Des internautes ne se sont pas contentés de suivre les recherches du sous-marin Titan, disparu fin juin. Ils ont aussi parié sur les chances de le retrouver.

La tragédie qui a frappé les occupants du sous-marin Titan a donné lieu à une intense couverture médiatique. Mais pour certains internautes, la disparition du submersible privé, qui était en route vers l’épave du Titanic, s’est avérée être surtout une opportunité pour gagner de l’argent. C’est ce que révèle un article de Mother Jones du 23 juin, qui a rencontré deux individus qui ont empêché plusieurs milliers de dollars en pariant sur le sort du bathyscaphe.

Le sous-marin Titan allait-il être retrouvé avant le 23 juin ?

Sur la plateforme spécialisée Polymarket, des internautes ont mis en jeu plus de 300 000 dollars (environ 274 000 euros) sur le destin du Titan. Porté disparu depuis le dimanche 18 juin, allait-il être retrouvé avant le vendredi 23 juin ? Telle était la question qui préoccupait les membres de la plateforme. Et plus l’échéance approchait, plus la côte du « oui » chutait. Le 22 juin, les chances de victoire du « oui » n’étaient plus estimées qu’à 10 %.

Le submersible d'OceanGate en 2020. // Source : Via Facebook OceanGate Expeditions
Le submersible en 2020. // Source : Via Facebook OceanGate Expeditions

Deux parieurs — ceux interrogés par le magazine américain — ont toutefois vu juste : malgré une cote défavorable, ils ont empoché 8 000 et 3 250 dollars (7 300 et 2 900 euros). Le pari sur le Titan n’est depuis plus référencé sur le site — l’échéance étant passée depuis longtemps et le devenir du sous-marin réglé depuis le 22 juin. L’objet du pari, d’ailleurs, ne portait que sur le submersible : il ne disait rien de la survie ou non des cinq occupants.

À Mother Jones, les deux parieurs anonymes ont insisté sur ce point. Le premier a assuré qu’il ne s’agit de répondre qu’à la question : le sous-marin va-t-il être retrouvé avant le 23 juin, sans dire quoi que ce soit de son état ou de la situation des occupants ? L’autre a adopté une position plus froide et distante encore : « Ma réponse serait que les marchés sont fondamentalement immoraux. Il n’y a pas de consommation éthique sous le capitalisme. »

Polymarket
Quelques paris en cours. // Source : Capture d’écran

L’épilogue de cette histoire est arrivé dans la journée du 22 juin, lorsque des débris ont été retrouvés à proximité de la carcasse du paquebot, au large des côtes canadiennes, par 3 800 m de fond. Il apparaît que le bathyscaphe a implosé sous la pression — dès dimanche, à en croire une signature sonore captée par la marine des États-Unis. La perte du sous-marin est sans doute liée à une conception discutable de l’engin, trop expérimental.

Le site de paris Polymarket propose bien d’autres questions sur lesquelles prendre position en pariant : est-ce qu’Evgueni Prigojine, le chef de la milice russe Wagner, sera arrêté avant le 15 juillet ? Le rappeur Kanye West va-t-il se lancer dans la course à la présidence américaine ? Kylian Mbappé va-t-il quitter le PSG ? L’Ukraine va-t-elle couper le pont qui relie la Crimée à la Russie ? Une bombe nucléaire va-t-elle exploser d’ici à la fin de l’année ? Et ainsi de suite.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !