Après 3,2 milliards de km parcourus et plus de 1 300 jours dans l'espace, la sonde japonaise Hayabusa 2 est arrivée à proximité de l'astéroïde Ryugu. Un cliché a été pris, révélant la forme et la surface du corps céleste.

Cette fois, ça y est : après un voyage long de 3,2 milliards de kilomètres dans le vide spatial, la sonde japonaise Hayabusa 2 est enfin arrivée à destination : elle se trouve à proximité de Ryugu, un astéroïde situé à quelques 300 millions de kilomètres de la Terre. Et pour marquer le coup, un cliché montrant plus en détail le corps spatial a été pris à un peu plus de vingt kilomètres de distance.

La photo publiée le mercredi 27 juin par le compte Twitter de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (Jaxa) révèle un corps dont la forme évoque un losange, qui a peut-être été causée par l’effet de la rotation sur lui-même. Quoiqu’il en soit, l’image est nettement meilleure que celle qui avait été publiée il y a un peu plus de deux semaines, et qui n’était qu’un amas assez grossier de pixels.

« Ryugu est un astéroïde incroyable pour les scientifiques », s’enthousiasme Francis Rocard, spécialiste du système solaire au CNES. « Ryugu est relativement petit puisqu’il a une taille de 900 mètres de diamètre, il n’a donc pratiquement pas évolué depuis sa formation. […] Ce sera la première fois que l’on pourra analyser en laboratoire ce type de matériau primitif, véritable relique de notre système solaire ».

L’agence spatiale française suit de près les activités de son homologue japonaise, car la sonde nipponne embarque Mascot, un atterrisseur franco-allemand. Cela fait maintenant plus de 1 300 jours que l’aventure spatiale a commencé pour Hayabusa 2, et donc pour le petit Mascot. Autant dire que l’impatience est grande chez les scientifiques pour passer à la phase d’exploration à proprement parler.

La phase d’atterrissage de Mascot est prévue pour octobre.

À lire sur Numerama : Mascot, le «  nouveau Philae  », va bientôt entrer en scène

Partager sur les réseaux sociaux