Les publicités dans Amazon Prime Video arrivent à partir du 29 janvier 2024, d’abord dans une poignée de pays. En France, ce sera un peu plus tard dans l’année. Y échapper sera possible, mais il faudra payer un extra.

La publicité sur Amazon Prime Video arrive, et y échapper nécessitera de débourser chaque mois quelques euros de plus. C’est la notification qu’est en train d’envoyer le géant de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) à sa clientèle, a remarqué Engadget le 27 décembre. La plateforme se lance ainsi dans un chemin déjà emprunté par Netflix et Disney+ auparavant.

La France concernée plus tard en 2024

Le déploiement de la publicité sur le streaming d’Amazon doit démarrer à compter du 29 janvier 2024 et cela concerne quelques marchés en Amérique (États-Unis et Canada) et en Europe (Royaume-Uni et Allemagne). D’autres pays seront ciblés plus tard dans l’année, dont l’Italie, l’Espagne, le Mexique, l’Australie et, surtout, la France. L’échéance n’est pas encore indiquée.

Sous le nouveau régime publicitaire d’Amazon Prime Video, la clientèle devra payer toujours son abonnement pour accéder au catalogue de streaming, sur lequel viendra s’ajouter le paiement additionnel si l’on veut échapper à la publicité. Celui-ci est annoncé à 3 dollars par mois, ce qui fera un prix de 2 ou 3 euros en France, au moment de son déploiement.

Source : Prime Video
Source : Prime Video

Aujourd’hui, Amazon Prime Video est intégré à l’abonnement Prime. Celui-ci coûte 69,90 euros par an (soit un peu moins de 5,9 euros par mois). Il existe aussi un prix mensuel de 6,9 euros. Avec le mécanisme publicitaire voulu par le service, le prix de la plateforme frôlerait alors les 10 euros mensuels. On s’approche ainsi des tarifs appliqués par le reste du marché.

La diffusion des publicités ne concerne que les contenus vus en streaming dans le cadre de la SVOD. Il n’y en aura pas pour les personnes louant ou achetant des films ou des séries sur sa plateforme. La durée de ces réclames n’est pas encore claire, ni leur nombre par tranche horaire : elle doit toutefois être inférieure aux coupures publicitaires de la télévision, selon Amazon.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !