Après une période de conjonction solaire, la Nasa reprend progressivement les communications avec ses missions martiennes, comme en temps normal. Il n'était pas possible d'envoyer des commandes vers les robots et orbiteurs au début du mois d'octobre.

« La conjonction solaire est terminée et je suis prêt à reprendre la route. Rien n’égale la sensation de Mars sous vos roues. » Par ces quelques mots, publiés sur le compte Twitter du rover Perseverance le 19 octobre 2021, la Nasa a confirmé qu’elle avait pu reprendre contact avec sa mission martienne. Pendant environ deux semaines début octobre, l’agence spatiale a été contrainte de cesser d’envoyer des commandes vers ses robots et orbiteurs martiens.

 

Que s’est-il passé début octobre ?

Les différents engins qui scrutent Mars depuis sa surface ou son orbite n’ont heureusement pas connu de grave problème. Si l’agence spatiale a dû cesser d’émettre des commandes dans leur direction, c’est tout simplement en raison d’une période de conjonction solaire. Cet événement se produit tous les deux ans entre la Terre et Mars : à cette période-là, les deux planètes sont situées de part et d’autre du Soleil, sur leurs orbites respectives. La présence de l’étoile entre la Terre et Mars risque d’interférer avec les signaux que la Nasa souhaiterait envoyer vers ses missions martiennes. Pour éviter qu’elles n’arrivent partiellement et mettent en danger le bon déroulement des activités, la Nasa s’abstient tout simplement d’en émettre.

Néanmoins, pendant cette période il reste tout à fait possible pour les missions de continuer à collecter des données. L’agence spatiale avait ainsi anticipé la conjonction solaire et envoyé des commandes simples pour occuper ses robots au début du mois d’octobre 2021. Le rover Perseverance, par exemple, avait des « devoirs » : il devait continuer de prendre des mesures météorologiques, d’observer des tourbillons de poussières ou d’enregistrer des sons de Mars.

La preuve que Perseverance va bien : il continue de photographier des cailloux (ici le 15 octobre). // Source : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

InSight continue d’écouter les séismes

En plus de Perseverance, la Nasa a donné des nouvelles d’InSight, son atterrisseur stationnaire chargé de détecter des séismes, le 19 octobre via le compte Twitter @NASAInSight : « La danse orbitale se poursuit, mettant fin à la conjonction solaire. Alors que Mars et la Terre poursuivent leur trajectoire, le Soleil s’éloigne à nouveau. Je reprends contact avec mon équipe, sain et sauf, et je continue d’écouter les battements du cœur de Mars. » La Nasa a également confirmé le 18 octobre que son orbiteur MAVEN se portait bien et poursuivait ses activités scientifiques.

À ce stade, on attend encore des nouvelles du rover Curiosity, l’autre astromobile actif de la Nasa sur Mars, ainsi que de l’hélicoptère Ingenuity, et des orbiteurs Odyssey et Mars Reconnaissance Orbiter.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo