SpaceX va transporter trois charges utiles dans la nuit de jeudi 21 à vendredi 22 février, dont le tout premier atterrisseur lunaire privé.

Quelle est la mission ?

C’est une mission un peu particulière que va conduire SpaceX dans la nuit de jeudi à vendredi 22 février 2019. L’entreprise américaine va en effet transporter non pas une, non pas deux, mais trois charges utiles dans l’espace. Plus inhabituelle encore est la nature de ces charges : on compte certes un satellite de télécommunications classique, mais aussi un petit « véhicule spatial expérimental » et un atterrisseur lunaire privé.

  • Passons vite sur le premier satellite, dénommé Nusantara Satu — le nom qui a été repris pour la mission de SpaceX, reflétant au passage assez mal la variété des objectifs qui doivent être accomplis. Construit par SSL pour l’opérateur satellitaire PT Pasifik Satelit Nusantara, l’engin a pour tâche d’améliorer les communications, tant en termes de couverture que de débits, dans l’archipel indonésien.
  • Le deuxième colis est un prototype appelé Air Force Research Laboratory (AFRL) S5, conçu par Blue Canyon Technologies. Sa durée de vie d’un an doit servir à « mesurer la faisabilité et l’accessibilité financière du développement de constellations [de satellites] à faible coût pour les mises à jour régulières et fréquentes du catalogue spatial en orbite géostationnaire ».
  • Quant au troisième passager, il s’agit d’un atterrisseur lunaire israélien. Baptisé Beresheet (genèse, en hébreu), il s’agit de la première initiative privée à viser le satellite naturel de la Terre. Construit par la société SpaceIL, l’engin s’est fait remarquer lors du concours de Google Lunar X Prize, qui n’a pas permis toutefois de dégager un gagnant — Il s’agissait d’envoyer un rover sur la Lune et de lui faire parcourir une courte distance avant une échéance précise.
SpaceIL Beresheet
Test de l’atterrisseur Beresheet. // Source : SpaceIL

« Une fois arrivé, Beresheet sera le premier engin spatial israélien et le premier engin spatial financé par des fonds privés au monde à atteindre la Lune. Sa mission est de transmettre des photos et des vidéos de son nouveau domicile et d’effectuer des mesures scientifiques », commente SpaceX. Il lui faudra toutefois deux mois pour atteindre la Lune. Il sera alors également le plus petit engin spatial à atteindre la Lune.

Quant à SpaceX, il est prévu que l’entreprise réutilise le premier étage d’une fusée Falcon 9 qui a servi à deux reprises : d’abord en juillet 2018 lors de la mission Iridium-7  puis au mois d’octobre de la même année, avec SAOCOM 1A. L’entreprise compte récupérer à nouveau le premier étage de son lanceur, avec son bateau automatique. Celui-ci sera déployé au large des côtes américaines.

Quand ?

Le décollage de la mission Nusantara Satu est prévu pour le 21 février 2019, à 20h45 heure locale, depuis le complexe de lancement 40 de la base de lancement de Cap Canaveral, en Floride. Compte tenu du décalage horaire, si vous souhaitez suivre ce vol depuis la France métropolitaine, il vous faudra être debout le 22 février à… 02h45 du matin.

Au cas où SpaceX manque le coche, une seconde fenêtre de lancement est prévue le 23 février, à 02h41 du matin (toujours heure française). Quant à la mise à feu statique du lanceur, elle a eu lieu avec succès le 19 février. Comme d’habitude, c’est la fusée Falcon 9 qui est utilisée pour cette mission.

Comment suivre le lancement en direct

Le lancement est retransmis en direct sur le site officiel de SpaceX. La séquence peut aussi être vue sur sa chaîne YouTube.

Partager sur les réseaux sociaux