SpaceX a profité de sa dernière mission avec une fusée Falcon 9 pour effectuer une manœuvre inhabituelle : remplir la charge utile avec du méthane. La société américaine indique n’avoir jamais effectué une telle opération sur ce type de lanceur.

Une mission historique peut cacher une autre grande première, beaucoup plus discrète. C’est exactement ce qui s’est passé très tôt dans la matinée du 15 février, avec le départ de l’atterrisseur IM-1 vers la Lune. Si elle va à son terme, elle deviendra la première mission américaine 100 % privée à rallier la Lune.

En effet, le vol a été affrété par SpaceX et l’alunisseur a été construit par la société Intuitive Machines. Si tout cela vise fondamentalement à répondre à une demande du secteur public, en l’occurrence la Nasa, qui s’est entourée de partenaires privés pour relancer son programme de conquête lunaire, ce serait toutefois un évènement.

spacex intuitive machines
Objectif : Lune, pour la mission IM-1. // Source : SpaceX

Du méthane dans une Falcon 9 (en quelque sorte)

Mais, dans le même temps, un tweet publié le 15 février par SpaceX, révèle que le départ du Falcon a été l’occasion de réaliser une manœuvre inédite : « C’est la première fois que du méthane est utilisé sur Falcon 9. L’équipe Falcon a donc pu s’appuyer sur l’expertise de l’équipe Starship dans ce domaine pour préparer cette mission. »

Dans un précédent tweet, SpaceX a précisé que ce lancement « a nécessité que ses équipes conçoivent un nouveau système de ravitaillement et des procédures spécifiques pour charger l’atterrisseur en CH4 et LOX tout en l’encapsulant dans la coiffe de Falcon 9 ». Une tentative réussie, de toute évidence, les préparatifs s’étant bien déroulés.

La fusée Falcon 9, elle, n’a pas connu d’évolution concernant son système propulsif. Elle a continué d’utiliser son mix traditionnel d’oxygène liquide (LOX, pour Liquid OXygen) et de kérosène (RP-1, pour Rocket Propellant-1). L’emploi du méthane (CH4) dans ce genre de mélange survient dans un autre cadre, avec le Starship.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !