Le créateur de la série Warrior Nun, Simon Barry, s’est confié sur ses plans originels pour la fin de saison 2, et au sujet de la saison 3 annulée. On ne verra jamais la version maléfique d’Ava qu’il voulait mettre en scène.

En 2022, il a fallu dire adieu à Warrior Nun et à ses nonnes guerrières adorées. Résiliée par Netflix, la série a fait l’objet d’un combat quasi sans précédent pour être sauvée par ses fans. Résultat, des films sont prévus. Mais ces longs-métrages relèvent a priori plutôt d’un univers étendu et se feront sans le créateur de la série Simon Barry. On ne sait d’ailleurs pas si cela sera une continuation à proprement parler, avec le casting d’origine, ou bien une forme de reboot.

Dans une interview pour The OCS Newsletter, Simon Barry s’est confié sur ce qu’il avait initialement prévu pour la fin de la série et sa suite. Il évoque notamment la place de Beatrice, le parcours de Lilith, et l’éventuel retour du personnage d’Ava.

Une Ava maléfique au programme de la saison 3 annulée

Au cours de cette interview, Simon Barry explique effectivement que les scènes finales devaient être plus longues et prendre davantage leur temps. Lors du series finale actuel, Beatrice (Kristina Tonteri-Young) semble effectivement se précipiter quelque peu brutalement vers sa nouvelle vie, là où Simon Barry voulait initialement mettre en scène plus en détail son départ de l’Ordre de l’Épée Cruciforme — notamment ses adieux avec les autres sœurs. Cette approche a été coupée en raison de contraintes de temps lors du tournage. Étant donné l’attachement affectif de Beatrice pour l’organisation, cela aurait effectivement pu faire sens, même si la perte brutale d’Ava peut justifier son désarroi et son besoin de changer rapidement de vie.

On ne s'est toujours pas remis de ces adieux-là. // Source : Netflix / Warrior Nun
On ne s’est toujours pas remis de ces adieux-là. // Source : Netflix / Warrior Nun

Quant à la saison 3, beaucoup d’arcs narratifs auraient évolué, explique Simon Barry. Lilith, par exemple, aurait pris son indépendance. Ce qui, la concernant, signifie : encore plus de chaos. « J’aurais adoré que nous puissions continuer ce voyage avec elle dans la saison 3 en tant qu’agent, en quelque sorte, du chaos. (…) Mais ce n’était pas vraiment une question de bien ou de mal, c’était juste parce qu’elle ne voulait plus être une esclave. »

Quant à Ava…  son histoire n’aurait pas été totalement terminée, malgré son sacrifice, selon Simon Barry. Selon lui, les sœurs auraient pu affronter une version « maléfique » du personnage incarné par Alba Baptista. De fait, les sœurs auraient alors tout fait pour retrouver Beatrice, et qu’elle les aide contre cette nouvelle Ava. Il n’est pas difficile d’imaginer où cet arc narratif aurait mené : sans doute que Beatrice aurait pu sauver Ava du maléfique grâce à leur amour, ce qui aurait alors permis à Ava de redevenir elle-même tout en étant ressuscitée. Voilà une continuation que nous ne verrons jamais dans tous les cas, mais rien n’empêche d’imaginer cet happy ending pour se consoler de l’absence de saison 3.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !