Les garde-côtes ont indiqué à la presse avoir découvert un « champ de débris », avant de confirmer, ce jeudi soir, que ces derniers appartiennent bel et bien au sous-marin Titan. Celui-ci était porté disparu à proximité du Titanic. Les cinq passagers sont décédés. L’accident a pu avoir lieu dès le premier jour de la plongée du sous-marin.

Les « coups » entendus mercredi lors des recherches du sous-marin Titan étaient de faux espoirs, le résultat d’un bruit de fond de l’océan. Les nouvelles de ce jeudi 22 juin au soir confirment l’issue dramatique : lors d’une conférence de presse tenue par les garde-côtes américains, il vient d’être confirmé que les débris retrouvés appartiennent au submersible.

« Les débris correspondent à une perte catastrophique de la chambre de pression. Nous avons donc immédiatement prévenu les familles », déclaré l’amiral John Mauger, qui dirige les opérations de recherche du Titan. Il a indiqué aussi que la localisation est cohérente avec les dernières communications avant la perte du sous-marin. Les débris ont été retrouvés à environ 200 mètres de la proue de l’épave du Titanic — « c’est surréaliste », a commenté le réalisateur James Cameron (Titanic), troublé par les parallèles entre les deux naufrages.

D’après un ami de l’un des passagers du Titan, qui s’est confié auprès de la BBC, les garde-côtes auraient plus précisément identifié « un châssis d’atterrissage et un capot arrière » issus du submersible. Selon un expert maritime interrogé par le média britannique à ce sujet, ces éléments indiquent effectivement que l’incident aurait bel et bien été une implosion.

Le Titan, le sous-marin d'OceanGate pour observer le Titanic de près. // Source : OceanGate
Le Titan, le sous-marin d’OceanGate pour observer le Titanic de près. // Source : OceanGate

La perte de chambre de pression correspond à l’une des hypothèses qui avaient été formulées, à savoir une défaillance de la coque. En clair : une implosion face à la pression sous l’eau, qui peut être jusqu’à 400 fois plus forte qu’à la surface. La taille de la zone de débris correspond à ce scénario, a ajouté l’amiral.

Des robots vont encore être mobilisés sur les lieux, vers les débris, afin de rassembler davantage de détails sur ce qu’il s’est passé — les raisons de la catastrophe au niveau matériel. En revanche, les secours vont peu à peu être démobilisés au fil des prochaines 24h.

@numerama

Les garde-côtes ont indiqué à la presse avoir découvert un « champ de débris », avant de confirmer, ce jeudi soir, que ces derniers appartiennent bel et bien au sous-marin Titan. Celui-ci était porté disparu à proximité du Titanic. Les cinq passagers sont décédés. L’accident a pu avoir lieu dès le premier jour de la plongée du sous-marin. #titanic #exploration #sousmarin #actu #news#drame#oceangate#disparition#numerama #epave

♬ son original – Numerama – Numerama

Le sous-marin avait 5 personnes à son bord

Le sous-marin avait 5 personnes à son bord, dont le pilote. Elles sont toutes décédées. Rappelons que le submersible est expérimental, et que les questions sur sa sécurité se posent depuis plusieurs années. L’entreprise OceanGate pourrait être tenue responsable de cette issue mortelle.

Le contact avait été perdu entre Titan et la surface seulement 45 minutes après le début de sa plongée, le 18 juin ; il semblerait que le sous-marin était en train de terminer sa descente jusqu’au Titanic, qui git à 3 800 mètres de profondeur. La US Navy dit aujourd’hui avoir détecté le bruit d’une implosion dès dimanche, avec un système top secret qui lui sert à détecter les appareils ennemis.

À voir aussi sur Numerama


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !