Il se murmure que Sony aurait commandé un remake de The Last of Us, jeu initialement sorti sur PlayStation 3 en 2013. Il y aurait certainement mieux à faire, par exemple un remake d'Uncharted.

Sorti en 2013, l’immense succès critique et commercial The Last of Us pourrait bénéficier d’un remake. C’est en tout cas ce que rapporte Jason Schreier, journaliste très bien informé. Dans un article publié le 9 avril 2021 sur Bloomberg, il raconte les coulisses des studios PlayStation. Son enquête s’intéresse plus particulièrement à Visual Arts Service Group, une structure de l’ombre membre des studios qui a voulu prendre son envol avec, donc, un remake de The Last of Us. Le projet lui a visiblement été refusé avant de retourner chez Naughty Dog, créateur de la licence.

Au-delà de la hiérarchie qui semble régner chez PlayStation, avec une priorité accordée aux développeurs ayant fait leurs preuves, cette rumeur sur The Last of Us apparaît des plus étonnantes. Plusieurs raisons poussent à douter de l’intérêt d’un remake du jeu d’action apocalyptique. C’est d’abord une question de timing : on parle d’une production qui n’a même pas dix ans et a déjà été remasterisée sur PlayStation 4. En lançant une nouvelle version, modernisée pour la PS5, Sony tirerait sans doute un peu trop sur la corde. On préférerait voir un remake du premier Uncharted, plus ancien et loin d’être irréprochable sur le fond et la forme.

Ellie et Joel, les deux protagonistes du premier jeu de The Last of Us // Source : Sony / Naughty Dog

Un remake de The Last of Us ? Oui et non

On comprend l’attrait commercial derrière un remake de The Last of Us, qui a connu une suite — sous-titrée Part II — très réussie et qui est en train d’être adapté en série pour HBO (en partenariat avec PlayStation, bien sûr). En soi, relancer The Last of Us sur PS5 aurait du sens : non seulement un remake ferait perdurer la licence, mais, en prime, il pourrait accompagner la diffusion de la série si les agendas sont parfaitement accordés (on n’imagine pas HBO et Sony s’en priver si la rumeur s’avère fondée). The Last of Us est aujourd’hui devenu trop gros pour se contenter de deux épisodes.

Néanmoins, il faut rappeler que The Last of Us Remastered est parfaitement jouable sur PlayStation 5. Certes, ses graphismes et son gameplay souffrent de la comparaison avec The Last of Us Part II. Mais toujours est-il que Naughty Dog était parvenu, en 2013 déjà, à une réussite artistique et narrative sans réelle équivalence à l’époque. Les propriétaires d’une PS5 peuvent déjà jouer à The Last of Us dans de bonnes conditions. Pourquoi, dès lors, proposer le remake d’un chef-d’œuvre ? Il est vrai qu’on profiterait alors de quelques améliorations bienvenues. Mais il faut se rappeler une chose : les quelques défauts de The Last of Us, touchant principalement son gameplay, font indéniablement partie de son charme. Un peu comme le serait le faux raccord d’un film culte.

Demon’s Souls // Source : From Software

Bien sûr, il y a des remakes qui se justifient plus que d’autres. Demon’s Souls, par exemple, a permis d’illuminer le line-up de lancement de la PS5 avec une édition dotée d’un habillage visuel prodigieux. Père spirituel des Dark Souls, Demon’s Souls n’a pas eu le succès de The Last of Us et, en ce sens, il méritait cette deuxième chance. On peut également faire le parallèle avec Shadow of the Colossus, qui a pu profiter de la puissance de la PS4 pour se débarrasser de toutes ses tares liées à son arrivée sur PS2 — une console trop étroite pour ses ambitions. The Last of Us, qui a mis tout le monde d’accord (ou presque), n’a pas besoin d’un remake. Tout du moins, pas maintenant, quand d’autres jeux plus anciens pourraient bénéficier d’un retour remarqué.

On pense par exemple à Uncharted qui, d’ailleurs, aurait été proposé par Visual Arts Service Group. Le tout premier opus de la saga, sorti sur PS3 en 2007, souffre de la comparaison avec ses suites, beaucoup plus abouties. Mais, visiblement, le projet coûterait bien trop cher. Dommage : on rêverait d’un Uncharted remis au goût du jour sur PlayStation 5 avec des graphismes en 4K pour souligner ses somptueux décors et un gameplay récréatif reprenant les derniers ajouts d’Uncharted : A Thief’s End. L’idée est d’autant plus pertinente que la période actuelle peut donner davantage envie de voyager — ce que fait très bien Uncharted — que de combattre des personnes infectées par un virus — ce que fait très bien The Last of Us. En 2021, on a probablement plus envie de s’évader, même virtuellement, que de se plonger dans un univers où la survie se mélange à l’horreur.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo