Sony a dévoilé deux PlayStation 5 : une classique et une dépourvue d'un lecteur de disque. Il s'agit d'un choix très malin, alors que la console de base pourrait coûter cher.

Personne ne l’avait vue venir. Lors de sa conférence centrée sur les premiers jeux PS5, Sony a dévoilé le design futuriste et blanc de la console. Elle sera en réalité proposée en deux versions : une classique et une Édition Digitale. Cette déclinaison surprise sera dépourvue d’un lecteur de disque Blu-ray UHD, à l’instar de la Xbox One S All Digital.

«  L’expérience de jeu sera rigoureusement identique sur ces deux modèles de PS5, donc le choix vous appartient », précise Sony dans son récapitulatif publié le 12 juin sur le blog PlayStation. Comprendre : les caractéristiques seront identiques et les jeux s’afficheront avec la même qualité. Quel est l’intérêt de cette PS5 ? Baisser le prix plancher et offrir un semblant de choix aux joueurs.

Les deux PS5 et leurs accessoires // Source : Sony

PS5 sans lecteur, ou la tactique maline de Sony

On ne connaît toujours pas le prix de la PS5 et il se murmure qu’il pourrait être plus élevé qu’espéré, alors que la PS4 a été lancée sous la barre des 400 euros (un vrai argument au lancement). En retirant le lecteur, Sony s’offre la possibilité de baisser le tarif et de rendre sa console plus accessible. Ainsi, il n’est pas interdit d’imaginer une PS5 classique positionnée à 500/550 euros et une autre sans lecteur à 100 euros de moins. D’un point de vue commercial, ce serait très malin de la part de Sony. De surcroit, esthétiquement, l’appareil sera plus fin que celui qui dispose d’un lecteur physique.

Bien sûr, cette PS5 « . Édition Digitale » ne s’adresse pas à tout le monde. Elle nécessite une connexion internet suffisamment solide pour télécharger rapidement les jeux. Cette version privera aussi les propriétaires de la possibilité de lire des films en Blu-ray UHD. Sony voit cette fonctionnalité comme une option et il a raison de le faire : certains privilégient les plateformes de streaming pour regarder des films ou des séries. Ils n’ont donc pas forcément envie de payer pour un lecteur qu’ils n’utiliseront pas.

La PS5 « Édition Digitale » ne plaira pas non plus aux collectionneurs qui aiment empiler des jeux physiques chez eux. Sur ce point, il y a quand même un biais qui pourrait condamner la console : les jeux vendus sur le PlayStation Store sont généralement plus cher que dans les magasins (qui appliquent souvent des promotions). En prime, elle ne peut pas compter sur un service comme le Xbox Game Pass, qui permet d’accéder à une bibliothèque de jeux à télécharger pour quelques euros par mois.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo