Le trailer final de Star Wars IX : The Rise of Skywalker est sorti. Long de près de deux minutes trente, il montre de nombreuses scènes intrigantes et enthousiasmantes. Mais en y regardant de plus près, il fourmille aussi de détails.

Le trailer final de Star Wars IX : The Rise of Skywalker est sorti le 22 octobre, un peu moins de deux mois avant l’arrivée du film dans les salles de cinéma. Si vous chérissez la saga, sans doute avez-vous déjà vu et revu la bande-annonce pour en revivre chaque instant. On vous comprend, surtout qu’elle est très intrigante, à l’image de cette scène avec C-3PO qui semble faire ses adieux…

Mais avez-vous relevé tout ce que la vidéo avait à offrir ?

Nous avons relevé quelques détails que l’on peut apercevoir parfois en arrière-plan ou qui méritent quelques explications. Si vous êtes un fan pur et dur, rien de ce qui sera listé ci-après ne devrait vous impressionner. Mais peut-être cette lecture différente du trailer apportera-t-elle des éclaircissements à certains lecteurs et lectrices.

Un autre vaisseau emblématique revient

Après l’A-Wing, qui apparaît quelques instants dans le précédent trailer, c’est au tour du Y-Wing de se montrer dans Star Wars : The Rise of Skywalker. Il s’agit d’un vaisseau emblématique de la toute première trilogie, qui a servi à l’Alliance rebelle lors de son combat contre l’Empire galactique. Lors de la Bataille de Yavin, qui conclut l’Épisode IV, un seul d’entre eux reviendra.

Dans la séquence présentée dans la bande-annonce, on peut noter que ce Y-Wing, malgré son grand âge et sa maniabilité moindre que d’autres vaisseaux, est extrêmement bien piloté. Il exécute un tonneau pour esquiver une salve de laser et se débarrasse de deux chasseurs TIE qui lui barraient la route. Une fois le chemin dégagé, le Y-Wing ouvre le feu sur la passerelle d’embarquement du Destroyer.

On ne sait pas qui pilote ce chasseur, mais on peut supposer qu’il s’agit de Wedge Antilles. Si vous ne le connaissez pas, sachez qu’il s’agit de l’un des meilleurs pilotes de la galaxie, qui a rejoint l’Alliance rebelle avant la Bataille de Yavin. Il a également participé à la Bataille d’Endor et a combattu côte à côte avec Luke Skywalker. Qu’il revienne avec un vaisseau de son époque aurait du sens !

Do a barrell roll, then shoot !

Le Ghost

On l’admet, la formulation est un peu piégeuse : il n’est pas question ici d’un fantôme de Force (Force ghost), comme peuvent l’être Obi-Wan Kenobi ou Yoda, mais du Ghost, un vaisseau spatial piloté autrefois par la twi’lek Hera Syndulla. Son nom ne vous dit peut-être rien, parce qu’elle apparaît dans la série d’animation Star Wars Rebels, dont les faits se déroulent entre les épisodes III et IV.

Si vous ne connaissez pas du tout Star Wars Rebels, vous aurez sans doute beaucoup de mal à identifier de quel vaisseau il est question, parmi toute cette armada. Il s’agit en fait du vaisseau qui se trouve juste à côté du Faucon Millennium, au centre de l’image. Juste en haut à droite, il y a un vaisseau qui a une forme générale de losange aplati. Hé bien, c’est lui, le Ghost.

Bien entendu, on peut toujours supposer qu’il s’agit d’un autre vaisseau du même modèle. Après tout, le Ghost n’est qu’un cargo léger VCX-100, tout comme le Faucon Millennium n’est qu’un cargo léger YT-1300. Mais au regarde de l’histoire de sa pilote et de ce vaisseau, ainsi que de ce qu’on peut déduire de la scène — une flotte de vaisseaux rebelles –, il y a de fortes chances pour que ce soit bien lui.

Juste en haut à droite, le Ghost.
Le vaisseau tel qu’il apparaît dans Rebels.

Une référence à l’Épisode 1

Si la prélogie est considérée comme la plus faible des trois trilogies, elle appartient quand même à la saga. La première trilogie est d’ailleurs souvent évoquée par diverses références, alors que les clins d’œil à la seconde sont plus rares. Pour ne pas dire inexistants. Toutefois, le trailer final contient une scène qui fait écho à l’Épisode I, La Menace Fantôme.

Pendant le discours d’adieu de C-3PO à ses amis (difficile de supputer autre chose !), il y a en effet en arrière-plan un droïde très particulier le long d’un mur. Il s’agit d’un droïde de combat B1, désactivé. Difficile évidemment de le remarquer : non seulement il se trouve dans la pénombre, mais l’au revoir de C-3PO accapare l’attention : comment en est-on arrivé là ? Où se trouvent nos héros ?

Si vous ne vous souvenez pas du droïde de combat B1, sachez que c’est ce modèle que la Fédération du Commerce a employé lors de son blocus de Naboo. Ces robots humanoïdes, au long coup et au faciès très allongé, ont servi de force d’occupation lors de l’invasion de la planète de la princesse Padmé Amidala. Cependant, leur efficacité militaire n’a pas été décisive. Surtout face à deux Jedi aguerris !

Suivez la flèche…
Les fameux droïdes de combat B1.

Le Trône de l’Empereur

Une lumière sombre et bleue-grise, des éclairs qui déchirent la brume, une architecture anguleuse et pointue, une voix ténébreuse : pas de doute, nous sommes bien face à un haut lieu des forces du mal. Et ce n’est pas n’importe quel endroit : il s’agit ni plus ni moins du Trône de l’Empereur, Sheev Palpatine, alias Dark Sidious. Sa présence dans le film est assurée depuis le précédent trailer.

Ce qui est intéressant ici, c’est de savoir d’où vient ce design : il s’agit en fait d’une reprise de design qu’avait imaginé l’illustrateur Ralph McQuarrie en 1981 pour l’Épisode VI, Le Retour du Jedi. C’est Phil Szostak, spécialiste artistique de Star Wars (il a publié des ouvrages sur The Art of The Force Awakens, The Last Jedi, Solo : A Star Wars Story & The Rise of Skywalker), qui a rappelé cette référence.

Le Trône de l'Empereur Ralph McQuarrie
Le Trône de l’Empereur, imaginé par Ralph McQuarrie.
Le Trône de l’Empereur.

Palpatine fait face à Rey

Depuis qu’il est établi que l’Empereur Palpatine sera impliqué dans l’Épisode IX, les spéculations vont bon train sur la manière dont il sera mentionné ou il apparaîtra : sera-t-il effectivement bien vivant, malgré sa chute dans le puits d’énergie à la fin de l’Épisode VI ? Sera-t-il cloné ? Un fantôme de Force ? Une illusion ? Un flash-back ? Le trailer final se garde évidemment de donner une réponse claire.

La scène dont on parle ici est extrêmement brève : on voit Rey, sabre laser à la ceinture (celui d’Anakin Skywalker), au milieu d’une pièce vide et prise par la glace. Face à elle, un homme encapuchonné au rire menaçant est assis dans ce qui semble être un siège high-tech (pour le maintenir en vie ?). La caméra donne l’impression que l’homme s’avance vers elle. À la toute fin, sa main semble se tendre vers elle.

De toute évidence, il s’agit de Palpatine. Les trailers modernes ayant la fâcheuse tendance à prendre un malin plaisir à mettre les internautes sur de fausses pistes, il faut se garder de tirer de grandes conclusions sur cette scène en particulier. Il est toutefois probable que la séquence qui suit derrière, celle où Rey a allumé son sabre laser et est prête à combattre, soit en lien avec la première. Prélude à un combat épique ?

Regardez bien, il y a quelqu’un dans le siège.
Rey sabre-laser
Rey est prête à en découdre.

Partager sur les réseaux sociaux