Truly Exquisite, entreprise anglaise qui applique une finition ultra luxueuse à des objets tech, proposera une PlayStation 5 en or en fin d'année.

En juin dernier, Sony a dévoilé le design de la PS5. Sa prochaine console aux lignes futuristes — disponible en deux versions — sera majoritairement blanche. Celles et ceux qui n’aiment pas ce coloris salissant pourront éventuellement se tourner vers les finitions proposées par Truly Exquisite. Dans un teasing partagé sur Instagram, on découvre que la société anglaise va concevoir des PlayStation 5 en or.

Les premiers rendus de la console sont au mieux… étranges : il faut aimer le luxe m’as-tu-vu. Truly Exquisite poussera le concept jusqu’à proposer la manette DualSense (gare au poids) et le casque 3D Pulse en or. Ces objets s’adresseront bien évidemment aux joueurs les plus fortunés.

PS5 en or 24 carats // Source : Truly Exquisite

Une entreprise va vendre des PS5 en or

Truly Exquisite n’a annoncé aucun tarif pour sa PS5 bling-bling. La console de Sony pourra être habillée avec, au choix, de l’or 24 carats, de l’or rose 18 carats ou du platine. « Nous sommes pressés à l’idée de commencer à produire ces joyaux », révèle la firme sur la page de présentation. Il est d’ores et déjà possible de faire part de son intérêt en renseignant son nom, une adresse mail et le modèle qu’on aimerait acquérir. Pour le moment, nous n’avons droit qu’à un aperçu de la version en or 24 carats. Les précommandes ouvriront au mois de décembre, peu après le lancement de la console attendue pour la fin d’année. 

Cette PS5 d’un goût discutable devrait coûter très cher, si l’on se fie aux prix pratiqués par Truly Exquisite sur les autres produits. Par exemple, il faut débourser au moins 4 200 livres sterling (4 600 euros environ) pour acheter un Samsung Galaxy S20 en or 24 carats. Pour une Apple Watch Series 5 (modèle 40 mm), la facture s’élève à 2 150 livres sterling (2 360 euros).

Bref, on préfère se contenter de la PS5 blanche, en espérant que Sony commercialise très vite d’autres couleurs.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo