Ce lundi 27 décembre 2021, le gouvernement va discuter de la forme du « pass vaccinal » qu’il entend soumettre rapidement au vote des parlementaires. Pourrait-il ressembler à celui appliqué en Allemagne, qui obéit notamment aux règles dites 2G et 2G+ ?

Depuis les annonces de Jean Castex formulées juste avant Noël et la hausse de cas contaminés par le variant Omicron, on sait que le gouvernement entend transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Un tel régime viendrait supprimer le test de dépistage des modalités de validité du pass. Mais la réalité pourrait s’avérer plus subtile : seraient exclus les pass ne contenant que des tests de dépistage, mais les tests pourraient rester une part importante du régime.

Le gouvernement planche, ce lundi 27 décembre 2021, sur son projet de loi qui sera soumis dès mercredi en commission auprès des députés. Dans ce projet, il semblerait, d’après les travaux préliminaires consultés par Franceinfo, que l’exécutif envisage une règle très proche de celle appliquée en Allemagne : le pass 2G+.

À quoi ressemblerait un tel pass ?

Règle 2G, 2G+, 3G : à quoi pourrait ressembler le pass vaccinal en France ?
Les 4 modalités du pass en Allemagne. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Le pass vaccinal pourrait-il aussi nécessiter un test RT-PCR ?

Le pass exigé en Allemagne, mais aussi en Autriche et en Suisse, obéit à une classification en « G » : 3G, 3G+, 2G, 2G+. Cela n’a rien à voir avec les connexions aux données mobiles, puisqu’il s’agit d’un acronyme des mots allemands geimpft, getestet, genesen — vacciné, testé, rétabli. Ce régime se décline ainsi :

  • Règle 3G : pour entrer dans le lieu, trois possibilités. Il faut prouver que l’on est soit entièrement vacciné ou vaccinée, soit que l’on est rétabli et rétablie du covid (certificat de rétablissement), soit que l’on a été testé négativement (test antigénique de moins de 24h, ou test RT-PCR de moins de 48h).
  • Règle 3G+ : même règle que pour le 3G (soit une vaccination complète, soit un certificat de rétablissement, soit un test de dépistage), à la différence que seul un test RT-PCR de moins de 24h est valable — pas de test antigénique.
  • Règle 2G : les lieux qui obéissent à cette règle ne permettent l’entrée qu’aux personnes entièrement vaccinées ou bien rétablies. Cela exclut le test de dépistage.
  • Règle 2G+ : ces lieux conditionnent l’entrée non seulement à une vaccination complète ou un rétablissement du covid, mais aussi, en plus, à un test de dépistage négatif (test antigénique de moins de 24h ou test RT-PCR de moins de 48h).

Depuis début décembre 2021, l’Allemagne applique au niveau national — peu importe le taux d’incidence — la règle 2G dans les restaurants, lieux culturels (cinémas, théâtres, musées…) et dans les boutiques considérées comme « non essentielles » (ce qui ne concerne donc pas les supermarchés par exemple, ou les pharmacies). La règle 2G+ s’applique en particulier pour les événements festifs. Certains établissements ont le choix, comme les hôtels.

En Suisse, l’accès aux discothèques et aux bars est conditionné à la règle 2G+, ainsi que pour les « activités sportives et culturelles non professionnelles pour lesquelles le port du masque n’est pas possible, comme les répétitions de musique à vent ».

La France ne va probablement pas appliquer l’exact même régime pour son pass vaccinal, mais il est fort probable que certaines règles soient communes, en particulier l’exigence d’un test négatif en plus de la vaccination ou d’un certificat de rétablissement, dans les lieux où le port du masque est difficile ou à forte concentration humaine.