En France, The Mandalorian n'est pas encore facilement et légalement accessible. Et pourtant, des fans estiment qu'il faut voir la série, notamment son chapitre 7, avant de voir la conclusion de la saga Skywalker. On vous explique pourquoi.

Pour Disney, la fin 2019 est rythmée par Star Wars. Entre l’excellent Fallen Order, la machine à goodies The Mandalorian et la conclusion de la saga Skywalker, les fans de la Guerre des Étoiles ont de quoi prendre des nouvelles de la galaxie lointaine. Problème : en France, à moins de virer dans l’illégalité ou d’utiliser une méthode complexe pour accéder à Disney+, la série mettant en scène un chasseur de prime n’est pas disponible. Elle le sera en même temps que le service de SVoD, fin mars 2020.

Pourtant, depuis le matin du 18 décembre, les journalistes et le public qui ont pu voir l’épisode 9 de Star Wars ET le chapitre 7 de The Mandalorian conseillent de voir la série avant le film. Un sujet d’autant plus polémique pour les spectateurs qui n’ont pas Disney+. Pourquoi et est-ce vraiment nécessaire ? C’est ce que nous allons voir.

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas être spoilés de la série ou du film, mais souhaitent connaître la réponse à la question du titre, elle tient en 5 mots : non, ce n’est pas nécessaire.

La suite de cet article divulgâche des éléments de l’intrigue de The Mandalorian (qui n’ont pas beaucoup d’impact sur le scénario global de la série) et des éléments critiques de l’intrigue de Star Wars : Épisode IX que vous ne voulez pas connaître avant d’avoir vu le film.

Divulgâchis après cette image !

Qu’est-ce qui rapproche The Mandalorian et L’Ascension de Skywalker ?

Disney a sorti l’épisode 7 de sa série Disney+ en avance, pour respecter la sortie du film qui conclut la saga Skywalker. Une raison à évoquer est simple et ne relève que du marketing : l’épisode 7 de The Mandalorian inclut un petit extrait de L’Ascension de Skywalker. Le film ne sort que le 20 décembre aux États-Unis et Disney a donc jugé qu’un dernier clip ne serait pas de trop.

Mais il y a un autre rapprochement entre les deux œuvres que seuls ceux qui ont pu les voir ont remarqué : pour la première fois dans le canon, la Force est utilisée pour guérir. Dans l’épisode 7 de The Mandalorian, Baby Yoda utilise son pouvoir pour soigner une blessure. Dans L’Ascension de Skywalker, on voit Rey maîtriser ce pouvoir à de nombreuses reprises. Elle explique même que c’est une transmission d’énergie fondamentale qui fait partie de la connaissance de la Force, ayant bien retenu les leçons de Luke.

C’est aussi ce pouvoir qui est utilisé par deux fois au climax du film : l’Empereur qui se régénère en aspirant l’énergie des deux Jedi devant lui et Kylo Ren qui donne sa vie pour sauver celle de Rey. L’utilisation du pouvoir par Kylo est d’ailleurs la plus aboutie, toute l’énergie étant transférée d’un corps à l’autre. De puissants Jedi sont donc à l’œuvre dans la conclusion de la saga Skywalker… mais aussi, visiblement, dans la série Star Wars. L’identité de Baby Yoda n’est pas révélée, mais son espèce en elle-même est connue pour être familière de la force.

Bébé Yoda dans The Mandalorian // Source : Disney+

Est-ce important de voir The Mandalorian avant L’Ascension de Skywalker ?

Pour la plupart des spectateurs, non. L’ordre importe peu. En revanche, l’auteur et journaliste américain Bryan Young, qui a lancé cette idée sur Twitter, a une autre approche de la question. À Numerama, il indique que c’est pour lui « une manière de montrer que cette capacité de la Force était présente dans l’univers Star Wars bien avant son utilisation par Rey  », dans la mesure où la série se situe entre les épisodes 6 et 7. Il n’a pas tort : les fans hardcore de la saga ont tendance à être très critiques sur les nouveautés apportées au canon.

Par exemple, le saut en hyperespace de Holdo à la fin de l’épisode VIII utilisé comme une arme a été jugé incohérent avec les règles de l’univers Star Wars, les fans arguant que dans ce cas, il suffirait de lancer un X-Wing en hyperespace sur l’Étoile Noire pour la détruire. Pas la peine de perdre des vies ou de s’embêter avec une stratégie d’assaut. Une si grande polémique que J.J. Abrams a dû intégrer une référence à cet acte héroïque à l’épisode 9, faisant affirmer à un personnage qu’il est trop complexe et trop risqué.

Star Wars Kylo Ren
Kylo Ren n’est pas du genre à soigner, et pourtant… // Source : Lucasfilm

La guérison par la Force pourrait donc être amenée de manière plus douce par la série, montrant que oui, c’est une chose qui existe dans Star Wars et non une invention conçue pour résoudre l’arc de Rey. Mais si vous n’êtes pas du genre à vous demander ce qu’il est possible de faire ou non dans un univers où cohabitent des aliens, la Force, du son dans l’espace, des voyages à la vitesse de la lumière et des sabres laser, alors vous n’aurez que faire de l’ordre dans lequel vous voyez les œuvres.

Pour celles et ceux qui savourent l’univers étendu de longue date, ce n’est nullement une surprise : les jeux Star Wars, pour ne citer qu’eux, ont depuis longtemps amené la possibilité de soigner des blessures du personnage joueur par la Force.

Partager sur les réseaux sociaux