La dose de rappel est obligatoire pour la validité du pass depuis janvier 2022. Depuis le 15 février, il faut que vous ayez reçu votre dose dans un délai maximal de 4 mois après votre dernière injection.

Depuis la mise en place du pass sanitaire en France, ce document a changé de nombreuses fois. Depuis le 24 janvier, ce dernier est ainsi devenu un pass vaccinal, et pour le conserver, vous devez répondre à certains critères.

Voici ce que vous devez savoir sur la validité du pass en fonction de votre situation vaccinale. Et si vous avez reçu votre troisième dose de rappel, voici ce qui change (ou non).

Qu’est-ce que le pass vaccinal ?

Le pass sanitaire et le pass vaccinal fonctionnent de la même façon : ce sont des documents que vous devez présenter avant de rentrer dans certains lieux. Cependant, n’acceptent pas les mêmes documents : le pass sanitaire restait valide avec des résultats de tests PCR négatifs. Mais depuis le 24 janvier, le pas vaccinal n’accepte plus ces résultats de tests, PCR comme antigénique.

Les documents acceptés pour avoir un pass vaccinal sont les suivants :

  • un certificat de vaccination contre le coronavirus, qui prend la forme d’un QR Code, avec l’un des vaccins approuvés en France et dans l’Union européenne (Pfizer-BioNTech, Moderna, Janssen et AstraZeneca) ;
  • le certificat de rétablissement au coronavirus, à la suite du résultat positif d’un test RT-PCR ou antigénique, qui doit avoir au moins 11 jours et moins de 6 mois — vous avez été malade, mais vous avez guéri ;
  • le certificat de contre-indication à la vaccination, pour des raisons de santé.

Depuis le 15 février, pour conserver votre pass vaccinal, il ne faut pas seulement avoir reçu deux doses de vaccin : il faut avoir un schème vaccinal complet, avec la dose de rappel.

vax3
Un vaccin contre le Covid // Source : Mat Napo / Unsplash

Combien de temps le pass est-il valide sans dose de rappel ?

Sans dose de rappel, votre pass ne sera valide que pendant 4 mois après votre seconde dose.

Vous êtes éligibles à la 3e dose 3 mois après votre inoculation, ce qui fait que vous avez un mois pour recevoir cette dose supplémentaire. Par exemple, si vous avez reçu votre 2e dose au mois d’octobre 2021, votre pass vaccinal est désormais périmé : il vous faut prendre RDV pour une 3e dose pour qu’il soit à nouveau actif. Si vous avez reçu votre 2e dose en novembre 2021, votre pass est toujours valide, et vous êtes éligibles à la dose de rappel.

Même règle pour l’infection, car dans cette situation, c’est le certificat de rétablissement qui rend votre pass valide. Votre pass sera valide pendant 6 mois après votre maladie, mais vous serez éligible à recevoir une dose booster 3 mois après.

« Le rappel vaccinal se fait uniquement avec un vaccin à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna) », précise le gouvernement, et ce quel que soit le vaccin utilisé lors de la 1re dose.

mat-napo-BBdKPGfEGUI-unsplash
Un vaccin contre le Covid // Source : Mat Napo / Unsplash

Pour les personnes ayant été vaccinées avec Janssen, le gouvernement indique qu’elles sont « éligibles à la dose de rappel 3 mois après la dose additionnelle (2e dose). Elles doivent effectuer cette dose de rappel vaccinal dans le délai de 4 mois maximum après leur dernière injection à compter du 15 février 2022 ».

Et si mon pass n’est plus valable ?

Si par malchance organisationnelle vous ne parvenez pas à réaliser votre dose de rappel dans les temps, votre pass sera désactivé. Il vous faudra prendre un RDV pour une 3e dose dans les plus brefs délais afin de retrouver votre pass vaccinal. Il sera à nouveau actif 7 jours après l’inoculation.