George R.R. Martin s’est exprimé sur les supposées références à son nom dans Elden Ring.

Dans Elden Ring, les boss majeurs portent les initiales de George R.R. Martin. L’auteur de la saga Game of Thrones a participé à la création de l’univers du jeu et tout portait à croire que ses initiales avaient été utilisées comme des références dans l’appellation de certains boss. Cependant, ce serait faux, à en croire un communiqué de l’intéressé publié sur son blog le 21 mars.

George R.R. Martin a évoqué plusieurs sujets dans son message, comme ses livres à venir (patience…). Mais il a également dédié un paragraphe entier pour s’exprimer sur cette histoire d’initiales qui anime un peu la toile. « Il y a une drôle d’histoire qui circule sur internet sur comment j’ai caché mes initiales dans Elden Ring car… certains personnages auraient des noms commençant par R, G ou M », indique-t-il.

Spoilers Elden Ring
Spoilers Elden Ring // Source : Maxime Claudel pour Numerama

« Pourquoi je chercherais à cacher mon nom dans le jeu ? »

« J’écris et je publie des histoires depuis 1971, et je pense avoir nommé des personnages avec les initiales R, G ou M dès le début. Tout comme c’est le cas avec les 23 autres lettres de l’alphabet. Trouver des noms est difficile », explique George R.R. Martin. Il poursuit : « Pourquoi je chercherais à cacher mon nom dans le jeu ? Mon nom est sur le jeu, en tant que créateur. »

Il n’empêche, c’est quand même une sacré coïncidence : Godwyn, Morgott, Mogh, Godrick, Radhan, Rykard, Ranni, Renna, Malenia ou encore Miquella sont autant d’exemples qui expliquent pourquoi les joueuses et les joueurs estiment que les initiales ne sont rien d’autre que des références. Ce à quoi l’auteur répond : « J’adore donner aux membres d’une même famille, ainsi qu’aux proches, des noms qui possèdent un élément en commun. » On peut le croire : dans Game of Thrones, la Maison Targaryen réunit Aerys, Rhaenys, Viserys ou encore Daenerys. Le point commun ? Les lettres ’ys’ en fin de prénom. On observe un phénomène similaire avec les lettres ‘on’, pour Aemon, Aegon ou encore Daeron. 

Les clarifications de George R.R. Martin viennent mettre le doigt sur un problème d’Elden Ring : en raison de sa structure mystérieuse, tout est prétexte aux théories qui s’opposent. On a encore eu un exemple récent avec une porte qui disparaît quand on tape 50 fois dessus. Vrai secret ou simple bug ? C’est parfois difficile à dire. « Elden Ring est un jeu suffisamment incroyable, il ne sert à rien d’inventer », conclut George R.R. Martin.