L'étoile Bételgeuse perd son éclat dans le ciel. Cette baisse de luminosité donne un espoir : celui d'observer une supernova, soit l'explosion de l'étoile, qui pourrait être visible à l'œil nu. Cet événement a-t-il vraiment des chances de se produire ?

La luminosité de Bételgeuse est en train de faiblir et c’est peut-être le signe que l’astre pourrait devenir une supernova. Cette étoile, qui se trouve dans la constellation d’Orion, est en train de perdre son éclat depuis quelques temps. Sa luminosité diminue depuis le mois d’octobre, rapporte Ciel et Espace.

« Bételgeuse est une étoile très grosse : elle représente plusieurs centaines de fois le Soleil, explique à Numerama Pierre Henriquet, médiateur scientifique au Planétarium de Vaulx-en-Velin, docteur en physique nucléaire et titulaire d’un diplôme universitaire en astronomie et astrophysique. C’est une supergéante rouge, une étoile plus froide que le Soleil. Son temps de vie est réduit par rapport à une étoile comme la nôtre : une grosse étoile vit moins longtemps car elle carbure beaucoup plus vite. »

La position de Bételgeuse dans la constellation d’Orion. // Source : Capture d’écran The Sky Live, annotations Numerama

Bételgeuse est dans une phase d’agonie

Une étoile massive passe par plusieurs stades lors de son évolution : à une étape avancée, elle explose et ce phénomène porte le nom de supernova. « Bételgeuse est dans une phase d’agonie, lors de laquelle elle oscille, poursuit Pierre Henriquet. Cela veut dire qu’elle relâche des vagues de matière. Lorsqu’une étoile comme le Soleil meurt, elle le fait doucement et se transforme en nébuleuse planétaire. Une étoile géante, elle, explose. » Son éclat est alors momentanément bien plus élevé.

Il faut aussi savoir que Bételgeuse est une étoile variable. Cela signifie qu’elle suit des cycles distincts. « La durée de certains peut se compter en années, et pour d’autres en siècles. Si on compare Bételgeuse par rapport à notre système solaire, on peut s’imaginer que lorsqu’elle est gonflée, elle atteint l’orbite de Jupiter, tandis que lorsqu’elle est dégonflée elle s’arrête plutôt à celle de Mars », décrit notre interlocuteur.

La taille de Bételgeuse, comparée à celle du Soleil. // Source : ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)/E. O’Gorman/P. Kervella (photo recadrée)

Pourquoi cette grosse étoile attire-t-elle particulièrement l’attention ? « La baisse de luminosité de Bételgeuse donne l’espoir qu’elle pourrait exploser, car cette fois-ci, sa baisse de luminosité est plus importante. La chute est plus brutale », indique Pierre Henriquet. Néanmoins, il n’est pas possible de prévoir avec certitude que l’étoile Bételgeuse deviendra bien une supernova et, si cela venait à se produire, quand l’événement aurait lieu exactement.

D’autres explications sont possibles

Par ailleurs, il pourrait très bien y avoir d’autres explications à cette baisse de luminosité observée — hypothèses qui vont nécessiter de continuer à observer Bételgeuse, pour les vérifier.

  • « Deux cycles différents peuvent se combiner et provoquer ce phénomène », explique le médiateur scientifique,
  • Ou bien « l’étoile est peut-être en train d’expulser une grande quantité de matière, avant de regonfler à nouveau ».

Le télescope ALMA (Grand réseau millimétrique/submillimétrique de l’Atacama) a observé l’étoile en 2017. L’ESO indiquait alors ce qui pourrait se passer si Bételgeuse, âgée de 8 millions d’années, se changeait en supernova. « Quand cela arrivera, l’explosion résultante sera visible depuis la Terre, même en plein jour », explique l’observatoire. On pourrait la voir à l’œil nu, pendant des semaines et peut-être des mois.

Un telle explosion changerait notre vision du ciel

Pierre Henriquet détaille le spectacle auquel on pourrait imaginer que notre planète assisterait si Bételgeuse explosait : « Si on pouvait effectivement observer une étoile aussi proche et grosse exploser en supernova, on verrait sa luminosité augmenter pendant quelques heures, voire quelques jours. Puis la baisse de luminosité serait lente. Certainement plusieurs mois. » À l’œil nu, le spectacle serait sans doute saisissant. « Imaginez la pleine lune concentrée sur un point de lumière. Cela changerait la vision que nous avons du ciel. Dans la constellation d’Orion, on ne verrait plus l’épaule gauche du personnage. Mais il y a très peu de chances que cela se produise », rappelle le médiateur scientifique.

Si Bételgeuse finissait bien par évoluer en supernova, la Terre ne courrait aucun danger. L’étoile se trouve à 600 années-lumière de nous, « ce qui veut dire que si elle explose dans 5 minutes, en vrai, elle a explosé au 14e siècle », résume Florence Porcel, autrice et experte en vulgarisation scientifique, dans un tweet.

Même si Bételgeuse ne devient finalement pas une supernova que nous pourrions espérer observer, la diminution de l’éclat de l’étoile reste un événement astronomique notable. « Pour les astronomes, cette baisse de luminosité est dans tous les cas un événement intéressant, car il est observable à l’œil nu. On voit clairement que l’étoile est moins brillante dans la constellation d’Orion », conclut Pierre Henriquet.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo