Sekiro: Shadow Dies Twice a reçu le prix du jeu de l'année lors de la cérémonie des The Game Awards. Il succède à God of War.

Après la magnificence en 2017 (The Legend of Zelda : Breath of the Wild) et l’excellence en 2018 (God of War), la cérémonie des The Game Awards a décidé de célébrer l’exigence. Ainsi, c’est Sekiro : Shadows Die Twice, plébiscité dans nos colonnes, qui a reçu le prix convoité de jeu de l’année 2019. Une juste récompense pour le titre développé par From Software et édité par Activision.

Sekiro : Shadows Die Twice a battu des gros clients, parmi lesquels Control, Super Smash Bros. Ultimate, Resident Evil 2 et Death Stranding. Le fils spirituel des Dark Souls s’est également distingué dans la catégorie « Meilleur jeu d’action/aventure ».

Sekiro : Shadows Die Twice // Source : Activision

Sekiro : Shadows Die Twice le mérite

N’en déplaise à Death Stranding, qui ne ressemble à aucun autre jeu. N’en déplaise à Control, dont la direction artistique, récompensée à juste titre, n’a pas suffi. N’en déplaise à Super Smash Bros. Ultimate, excellent de maîtrise. Sekiro : Shadows Die Twice n’a pas volé sa statuette. Il repose sur un gameplay finement taillé, demandant aux joueurs d’aiguiser leurs sens et d’apprendre à accepter les défaites pour revenir plus forts et triompher ensuite. Comme les Dark Souls avant lui, Sekiro : Shadows Die Twice matérialise l’accomplissement, un sentiment qui a quelque peu disparu à une époque où l’accessibilité prend le pas sur le reste.

Voir un jeu difficile d’accès et axé sur la performance individuelle obtenir le statut de « GOTY » (game of the year) est une excellente nouvelle, doublée d’un bel hommage aux jeux vidéo articulés autour d’un challenge d’un autre temps.

Nommé à neuf reprises, Death Standing apparaît comme le grand perdant des Game Awards, à l’instar de Red Dead Redemption 2 l’année dernière. L’OVNI imaginé par Hideo Kojima, dont la proposition vaut le détour malgré un côté clivant, empoche quand même trois prix : meilleure réalisation, meilleure performance (Mads Mikkelsen, mieux reconnu que Norman Reedus) et meilleure musique.

On notera enfin que Fortnite a battu Apex Legends, Destiny 2, Final Fantasy XIV et Rainbow Six Siege dans la catégorie ‘Meilleur jeu en constante évolution’. Là encore, c’est amplement mérité.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo