La bande-annonce de She-Hulk montre plusieurs têtes connues du MCU. Des visages gentils, mais aussi l’un des tous premiers super vilains.

La série She-Hulk arrive bientôt. Afin de faire monter la sauce, Marvel a diffusé le 17 mai une bande-annonce mettant en scène l’héroïne verte, incarnée ici par Tatiana Maslany. La série, dont le titre complet est She-Hulk: Attorney at Law, doit compter neuf épisodes et faire revenir certaines figures du Marvel Cinematic Universe (MCU), à commencer par Hulk, le cousin de She-Hulk.

She-Hulk va succéder à Moon Knight en août, qui est désormais terminé. L’étrange série télévisée dédiée à cet énigmatique super héros dont les pouvoirs dépendent de la nuit et de la Lune a été diffusée en intégralité sur Disney+. D’autres séries vont arriver. Avant She-Hulk, Marvel Studios a même prévu de caser une autre série, dès le mois de juin : Ms Marvel en juin.

Attention, des spoilers peuvent suivre.

Comme Bruce Banner, Jennifer Walters a la capacité de modifier son apparence physique, ses capacités athlétiques et sa résistance en mutant en une colosse très redoutable au combat. Cette faculté, Jennifer l’a héritée d’une transfusion sanguine de son cousin. C’est donc avec cette particularité envahissante qu’elle doit mener sa carrière d’avocate et sa vie privée.

Mais Bruce et Jennifer ne sont pas les seuls protagonistes de la série à devoir gérer cette singularité physiologique. Il y en a un troisième. Son nom ? Emil Blonsky. Peut-être vous dit-il quelque chose. Il s’avère être l’un des premiers antagonistes du MCU. On le retrouve dès 2008 dans le film L’Incroyable Hulk. Vous le connaissez sans doute mieux sous le surnom d’Abomination.

Le retour de l’Abomination dans She-Hulk

Comment s’abonner à Disney+ pour voir les films Star Wars

Disney+ est disponible en France  :

Le film dont il est question est l’un des premiers du MCU. Il est sorti quelque mois à peine après Iron Man et, à l’époque, Bruce Banner était interprété par Edward Norton. Ce sera son unique incursion dans l’univers cinématographique de Marvel, puisqu’il sera remplacé ensuite par Mark Ruffalo. Mais pour jouer Emil Blonsky, c’est encore et toujours Tim Roth aux commandes.

Un rapide rappel : Emil Blonsky n’a pas toujours été un « vilain ». Il officiait comme soldat d’élite et était chargé par l’armée d’appréhender Hulk. Ses performances ont été améliorées grâce à un sérum expérimental pour en faire un super soldat. Hélas, les choses ont mal tourné… et l’intéressé a fini par devenir une créature humanoïde immonde et extrêmement forte.

Emil Blonsky
Emil Blonsky dans sa cage de sécurité. // Source : Marvel Studios
Abomination
L’Abomination. Deux personnages, deux ambiances. // Source : Marvel Studios

Depuis, nous n’avions plus eu vraiment de nouvelles de l’Abomination. Certes, les fans ne manqueront pas de signaler le caméo du monstre dans Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, où il combat Wong dans un octogone, quelque part dans les bas-fonds de Chine. Mais difficile de décrire cette séquence comme le retour du vilain : cela ressemblait plus à un clin d’œil.

Abomination Wong
L’Abomination en plein combat avec Wong. // Source : Marvel Studios

Le sort de l’Abomination avait été préalablement évoqué dans un court-métrage, appelé Le Consultant. Dans un échange entre Phil Coulson et Jasper Sitwell, on apprend que l’Abomination est censée être sous contrôle, dans une cage pour ne plus en sortir — ce qui n’est pas tout à fait exact compte tenu de ce que l’on voit dans Shang-Chi.

Le rôle que tiendra l’Abomination dans She-Hulk reste à éclaircir, mais on peut supposer qu’en tant qu’avocate, Jennifer Walters pourrait avoir à défendre Emil Blonsky, représenter les intérêts de ses victimes ou travailler sur un cadre juridique concernant les super héros (ou les super vilains). Avant, peut-être, d’en venir aux mains directement avec lui ?

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.