Source : X

Sur X, la CEO du réseau social, Linda Yaccarino, a tenté d’apaiser la situation. Linda Yaccarino parle « des excuses » de son supérieur, sans mentionner ses écarts sur la mort de Twitter. Il faut dire que la situation est plus que jamais compliquée pour elle, alors qu’Elon Musk attire tous les regards en permanence. Chacune de ses sorties complexifie les débats, alors que Linda Yaccarino tente d’empêcher le navire de couler… Insulter publiquement les annonceurs, dans un contexte où la CEO de X lutte pour les faire revenir, ne va pas simplifier sa tâche.

Les jours de X sont-ils comptés ? Elon Musk a les ressources financières pour le faire tenir. Mais s’il finit par se lasser de son jouet, comme sa colère actuelle semble le montrer, alors il ne serait pas étonnant de voir X progressivement échouer.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !