La saison 2 de The Witcher est diffusée à partir du vendredi 17 décembre sur Netflix. Les premiers épisodes datent d’il y a deux ans. Vous avez tout oublié ? Pas de panique.

Il y a deux ans, Netflix diffusait la première saison de The Witcher. C’était une autre époque et, depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Sauf que les nouvelles aventures de Geralt débarquent ce vendredi 17 décembre sur la plateforme de SVOD, après, dès lors, une absence prolongée du Sorceleur incarné par Henry Cavill.

Peut-être avez-vous oublié les premiers épisodes de The Witcher ou peut-être n’avez-vous pas huit heures à consacrer à la première saison. Qu’à cela ne tienne, on vous propose un résumé de ce qu’il faut retenir de cette adaptation très réussie — et dont la deuxième saison est très convaincante.

The Witcher : mais au fait, il se passe quoi dans la saison 1 ?
Geralt, de dos, progressant vers des mystères insoupçonnés. // Source : Netflix

Les trois personnages clés de The Witcher

La série The Witcher est centrée sur trois personnages clés : Geralt, bien sûr, mais aussi Ciri et Yennefer. Geralt est un Sorceleur, un humain qui a subi des mutations pour devenir plus puissant et obtenir quelques pouvoirs. Dans l’univers de The Witcher, les Sorceleurs sont autant craints qu’ils sont appréciés pour leur tâche principale — à savoir chasser des monstres. Dans la saison 1, Geralt est dépeint comme un solitaire grognon qui va accomplir des missions diverses et variées pour s’enrichir, passer le temps et poursuivre sa route. On l’appelle aussi le Boucher de Blaviken, une ville où il a massacré plusieurs brigands en pleine rue (eh oui, c’est parfois difficile d’être un héros).

De son côté, Ciri est la petite fille de la reine de Cintra, un royaume du nord convoité par l’Empire de Nilfgaard (qui va d’ailleurs passer à l’attaque pendant la saison 1). Orpheline, Ciri dispose d’étranges capacités, qu’elle peine à maîtriser, comme son cri strident capable de provoquer une onde de choc. Elle est liée à Geralt par le droit de surprise, une vieille coutume qui prend la forme d’une dette permettant de réclamer à quelqu’un ce qu’il ne possède pas encore. En l’occurrence, le père de Ciri a pactisé avec Geralt, qui doit maintenant protéger la jeune fille au risque de défier le destin.

The Witcher : mais au fait, il se passe quoi dans la saison 1 ?
Quand Ciri dit ‘Dis Siri’ // Source : Netflix

Yennefer est une puissante sorcière au passé horrible. Bossue et difforme à la naissance, possédant des origines elfiques, dont l’espèce est persécutée, Yennefer a été entraînée à l’école d’Aretuza — qui forme des conseillers à la neutralité discutable (chacun est affilié à un Royaume). Yennefer quittera vite le droit chemin pour poursuivre une quête plus personnelle : dans son ascension, elle a abandonné sa faculté à pouvoir enfanter. Un traumatisme qui la hante pendant toute la première saison, faisant d’elle un personnage qui a parfois du mal à contenir ses émotions. Elle est liée à Geralt par une histoire d’amour née d’un vœu fait à un djinn, ce qui la fait se questionner sur les sentiments qu’éprouve vraiment Geralt à son égard.

On n’oubliera pas de mentionner non plus Jaskier, un barde qui croise la route de Geralt et s’attache à le suivre partout pour redorer sa réputation avec des chansons (le fameux tube Toss A Coin To Your Witcher) — au grand dam du principal intéressé –, ou encore Triss Merigold : alliée de Geralt, elle est une puissante sorcière qui apporte son aide à Yennefer dans la bataille finale, jusqu’à risquer sa vie. Elle est brûlée lors du combat. On devrait revoir ces deux personnages dans la saison 2.

The Witcher : mais au fait, il se passe quoi dans la saison 1 ?
Yennefer, quand elle ne détruit pas tout. // Source : Netflix

Les événements clés de la saison 1 de The Witcher

La saison 1 de The Witcher s’appuie sur une chronologie non linéaire : jusqu’au dénouement, les scénaristes font des va-et-vient entre le présent (majoritairement incarné par Ciri), le passé (Geralt) et un passé encore plus lointain (Yennefer). C’est plutôt très malin dans le sens où les spectatrices et les spectateurs sont plus que jamais captivés par ce qui se passe à l’écran, même s’il y a des scènes à l’intérêt plus que discutable pour la narration principale.

On pourrait résumer les principaux enjeux de la saison 1 de The Witcher en deux arcs plus ou moins liés :

  • Nilfgaard qui attaque les Royaumes du Nord, en commençant par Cintra ;
  • Ciri qui fuit Cintra à cause du conflit (ce qui pousse Geralt à partir à sa recherche).

Dans le dernier épisode de la saison 1, l’armée de Nilfgaard tombe face à une coalition de mages puissants à la détermination de Yennefer. À noter que Geralt ne participe pas du tout à cette bataille épique, tel Jon Snow dans Game of Thrones. Il retrouvera en revanche Ciri dans les ultimes instants, une réunion qui sert bien évidemment de point de départ pour les événements à venir. En étant près de lui, Geralt pourra plus facilement protéger Ciri (et ne pas défier le destin).

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur