Exclusif à la PlayStation 5, Returnal se rappelle à notre bon souvenir par l’intermédiaire d’une extension gratuite. Et on ne boudera pas son plaisir de (re)découvrir un gameplay proche de la perfection.

Returnal fait partie des premiers jeux majeurs de la PlayStation 5. En dépit d’un défi que certains trouvent décourageant, voire insurmontable, ce titre développé par Housemarque repose sur une proposition intéressante, articulée autour d’un gameplay grisant et tirant profit des spécificités de la manette DualSense. De fait, les plus téméraires ont dû être ravis d’apprendre l’arrivée d’une extension gratuite — baptisée l’Ascension (et disponible depuis le 22 mars au téléchargement).

Cette mise à jour est donc l’opportunité de se replonger dans l’ambiance singulière de Returnal, qui s’inspire des ténors de la SF, comme Alien. Le but est simple : monter de plus en plus haut au sein d’une tour composée de salles à nettoyer des ennemis et, in fine, obtenir le score le plus élevé possible. Surtout, Ascension vient répondre à certaines questions qu’on se posait encore sur l’héroïne Selene.

Returnal
C’est reparti pour un tour… dans une Tour // Source : Capture PS5

Un an après, Returnal est toujours un bijou de la PS5

Mode coopératif

La mise à jour de Returnal apporte aussi un mode coopératif, pour ceux et ceux qui auraient besoin d’un petit coup de pouce.

Sorti il y a un peu moins d’un an (seulement sur PS5), Returnal est un modèle de gameplay ciselé. Spécialiste du shoot them up, Housemarque imagine un jeu de tir à la troisième personne où les déplacements sont une science. Pour éviter toutes les attaques ennemies, il est nécessaire de maîtriser ses déplacements, de prêter attention aux effets visuels qui inondent l’écran et, bien sûr, de placer les esquives au moment opportun. Si la barrière à l’entrée peut paraître immense, adhérer à la formule donne l’occasion de goûter à des sensations vertigineuses. Sur bien des points, Returnal est un bijou de l’arcade.

L’extension Ascension permet de retrouver ce plaisir qui n’a pas pris une seule ride. Mieux, par rapport à la campagne principale, tout est accéléré — à commencer par le sentiment croissant de puissance. On conseillera bien évidemment de faire d’abord l’histoire, ne serait-ce que pour se familiariser avec le défi et, aussi, de récupérer les pièces d’équipement qui permettent à Selene d’être plus à l’aise. De toute façon, il vous faudra le grappin pour accéder à la Tour de Sisyphe (énième référence à la mythologie grecque) — un outil qu’on n’obtient pas tout de suite.

Returnal
Une pièce de narration dans l’extension de Returnal // Source : Capture PS5

La Tour de Sisyphe se définit comme un mode infini. Il se compose de phases découpées en petites pièces au contenu généré de manière aléatoire. Dans certains décors, on doit terrasser des ennemis le plus rapidement possible. Dans d’autres, on va ramasser des armes et des améliorations pour être toujours plus efficace. Quand on meurt, il faut tout recommencer depuis le début. C’est globalement le Returnal qu’on a tant aimé, mais avec l’agrément d’exploration en moins. La seule grande nouveauté tient dans une nouvelle catégorie d’armes : les Dégorgeurs, qui remplacent temporairement votre arsenal pour occasionner de très lourds dégâts. Cette option ne sera pas de trop, puisque le challenge grimpe crescendo au sein de la Tour.

Returnal
Oui, il faut ramasser des coquelicots // Source : Capture PS5

Outre la joie de regoûter à un feeling épanouissant, ce DLC de Returnal se permet de peaufiner la narration — très cryptique dans le jeu de base. Selena pourra ainsi récupérer des journaux audio ou voyager jusqu’à un hôpital, où des secrets méritent d’être découverts (petit à petit). Notez qu’il n’y a pas besoin d’aller très loin dans la Tour pour apprécier ces quelques pans supplémentaires de l’intrigue globale (nous n’avons pas dépassé la phase 4, ce qui fut quand même suffisant pour voir la phase finale du boss). Il s’agirait presque d’un petit tour de force : non seulement Housemarque permet aux fans de découvrir un mode annexe, basé sur le scoring, mais en prime, le studio approfondit un peu plus Returnal.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.