Jeu de gestion qui demande de s'occuper d'une réserve ou d'un parc, Jurassic World Evolution 2 est la suite attendue. Tout y est mieux.

Les dinosaures sont des animaux fascinants.  Les enfants tannent leurs parents pour avoir des peluches à leur effigie. Les adultes se ruent au cinéma dès qu’un nouveau Jurassic Park sort. De 7 à 77 ans, on est tous un peu fans de l’imposant tyrannosaure, des viles vélociraptors ou de l’inoffensif diplodocus. Si votre passion pour les dinosaures existe toujours, alors vous feriez mieux de porter votre attention sur Jurassic World Evolution 2, jeu vidéo de gestion disponible depuis le 9 novembre sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S, Xbox Series X et PC.

Jurassic World Evolution 2, développé et édité par Frontier Developments, est la définition de la suite idéale. Tout est mieux que dans le premier volet : des graphismes plus jolis, des évolutions bienvenues dans la gestion (et, plus particulièrement, dans la micro-gestion), beaucoup plus de contenu, des modes de jeu bien pensés… Et toujours ce respect immense pour la franchise imaginée, en 1993, par Steven Spielberg. Grâce à ses nombreuses qualités, Jurassic World Evolution 2 vous fera patienter jusque la sortie du prochain long métrage, intitulé Jurassic World 3 : Le Monde d’après et attendu pour le 8 juin 2022.

Un parc rempli de dinosaures ! // Source : Frontier Developments

Jurassic World Evolution 2 est un jeu pour les fans des dinosaures

Comme son prédécesseur, Jurassic World Evolution 2 matérialise un fantasme : celui de créer un parc animalier rentable, bien entretenu et, bien sûr, centré sur les dinosaures (qui deviennent alors des attractions). Si on peut déplorer le côté exploitation des espèces disparues, force est de reconnaître que leur bien-être constitue le sel de l’expérience. Vos dinosaures ne sont pas heureux ? Alors ils vont s’énerver, casser leur enclos, s’échapper et semer la zizanie. Pour que les animaux soient satisfaits, il faut adapter l’environnement selon leurs préférences, avec des critères plus précis que dans Jurassic World Evolution (ce qui rend la cohabitation entre plusieurs espèces plus complexe). Certains vont adorer avoir beaucoup d’eau, quand d’autres rêvent d’une forêt plus dense. Dans cette micro-gestion des détails qui comptent, Jurassic World Evolution 2 excelle sans poser de défi impossible aux néophytes (l’argent n’est jamais vraiment un problème, sauf dans les missions corsées).

Tous les critères pour rendre heureux ses animaux // Source : Frontier Developments

D’ailleurs, les personnes moins à l’aise avec les jeux de gestion (c’est mon cas) seront comblés de bonheur avec le mode Histoire — qui prend la suite du film Jurassic World : Fallen Kingdom. Ici, on ne pense jamais à l’économie puisqu’il faut gérer, pas à pas, en suivant des tâches énoncées, des réserves. Ces cinq premiers chapitres constituent un excellent point de départ pour apprendre à bien appréhender les arrivées de dinosaures (dans ce mode, on ne doit pas les créer soi-mêmes). Cet apprentissage se fait en toute détente, en écoutant les sages paroles des personnages vus dans les films. Car Jurassic World Evolution 2 demeure un pur produit Universal Pictures, avec tout ce qu’il faut en matière de fan service pour captiver encore plus les joueuses et les joueurs. Les développeurs proposent une base de données très complète, allant jusqu’à préciser le ou les films dans laquelle une espèce apparaît. L’aspect produit dérivé est tout à fait assumé.

Jurassic World Evolution 2 excelle sans poser de défi impossible aux néophytes

On peut souligner le soin accordé par Frontier Developments à la modélisation des dinosaures. C’est bluffant. On se surprend à abuser du zoom pour les regarder vaquer à leurs occupations — parfois sanglantes il faut l’avouer. Le comportement des animaux est ultra réaliste, et la beauté graphique fait le reste (le travail sur la texture des écailles est inouï). On préfère vous prévenir : dès que Jurassic World Evolution 2 introduit les volières (pour accueillir des ptérodactyles, entre autres), vous n’allez pas en croire vos yeux. Notons qu’il y aussi des bassins, pour coller au blockbuster Jurassic World. 

Un spectacle de dauphins (mais sans dauphin) // Source : Frontier Developments

Jurassic World Evolution 2 fait le plein d’améliorations

Jurassic World Evolution posait des bases solides, mais parfois trop rudimentaires ou simplistes. Jurassic World Evolution 2 s’attache à approfondir certaines mécaniques, ce que les fans ne manqueront pas d’applaudir. Outre la gestion un peu plus fine des lieux de vie des dinosaures, cette suite améliore la gestion du personnel. Désormais, il faudra veiller à bien recruter et, surtout, à accorder des congés à ses salariés pour éviter le pire. Il faudra aussi surveiller les réserves énergétiques, qui peuvent tomber à plat. Par ailleurs, les rangers en charge des basses besognes ne pourront plus soigner les dinosaures : une unité médicale est disponible, sachant qu’il faudra parfois déplacer l’individu malade vers un bâtiment de soin.

Une fois que vous aurez terminé les missions centrées sur des réserves, vous pourrez gérer un parc grâce au mode Théorie du chaos. Il intègre cinq scénarios basés sur les différents films avec le postulat de départ suivant : que se serait-il passé s’il n’y avait pas eu de failles dans la gestion ? Une manière très intéressante de transformer une intrigue alternative en prétexte pour s’occuper d’un parc de A à Z avec, cette fois, un public qui a besoin d’être diverti (et qui doit se nourrir, acheter des souvenirs…). Là encore, on retrouve ce qui faisait la réussite de Jurassic World Evolution, mais avec des perfectionnements.

Vraies maladies = vrais médecins // Source : Frontier Developments

Dans Théorie du chaos, il n’est plus question de rapatrier des dinosaures, mais de les concevoir avec de l’ADN récupéré lors d’explorations menées avec notre équipe de scientifiques. Là encore, le fil génétique est plus travaillé : on peut améliorer l’incubation pour augmenter la viabilité des œufs et avoir des des dinosaures aux caractéristiques spécifiques (certains pourront être plus agressifs ou plus noctambules). Il est même possible d’agir directement sur le génome pour concevoir l’individu de ses rêves. Pour celles et ceux qui cherchent à obtenir le meilleur parc de l’univers (il y a un mode bac à sable pour cela), ce sera un véritable jeu dans le jeu.

En bref

Jurassic World Evolution 2

Note indicative : 4/5

Jurassic World Evolution 2 fait absolument tout mieux que Jurassic World Evolution, qui était déjà une réussite malgré ses limites. Plus beau, plus riche, plus approfondi, le nouveau volet du jeu de gestion gagne sur tous les plans. Et il permet, bien entendu, toujours d’admirer des dinosaures à la loupe (ce qui est un sacré argument en soi).

En prime, Jurassic World Evolution 2 est accessible au plus grand nombre, sous ses airs assumés de produit dérivé. En bref, les fans d’animaux préhistoriques vont forcément adorer. Et Dieu sait qu’ils sont nombreux.

Top

  • Les dinosaures sont vraiment trop mignons
  • Du contenu varié
  • Tout est mieux

Bof

  • Un peu trop simple pour les experts
  • Trop d'argent
  • Le mode Histoire est un tutoriel

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo