La mission SpaceX Crew-3 a désormais ses quatre membres d'équipage. La dernière annonce a été effectuée par la Nasa le 17 mai.

On connait désormais la composition de l’équipage Crew-3, qui sera le quatrième vol habité opéré par SpaceX, après un tir de qualification et deux missions opérationnelles. L’agence spatiale américaine a annoncé son quatrième membre, Kayla Barron, qui rejoint ainsi trois autres astronautes : Raja Chari, Thomas Marshburn et Matthias Maurer. La date du départ est actuellement fixée au 23 octobre 2021.

La mission Crew-3 succèdera à celle à laquelle participe actuellement Thomas Pesquet, à travers Crew-2. Le Français est à bord de la Station spatiale internationale depuis le 23 avril, pour un séjour de six mois. Il devrait procéder à au moins une sortie extravéhiculaire, mais aussi commander l’ISS. Il ne croisera toutefois pas les membres de Crew-3, son retour étant prévu pour début octobre.

Les quatre membres de Crew-3 devraient toutefois côtoyer les membres de la mission Soyouz MS-19, qui partira début octobre. Il est à noter que ce vol est un peu particulier. Parmi les trois membres, un seul est un vrai astronaute professionnel, le Russe Anton Chkaplerov. Les deux autres sont un réalisateur et une actrice russes, Klim Chipenko et Ioulia Peressild.

Raja Chari

Qui a dit qu’on ne pouvait pas être commandant de bord d’une mission spatiale même si on n’a pas encore effectué le moindre vol extra-atmosphérique ? Certainement pas Raja Chari. L’Américain de 43 ans sera bel et bien le chef de SpaceX Crew-3 en octobre, malgré son inexpérience dans ce domaine. Une inexpérience évidemment toute relative, car il a reçu l’entraînement de la Nasa et a un passé de pilote de chasse.

Colonel dans l’armée de l’air américaine, Raja Chari a eu l’occasion de monter dans des cockpits très différents : F-15, F-16, F-18 et aussi le récent, très moderne et fort polémique F-35, qui coûte excessivement cher à construire. Il a aussi effectué des missions de combat lors de la guerre d’Irak. Il a plus de 2 000 heures de vol au compteur et détient une licence en ingénierie astronautique.

Raja Chari
Raja Chari, en juillet 2019. // Source : Bill Ingalls

Thomas Marshburn

C’est le vétéran de la mission. Avec SpaceX Crew-3, Thomas Marshburn, Américain lui aussi, en sera à sa troisième rotation entre la Terre et l’espace. La première fois, c’était en 2009, à bord de la navette spatiale US, du 15 au 31 juillet. La deuxième, cette fois avec un vaisseau Soyouz, a eu lieu du 19 décembre 2012 au 13 mai 2013. Pour la troisième, ce sera encore avec un autre véhicule.

Également très diplômé, Thomas Marshburn officiera en tant que pilote à bord du vaisseau spatial Crew Dragon. Il doit rester à bord de l’ISS pendant six mois, comme ses trois autres compagnons. Ce sera son deuxième long séjour à bord de la station, puisqu’il était resté aussi longtemps au début de la décennie précédente. Thomas Marshburn a aussi effectué quatre sorties extravéhiculaires jusqu’à présent.

Thomas Marshburn
Thomas Marshburn, en juillet 2019. // Source : Joel Kowsky

Matthias Maurer

La mission SpaceX Crew-3 n’accueille pas que des Américains. Sur les quatre passagers, l’un sera Allemand. Il s’agit de Matthias Maurer, qui était la doublure de Thomas Pesquet pour SpaceX Crew-2 si jamais le Français avait eu un empêchement. Il s’agira de son tout premier vol et il sera par ailleurs le quatrième étranger à voler avec SpaceX, et le deuxième Européen.

Matthias Maurer est membre du corps des astronautes de l’Agence spatiale européenne depuis 2015. Spécialiste de mission dans le cadre du vol pour octobre, l’Allemand détient un doctorat en ingénierie des sciences des matériaux. À noter qu’il est le seul membre du corps à ne pas être encore parti dans l’espace. D’ici quelques mois, son compteur de jours dans l’espace pourra enfin démarrer.

Matthias Maurer
Matthias Maurer, en juillet 2016. // Source : Matthias Maurer

Kayla Barron

Quatrième membre de l’équipage SpaceX Crew-3, Kayla Barron est la dernière à avoir été officialisée — en mai 2021. De nationalité américaine, elle sera aussi relativement novice, car il s’agira, comme pour Matthias et Raja, de son premier vol dans l’espace. L’intéressée a eu une carrière dans la marine américaine, où elle a été capitaine de corvette. Mais son travail ne se faisait pas en surface : elle était dans des sous-marins.

Elle fait partie de la même promotion que Raja Chari, dont le groupe d’astronautes — qui compte douze membres — a été constitué en 2017. Diplômée d’une licence en ingénierie des systèmes, elle détient aussi une maîtrise en génie nucléaire. Dans la marine, elle a vogué avec les sous-marins de la classe Ohio, qui sont propulsés à l’énergie nucléaire et sont capables d’effectuer des frappes atomiques.

Kayla Barron
Kayla Barron, en septembre 2020. // Source : Bill Ingalls

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo