Elon Musk a dévoilé une nouvelle image de Starship, la prochaine fusée de SpaceX. Même si cet aperçu n’est pas complet, il montre à quoi pourrait ressembler le futur engin spatial.

Starship, auparavant surnommé « Big Fucking Rocket », en est aux premiers stades de son développement chez SpaceX. Le 5 janvier 2019, Elon Musk a publié dans un tweet un aperçu de l’engin spatial, qui devra un jour remplacer, avec Super Heavy, le Falcon 9 et le Falcon Heavy.

« Le véhicule test du Starship en cours d’assemblage ressemblera à cette image une fois terminé. Les Starships opérationnels auront évidemment des fenêtres, etc. », a précisé le PDG de SpaceX.

Sur cette image, l’armature brillante et grise de la fusée se détache sur fond de ciel bleu. Elle n’est décorée que d’un seul drapeau américain — raillé par un internaute pour son graphisme.

Premiers tests prévus cette année

La construction de cette partie de la fusée de prochaine génération avait déjà été évoquée par l’entrepreneur en avril dernier, avec la photo de son moule principal. En septembre, SpaceX avait également publié plusieurs images représentant sa future « BFR » en vol dans l’espace.

Les premiers vols orbitaux sont prévus pour 2020, croit savoir TechCrunch. Le Starship doit aussi décoller pour réaliser le premier vol touristique de SpaceX en 2023 : l’engin embarquera à son bord le milliardaire japonais Yusaku Maezawa.

Le premier vol touristique de SpaceX

Starship (signifiant littéralement « vaisseau »), qui fera office de premier étage de la fusée, sera complété par un booster baptisé Super Heavy (« super lourd »). Le développement de l’appareil devrait couter 5 milliards de dollars à SpaceX. Les premiers tests devraient commencer en mars 2019.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !