La différence de qualité entre certaines images obtenues par James Webb peut étonner. Pourquoi le télescope voit-il des planètes proches si floues (comme Mars) et des galaxies lointaines si nettes ?

Les toutes premières images de Mars obtenues par James Webb sont un peu déroutantes. Alors que le télescope spatial JWST nous a déjà habitués à de superbes images de nébuleuses et de galaxies, ses visuels de la planète rouge sont presque décevants. On peut avoir une réaction similaire devant l’image de Neptune prise par James Webb (même si elle est bien moins floue que celles de Mars). Comment se fait-il que le télescope voie plus nettement des galaxies extrêmement lointaines, que des planètes qui sont pourtant plus proches de lui ?

Des galaxies certes très lointaines, mais aussi gigantesques

« Il peut sembler étrange que les images du JWST des galaxies paraissent plus détaillées que ses images de planètes proches, fait remarquer Corey S. Powell, journaliste scientifique américain sur Twitter le 19 septembre 2022. L’explication : les galaxies sont loin, mais elles sont énormes. » Pour illustrer ce fait, le journaliste compare la taille de Mars actuellement, à celle de la Quintette de Stephan, un groupement de galaxies, qui est l’une des premières formations que James Webb a officiellement imagées.

Quintette Mars comparaison Webb
La taille de Mars, comparée à la Quintette de Stephan. // Source : Via Twitter @coreyspowell (image recadrée)

Cette comparaison aide à prendre la mesure des tailles des différents objets célestes que James Webb observe. On ne peut pas s’attendre aux mêmes résultats de la part de l’observatoire spatial, en fonction de la taille des structures et des corps qu’il voit et dont il nous transmet les portraits. En plus, dans le cas de Mars, il faut souligner que la planète lui apparaît extrêmement brillante. Le télescope et ses instruments, très sensibles, ont avant tout été conçus pour détecter la faible lumière émise par des galaxies très lointaines. Ils peuvent être « aveuglés » par l’éclat d’une planète proche.

Et, d’ailleurs, James Webb arrive aussi à nous envoyer des images époustouflantes de planètes. Le JWST l’a démontré avec ses vues imprenables sur Jupiter. Mais, toutes ses images de planètes ne sont (et ne seront) pas aussi détaillées. Cela dit, nous étions prévenus. Alors que le télescope voyageait encore dans l’espace, vers sa localisation finale, les scientifiques avaient souligné qu’il ne fallait pas s’attendre à être époustouflés par absolument toutes les images de James Webb. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’enthousiasmer pour autant : les progrès scientifiques permis par ces clichés s’annoncent assurément passionnants.