C'est terrible pour Boeing. L'entreprise américaine est à ce point en difficulté avec sa capsule spatiale Starliner que la Nasa a décidé de réassigner les astronautes qui devaient partir avec elle sur une mission... SpaceX.

Une certaine lassitude est-elle en train de gagner la Nasa concernant les difficultés que rencontre Boeing avec sa capsule Starliner ? En tout cas, l’agence spatiale américaine ne semble plus vouloir « bloquer » des astronautes sur une mission habitée qui n’arrive pas, alors qu’ils pourraient être beaucoup plus utiles ailleurs. C’est ce qui transparaît de son communiqué publié le 6 octobre 2021.

Deux astronautes liés à Boeing voleront finalement avec SpaceX

La Nasa annonce que les astronautes Nicole Mann et Josh Cassada, qui jusqu’à présent suivaient un entraînement en prévision d’un vol habité avec la capsule Starliner, ont été réassignés sur une mission avec… SpaceX. Les deux intéressés vont maintenant s’entraîner en prévision du vol SpaceX Crew-5, en tant que commandant et pilote. Les deux membres manquants seront annoncés ultérieurement.

Initialement, Nicole Mann devait rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) lors du test avec un équipage à bord. Cet essai doit survenir une fois que sera effectué un autre test, inhabité cette fois. Or, celui-ci pourrait bien ne même pas avoir lieu cette année. Boeing, qui a conçu cet engin, rencontre depuis cet été un incompréhensible problème au niveau des valves du système de propulsion.

L’essai inhabité que cherche à conduire Boeing est englué dans des difficultés depuis 2019, date à laquelle l’entreprise américaine a été confrontée à un premier échec. Depuis, il n’a pas encore été possible de retenter un trajet jusqu’à l’ISS. En effet, l’industriel a d’abord dû procéder à de nombreuses modifications techniques et de procédure, exigées par la Nasa. Et depuis, aucune opportunité de tir ne s’est concrétisée.

Concernant Josh Cassada, il devait partir sur l’ISS avec la mission Starliner-1, c’est-à-dire la première mission opérationnelle de Boeing vers la station. Mais pour que Starliner-1 puisse se dérouler, encore faut-il d’abord valider le test habité, dans lequel devait prendre place Nicole Mann. En clair, ces deux missions dépendent de la réussite de Boeing à solutionner une fois pour toutes les dysfonctionnements de Starliner.

Josh A. Cassada
Josh A. Cassada devait voler avec Boeing. Mais c’est SpaceX qui prend le relais. // Source : Bill Ingalls

Pour Boeing, la décision de la Nasa peut difficilement être perçue autrement que comme un camouflet. Deux des astronautes qui devaient voler avec le géant de l’aéronautique ont été reclassés chez la concurrence, incarnée par SpaceX. Et une concurrence triomphante : SpaceX a procédé jusqu’à présent à quatre missions habitées, dont trois vers l’ISS. Une autre est en train de se préparer, avec Crew-3.

Cela étant, Boeing n’est pas pour autant complètement dépouillée. La firme a encore dans ses rangs les astronautes Sunita Williams et Jeanette Epps, qui sont toujours référencés pour la mission Starliner-1. Il faut toutefois remplacer Josh Cassada et trouver le quatrième astronaute qui n’a pas encore été sélectionné. Quant au test habité, il reste composé de Barry Wilmore et Michael Fincke.

La Nasa suggère que la mission Crew-5, dans laquelle prendront donc place Josh Cassada et Nicole Mann, ne surviendra pas avant l’automne 2022. Le vol partira du centre spatial Kennedy, en Floride, au moyen d’une fusée Falcon 9 et d’une capsule Crew Dragon. Toute la question est de savoir si à cette date, Boeing aura trouvé la racine de ses soucis et aura pu se remettre enfin sur les bons rails.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo