Geoff Keighley, figure de l'industrie des jeux vidéo, a eu l'immense privilège de prendre en main la DualSense, manette de la PlayStation 5.

Geoff Keighley, organisateur des The Game Awards, l’équivalent des Oscars pour les jeux vidéo, a eu l’immense privilège de poser ses mains sur une DualSense — manette de la PlayStation 5. Il a livré ses premières impressions dans une vidéo partagée le 17 juillet sur YouTube. Il a également publié une photo comparative avec la DualShock 4, l’occasion de voir que le pad de la PS5 est plus gros.

Est-ce une mauvaise nouvelle ? Non. La DualShock 4 est une manette très resserrée, qui peut vite provoquer des crampes à celles et ceux qui ont de grandes mains. Geoff Keighley souligne que la DualSense pèse un peu plus que la DualShock 4 mais n’est pas « beaucoup plus lourde » non plus. Il estime même que ces quelques grammes supplémentaires sur la balance sont positifs en termes de confort et d’ergonomie.

Un premier avis sur la DualSense de la PS5

Geoff Keighley a pu tester la DualSense avec Astro’s PlayRoom, compilation d’activités qui sera fournie avec la PS5. Elle met en lumière les différentes fonctionnalités de la manette, comme le retour haptique — qui remplace les simples vibrations — et les gâchettes adaptatives. L’intéressé note que l’immersion est bien meilleure, avec un bon ressenti de ce qu’il se passe à l’écran, et entrevoit un bon potentiel pour la suite.

Comme la Nintendo DS, la DualSense est équipée d’un microphone dans lequel on pourra souffler pour interagir avec l’environnement. On retrouve aussi un haut-parleur pour diffuser des sons proches (exemple : le bruit d’une clef quand on ouvre une porte). Néanmoins, il faut espérer que les développeurs se plieront au jeu et adapteront leurs projets aux spécificités de la DualSense. La DualShock 4 disposait déjà de quelques fonctionnalités différentes — le haut-parleur, le touchpad — et elles n’ont pas souvent été utilisées.

DualSense versus DualShock 4 // Source : Geoff Keighley

On rappelle que Microsoft a opté pour la continuité en ce qui concerne la manette de la Xbox Series X : elle n’a que peu évolué par rapport à celle de la Xbox One. La firme de Redmond a poussé la transition en douceur jusqu’à rendre les accessoires de l’ancienne console compatibles avec la Xbox Series X.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo