Boeing a (encore) repoussé le vol d'essai organisé avec sa capsule Starliner, à une date inconnue. L'objectif est de s'arrimer à la Station spatiale internationale avec une capsule inhabitée. Quand il aura lieu, l'évènement pourra être suivi en direct.

On l’attendait pour le soir du mercredi 4 août 2021 : le décollage d’une fusée Atlas V pour envoyer la capsule Starliner de Boeing dans l’espace. Malheureusement, la malchance continue : le 3 août, la Nasa et Boeing ont annoncé l’annulation de cette tentative de lancement. Les équipes de la mission doivent examiner l’origine d’un souci rencontré sur le système de propulsion de la capsule.

Plusieurs étapes pour identifier le problème ont déjà été menées alors que la fusée était encore sur son pas de tir. Il a finalement été décidé que le lanceur allait quitter le pas de tir, pour une inspection plus approfondie. Aucune nouvelle date de lancement n’est pour l’instant évoquée. Cet article sera mis à jour lorsque cette date sera connue.

La mission en résumé

  • Quoi ? Le vol test d’une capsule inhabitée opérée par Boeing  ;
  • Quand ? La date et l’heure du décollage ne sont pas connues ;
  • Où ? À Cap Canaveral, en Floride, pour le décollage, puis dans l’espace, pour rejoindre l’ISS ;
  • Que verra-t-on ? Le départ de la fusée Atlas V pour envoyer la capsule Starliner de Boeing dans l’espace, afin de réussir un rendez-vous spatial avec l’ISS.

Quelle est la mission ?

La Nasa a confié au secteur privé les opérations de transport d’équipage entre la Terre et la Station spatiale internationale (ISS) pour pouvoir se focaliser sur des missions plus lointaines et exigeantes, à savoir l’envoi d’astronautes sur la Lune et Mars. SpaceX a déjà démontré sa capacité à succéder à la Nasa. Maintenant, c’est au tour de Boeing de montrer de quoi il est capable.

Le géant de l’aéronautique doit concrètement  envoyer une capsule inhabitée en orbite autour de la Terre et rejoindre l’ISS pour s’y arrimer en toute sécurité. Puis, après un court séjour, le véhicule rentrera sur Terre. Le test est très attendu, car Boeing s’était loupé en  décembre 2019, lors de sa première tentative. Il s’agit donc de son deuxième essai, après un an et demi à tout revérifier.

Starliner Boeing
La capsule Starliner, au sommet du lanceur Atlas V. // Source : Joel Kowsky

Si tout se passe bien, Boeing pourra passer à l’étape d’après consistant à acheminer un équipage d’entraînement dans l’ISS. La mission sera alors la même. Si, là encore, tout se déroule parfaitement, alors l’entreprise américaine sera qualifiée pour organiser ses premières rotations opérationnelles d’astronautes. Un équipage est déjà constitué et prêt à embarquer dès que ce sera possible.

En assurant le transport de personnes, SpaceX et Boeing redonnent aux États-Unis une autonomie dans l’accès habité à l’espace. L’arrêt de la navette spatiale américaine, en 2011, avait conduit Washington à dépendre de Moscou pour accéder à l’ISS, via le Soyouz. Et au-delà des considérations politiques et de prestige, il est de toute façon préférable d’avoir à disposition plusieurs vaisseaux capables de rejoindre l’ISS.

Pour assurer le transport de la capsule Starliner, c’est un lanceur Atlas V qui sera mobilisé. Cette fusée est construite par l’United Launch Alliance, une coentreprise regroupant Boeing et Lockheed Martin. Elle est opérationnelle depuis 2002 et a bouclé avec succès des dizaines de missions. Le 22 juillet, la Nasa, après avoir passé en revue le programme du jour J, a donné son feu vert.

Le moment du décollage repoussé

Le départ de la capsule inhabitée de Boeing était initialement prévu le vendredi 30 juillet 2021, à 20h53 en France métropolitaine (heure de Paris). Cependant, la Nasa a dû repousser le lancement, en raison d’un incident avec le nouveau laboratoire russe Nauka au niveau de l’ISS (ses propulseurs se sont déclenchés par inadvertance). Le souci n’a heureusement pas mis en danger l’équipage de la station spatiale. La date du 3 août, à 19h20, a été décidée. Néanmoins, l’échéance a encore été reportée : ce jour-là, la Nasa a annoncé l’annulation de la tentative de lancement. Cette fois-ci, le problème trouve son origine au niveau du système de propulsion de la capsule Starliner. La prochaine opportunité de lancer la mission se présentait le soir du 4 août, mais entre temps la Nasa et Boeing ont fait savoir que le lanceur devait quitter le pas de tir, pour effectuer des vérifications.

Le tir doit survenir depuis le complexe de lancement 41, l’une des aires de décollage de la base de lancement de Cap Canaveral. Il faudra ensuite du temps à la capsule Starliner pour rejoindre la Station spatiale internationale. Dans les heures suivant le lancement, on peut s’attendre à ce que la Nasa suive le rendez-vous spatial entre l’ISS et Starliner. Il y aura d’abord l’arrimage à proprement parler, puis l’ouverture de l’écoutille.

Suivre le lancement en direct

Il sera possible de regarder en direct le départ de la fusée Atlas V. L’évènement sera retransmis sur le site officiel de la Nasa. Boeing prévoit aussi de couvrir la mission sur son site web. Vous pourrez suivre tout cela directement dans cet article, grâce à la vidéo embarquée ci-dessous.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo