Faites attention à ce compte Twitter qui propage des informations volontairement mensongères sur le catalogue de Netflix en France. Numerama a parlé à son propriétaire.

Non, il n’y aura pas Game of Thrones sur Netflix France à compter du 1er janvier 2020. Il s’agit d’une information erronée partagée volontairement par un faux compte, qui se fait passer pour le compte officiel de Netflix France sur Twitter depuis quelques jours.

Le 26 décembre, il a publié un message qui a été retweeté plus de 17 000 fois en 24 heures. Il reprend les codes de communication du compte officiel de Netflix France lorsqu’il annonce les nouveautés à venir sur le catalogue français, chaque mois : une image sous forme de GIF qui fait défiler des titres de films et séries ainsi que leur date d’arrivée.

Capture du faux compte Netflix_FRa (ajout du « FAUX » par Numerama)

Star Wars, Game of Thrones et beaucoup de faux espoirs

Dans cette fausse image, le faux compte Netflix mentionne énormément de films et séries populaires, que beaucoup d’abonnés espèrent voir sur Netflix France mais qui n’y arriveront pourtant pas de sitôt :

  • L’intégrale de Game of Thrones, par exemple, est une propriété de la chaîne privée américaine HBO, qui a un partenariat exclusif avec OCS en France. Il n’est donc pas possible, à ce jour, de visionner Game of Thrones ailleurs que sur OCS en France.
  • Les 8 films Harry Potter, quant à eux, viennent tout juste de quitter — dans la douleur — le catalogue de Netflix France en novembre dernier.
  • Les deux derniers films Avengers ne peuvent pas non plus être sur Netflix France si tôt, au vu de la chronologie des médias qui impose une fenêtre de 3 ans à un film après sa sortie en salles pour être disponible sur une plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Les Avengers seront d’ailleurs sur Canal+. Même chose pour les récents Star Wars.

« Tout était fait pour tromper les internautes. »

Le faux compte, qui a été créé en juillet 2019 (et renommé depuis), s’appelle « Netflix_FRa » tandis que l’original s’appelle « NetflixFR ». Il est piloté par Lucien, un étudiant de 22 ans de l’école de communication et de publicité (ISCOM) de Montpelliers, qui se fait appeler Legya en ligne. Il ne s’en cache d’ailleurs pas, vu que son compte est mentionné directement dans la biographie du faux compte Netflix. Contacté en message privé par Numerama, il explique avoir voulu «  marquer l’année 2020 ». « Chaque mois Netflix sort son calendrier de sorties, chaque mois les personnes espèrent y voir leurs séries et films préférés », analyse-t-il.

La frontière entre l’humour, la parodie et l’information volontairement mensongère est souvent fine, et ses implications (des internautes qui croient, et partagent des informations fausses sans le savoir) soulèvent forcément des questions sur les motivations de son propriétaire. Lorsqu’on lui demande s’il n’a pas peur d’induire volontairement les internautes en erreur, il assume : «  C’était fait pour, toujours dans le ton de l’humour (…) Tout était fait pour tromper les internautes. », indiquant notamment que le dernier film mentionné dans sa fausse pancarte s’appelle «  les enquêtes de l’iscom », qui n’est pas le nom d’une œuvre mais un clin d’œil à son école.

Pour que son faux compte ait l’air encore plus vrai que nature, l’étudiant français a copié les photos de profil du vrai compte Netflix, mais a aussi ajouté l’emoji « 🅙 » à côté du nom « Netflix France », ce qui donne l’impression que le compte est vérifié, lorsque l’internaute utilise Twitter en thème sombre. Le tour de passe-passe fonctionne beaucoup moins en thème clair.

Comparaison du vrai et du faux compte Twitter Netflix France

À ce jour, Netflix n’a pas officiellement demandé à Lucien de cesser son partage de fausses informations. Le compte officiel français de la multinationale s’est toutefois fendu d’un gazouillis le 26 décembre pour rappeler que « Ce n’est pas parce que ça ressemble à du Netflix que c’est du Netflix ».

Le jeune homme continue donc pour l’instant à partager ses montages : il a publié un nouveau, très réussi, donnant l’impression que Game of Thrones était désormais accessible par la plateforme de SVOD. À la question « pourquoi ? », l’étudiant n’a qu’une réponse : « Pourquoi pas ? »

Soit.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo