Sony et Warner Bros. ont partagé un premier aperçu du gameplay d’Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard. Les fans d’Harry Potter risquent d’être aux anges.

On attendait énormément de la première présentation d’Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, ambitieux projet qui fait parler de lui depuis plusieurs années. À l’occasion d’un State of Play, Sony et Warner Bros. ont diffusé une grosse dizaine de minutes de gameplay pour mieux comprendre les contours de l’adaptation de la saga Harry Potter. Et force est de reconnaître qu’elle ne semble avoir aucune limite.

Ainsi, celles et ceux qui ont grandi avec les romans cultes, devenus des films majeurs, risquent de vivre un véritable rêve éveillé en voyant les images. Le studio Avalanche semble vouloir signer une véritable lettre d’amour à un univers qui continue d’émerveiller encore aujourd’hui. Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard est attendu pour la fin d’année sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S, Xbox Series X et PC.

Toi-aussi, deviens Harry Potter

Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard se déroulera dans les années 1800, soit bien avant la naissance d’Harry Potter (il y aura plein d’ANIMAUX FANTASTIQUES). Pour autant, on a l’impression de vivre une aventure similaire à celle du héros quand on regarde la présentation. En effet, on incarnera un étudiant — qu’on pourra créer de toutes pièces, jusqu’à la Maison (on espère tous être Serpentard) — qui intégrera Poudlard dans le but de devenir un sorcier. Le menu s’annonce très copieux. Il y aura des cours à suivre (y compris ceux pour les potions !), des amis à se faire, des sorts à maîtrisier, les mystères à résoudre… Rien que cette partie introductive s’apparente à un jeu dans le jeu qu’on pourrait baptiser ‘Vis ta vie d’Harry’.

En somme, Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard s’annonce comme une expérience copieuse, où il y aura mille choses à faire, milles endroits à découvrir (le propre des RPG en monde ouvert). Pour les fans, c’est une véritable mine d’or de références. Si l’intrigue se déroulera dans le passé, ils devraient reconnaître plusieurs éléments emblématiques de l’univers. Tout porte à croire, d’ailleurs, que les développeurs sont allés piocher dans les films, mais aussi dans les livres (entre autres libertés créatives, comme certains sorts).

Hogwarts Legacy  : L’Héritage de Poudlard
Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard // Source : Capture d’écran

Cette richesse est de bon augure. Néanmoins, on espère que le gameplay sera au rendez-vous. Il y a par exemple tout à craindre des combats, en espérant qu’ils ne soient ni trop simples (sans quoi ils seront une plaie), ni trop techniques (sans quoi ils rebuteront). On attend de voir aussi la solidité technique : au regard de l’ampleur des environnements, la sortie à cheval sur deux générations n’est pas forcément une bonne idée (coucou Cyberpunk 2077). Pour une première approche, Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard réussit son coup. Il va falloir concrétiser, désormais, pour éviter le syndrome de la poudre de perlimpinpin.