Sony a annoncé qu'il allait supprimer la possibilité de louer et/ou d'acheter des films et séries depuis le PlayStation Store. Une décision logique, compte tenu des nouvelles habitudes de consommation.

Le saviez-vous ? Le PlayStation Store, accessible depuis une PS4 ou une PS5, ne commercialise pas uniquement des jeux vidéo. La plateforme de distribution en ligne de Sony permet aussi de louer ou d’acheter des films et des séries, comme on pourrait le faire depuis sa box télé ou dans un vidéo club en ligne. Mais, au cas où vous ne l’appreniez que maintenant, sachez que la firme nippone a décidé d’arrêter cette fonctionnalité.

Dans un billet publié sur son blog le 2 mars, Sony a annoncé l’interruption du service permettant de louer ou d’acheter des divertissements depuis son PlayStation Store. Il prendra fin le 31 août prochain, ce qui signifie que vous pouvez encore en profiter quelques mois. Si jamais vous avez effectué des achats, votre bibliothèque de films et de séries ne disparaîtra pas et vous pourrez toujours y avoir accès passée la date butoir.

Le PlayStation Store de Sony // Source : Capture d’écran

Sony s’adapte à la période

La décision de Sony n’a rien d’illogique : la manière de consommer a totalement changé et, aujourd’hui, les utilisateurs préfèrent lire un film ou une série depuis une plateforme de SVOD plutôt que de passer par un biais beaucoup moins intéressant, financièrement parlant. Le format locatif, par exemple, peut s’avérer pertinent pour accéder à une nouveauté qui ne serait pas encore disponible sur Netflix, Amazon Prime Video ou Disney+. Mais ces trois acteurs compensent le retard par la quantité, qui permet de patienter. À moins de vouloir voir à tout prix le dernier film de super-héros, dépenser entre 3 et 5 euros pour un accès anticipé n’a plus lieu d’être.

En se rendant sur l’application PlayStation depuis un mobile ou le portail PlayStation Store accessible depuis le web, on se rend compte que Sony a déjà pris les devants : les divertissements ne sont plus du tout mis en avant, contrairement aux jeux vidéo rangés dans diverses catégories pour mieux s’y retrouver. C’est un changement bénéfique pour l’utilisateur, qui va gagner en ergonomie avec tout un onglet en moins.

« Nous avons constaté que les fans PlayStation utilisaient de plus en plus de services de streaming nécessitant un abonnement ou de services de streaming dont le modèle économique est basé sur la publicité », justifie Sony. On rappelle que la PlayStation 4 et la PlayStation 5 ont toutes deux accès à un portail d’applications rassemblant les plateformes à la mode — de MyCanal à Netflix, en passant par Disney Plus, Amazon Prime Vidéo, YouTube ou encore OCS.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo