La découverte d'un tyrannosaure de 78 kilos vient combler un vide dans l'histoire de ces dinosaures. Les os d'un spécimen permettent de découvrir comment cette espèce est devenue aussi redoutable en 15 millions d'années.

Il mesurait 1 mètre 20 et pesait 78 kilos. Des paléontologues ont découvert « l’un des plus petits tyrannosaures du Crétacé », décrit le 21 février 2019 au sein de la revue Communications Biology.

À partir de matériaux fossiles retrouvés dans l’Utah (États-Unis), ils ont identifié ce spécimen baptisé « Moros intrepidus » — signifiant « présage du destin ». Il vivait il y a 96 millions d’années et devait être âgé de 6 à 7 années lorsqu’il est décédé.

Cette découverte est essentielle pour mieux comprendre comment les tyrannosaures sont devenus les plus grands carnivores terrestres de la planète. Ce spécimen appartient à la plus ancienne espèce de tyrannosaures du Crétacé identifiée à ce jour aux États-Unis.

Un vide de 70 millions d’années

On sait que les tyrannosaures primitifs sont apparus en Amérique du nord il y a environ 150 millions d’années à la période du Jurassique. Il y a 81 millions d’années, ils étaient devenus de grands prédateurs. Que s’est-il passé pendant 70 millions d’années ? Le Moros intrepidus vient combler ce fossé dans notre connaissance des dinosaures.

« Au début de leur évolution, les tyrannosaures chassaient à l’ombre de lignages archaïques comme les allosaurus, qui étaient déjà au sommet de la chaîne alimentaire », précise la paléontologue Lindsay Zanno, co-autrice de l’étude.

Les fossiles retrouvés. // Source : Wikimedia/CC/Lindsay E. Zanno, Ryan T. Tucker, Aurore Canoville, Haviv M. Avrahami, Terry A. Gates & Peter J. Makovicky

Un prédateur léger et rapide

La petite taille du Moros intrepidus ne l’empêchait pas d’être un prédateur redoutable, « léger et rapide ». Ces dinosaures semblent s’être particulièrement bien adaptés à de nouvelles conditions, comme « le réchauffement des températures, l’élévation du niveau de la mer et la réduction des aires de répartition des écosystèmes au début du Crétacé supérieur  », selon Lindsay Zanno.

Les recherches des spécialistes ont permis de découvrir plusieurs dents et l’un des membres inférieurs du dinosaure. Grâce à ces éléments, les paléontologistes ont estimé la taille de ce spécimen adulte, qui devait être équivalente à celle d’un cerf.

Grâce à ces fossiles, les paléontologues savent désormais que les tyrannosaures ont mis moins de 15 millions d’années pour devenir les puissants prédateurs que nous connaissons.

Partager sur les réseaux sociaux