Sekiro: Shadow Dies Twice a reçu le prix du jeu de l'année lors de la cérémonie des The Game Awards. Il succède à God of War.

Après la magnificence en 2017 (The Legend of Zelda : Breath of the Wild) et l’excellence en 2018 (God of War), la cérémonie des The Game Awards a décidé de célébrer l’exigence. Ainsi, c’est Sekiro : Shadows Die Twice, plébiscité dans nos colonnes, qui a reçu le prix convoité de jeu de l’année 2019. Une juste récompense pour le titre développé par From Software et édité par Activision.

Sekiro : Shadows Die Twice a battu des gros clients, parmi lesquels Control, Super Smash Bros. Ultimate, Resident Evil 2 et Death Stranding. Le fils spirituel des Dark Souls s’est également distingué dans la catégorie « Meilleur jeu d’action/aventure ».

Sekiro : Shadows Die Twice // Source : Activision

Sekiro : Shadows Die Twice le mérite

N’en déplaise à Death Stranding, qui ne ressemble à aucun autre jeu. N’en déplaise à Control, dont la direction artistique, récompensée à juste titre, n’a pas suffi. N’en déplaise à Super Smash Bros. Ultimate, excellent de maîtrise. Sekiro : Shadows Die Twice n’a pas volé sa statuette. Il repose sur un gameplay finement taillé, demandant aux joueurs d’aiguiser leurs sens et d’apprendre à accepter les défaites pour revenir plus forts et triompher ensuite. Comme les Dark Souls avant lui, Sekiro : Shadows Die Twice matérialise l’accomplissement, un sentiment qui a quelque peu disparu à une époque où l’accessibilité prend le pas sur le reste.

Voir un jeu difficile d’accès et axé sur la performance individuelle obtenir le statut de « GOTY » (game of the year) est une excellente nouvelle, doublée d’un bel hommage aux jeux vidéo articulés autour d’un challenge d’un autre temps.

Nommé à neuf reprises, Death Standing apparaît comme le grand perdant des Game Awards, à l’instar de Red Dead Redemption 2 l’année dernière. L’OVNI imaginé par Hideo Kojima, dont la proposition vaut le détour malgré un côté clivant, empoche quand même trois prix : meilleure réalisation, meilleure performance (Mads Mikkelsen, mieux reconnu que Norman Reedus) et meilleure musique.

On notera enfin que Fortnite a battu Apex Legends, Destiny 2, Final Fantasy XIV et Rainbow Six Siege dans la catégorie ‘Meilleur jeu en constante évolution’. Là encore, c’est amplement mérité.

Partager sur les réseaux sociaux