Elon Musk a finalement renommé son lanceur lourd, anciennement intitulé BFR. Il s'appelle dorénavant Starship. Et son booster sera nommé « Super Heavy ».

Elon Musk a changé d’avis. Son lanceur lourd Big Falcon Rocket (surnommé le plus souvent Big Fucking Rocket) a désormais un nouveau nom. Le premier étage s’appellera Starship (vaisseau spatial) tandis que le booster est renommé Super Heavy (très lourd), a déclaré le patron de SpaceX sur Twitter, le 20 novembre 2018.

Dévoilé en 2017, celui qu’on nommait encore BFR est censé être le futur de SpaceX, l’entreprise d’aéronautique du milliardaire Elon Musk. Il s’agit d’un lanceur en deux parties réutilisables.

Se focaliser sur l’accélération de Starship

Starship a pour vocation de remplacer, à terme, les autres fusées de SpaceX comme le Falcon 9 et le Falcon Heavy. Mais d’abord, ce lanceur lourd nouvelle génération doit déjà être construit. Il n’en est pour l’instant qu’aux premiers stades de son développement. En avril dernier, Elon Musk avait dévoilé une photo du moule principal de cette fusée, qui est notamment censée pouvoir emmener le tout premier passager privé autour de la lune d’ici 2019.

Dans des messages envoyés sur Twitter le 17 novembre, le patron de l’entreprise SpaceX avait déjà annoncé que les efforts de SpaceX allaient se concentrer sur « l’accélération » du BRF (aujourd’hui StarShip) au lieu d’améliorer le deuxième étage du Falcon 9.

Sur le réseau social, un internaute a interpelé Musk en expliquant que son lanceur ne pouvait pas s’appeler Starship car il n’allait pas, à proprement parler, dans un autre système stellaire. Ce à quoi Musk a répondu : «  les prochaines versions y iront.  » Toujours plus.

Partager sur les réseaux sociaux