L’abonnement Essentiel avec des pubs de Netflix est arrivé en France. Voilà tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau forfait, qui est moins cher que les autres, accueille moins de contenus, mais contient des entractes publicitaires.

L’option Netflix avec des pubs est enfin arrivée en France. Depuis le jeudi 3 novembre 2022 à 17h, un nouveau forfait s’est ajouté aux trois actuels au sein de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) : il s’appelle Essentiel avec pub et coûte 5,99 euros par mois, soit trois euros de moins que l’Essentiel de base.

Les quatre abonnements sont listés comme dans le tableau ci-dessous. En plus de ce nouveau forfait, Netflix a augmenté la qualité vidéo de base de l’abonnement Essentiel à 720p (au lieu de 480p actuellement) — ce qui veut dire, au passage, que Netflix fait toujours payer plus cher pour avoir de la 4K.

Netflix a mis en ligne une foire aux questions qui regroupe la majeure partie des informations à connaître sur ce nouveau forfait. À noter que la pub se trouvera avant ou après les contenus, mais pas pendant les jeux.

ForfaitPrix/moisQualitéÉcrans
Essentiel avec pubPrix/mois5,99€Qualité720pÉcrans1
EssentielPrix/mois8,99€Qualité720pÉcrans1
StandardPrix/mois13,49€Qualité1080pÉcrans2
PremiumPrix/mois17,99€Qualité4K et HDRÉcrans4

Une dizaine de pubs par heure dans le nouveau forfait Netflix

Pour les abonnés actuels qui paient pour un forfait sans publicité, rien ne change au 3 novembre : ils et elles gardent leur interface normale ainsi que tous les contenus actuels. Ce ne sont que les abonnés au tarif Essentiel avec publicité (qu’ils soient nouveaux ou des abonnés sans pub qui décident de changer de tarif) qui ont des changements.

Toutes les publicités vidéo auront été vendues par Netflix au préalable auprès d’annonceurs. Elles seront diffusées de deux manières différentes :

  • Des vidéos en pré-roll : entre 15 et 30 secondes de pub vidéo au lancement d’une série ou d’un film,
  • Des pubs vidéo dans le contenu : entre 15 et 30 secondes de pub vidéo au milieu d’un programme, à raison d’environ « 4 à 5 minutes de publicité par heure ».

Ces chiffres donnent une idée du nombre d’entractes qu’un épisode de série devra supporter : pour un épisode d’une heure, il faudra donc compter au minimum 4 minutes de pubs, soit 8 coupures pub, soit une pub toutes les 7 minutes de contenu.

Ce modèle existe déjà aux États-Unis : les épisodes de 40 minutes diffusés à la télévision sur les networks (les chaines gratuites) sont souvent entrecoupés de 4 ou 5 publicités. Cependant, les Français ne sont pas habitués à un tel volume de réclames à la télévision linéaire. Au cours d’un épisode de série sur TF1, par exemple, on compte généralement une seule coupure pub, mais plus longue ; les téléspectateurs peuvent ainsi vaquer à leurs occupations puis revenir devant le poste.

Les multiples petites coupures pub sont en revanche connues des internautes friands de vidéos YouTube : sans abonnement à YouTube Premium ou bloqueur de pub, l’expérience de visionnage est souvent précédée ou entrecoupée de spots de quelques dizaines de secondes.

Les situations où il n’y aura pas de pub dans le forfait Essentiel avec pub

Dans de rares cas, le forfait Essentiel avec pub ne fonctionnera pas exactement pareil.

  • Les profils « enfants » n’auront pas de publicité,
  • Certains films et séries originaux Netflix (produits et financés par la firme) qui viennent de sortir n’auront pas de coupure pub, mais uniquement une grosse publicité vidéo en pré-roll, plus longue. Un peu comme au cinéma.

Sera-t-il possible de sauter les pubs sur le forfait Essentiel avec publicité de Netflix ?

Non. Les coupures publicitaires ne seront pas « skippable », comme on dit en bon franglais. La seule solution, pour les abonnées et abonnés au forfait Essentiel avec publicité, sera de patienter.

Le 4e forfait sur Netflix // Source : Capture d'écran du 3 novembre 2022
Le 4e forfait sur Netflix // Source : Capture d’écran du 3 novembre 2022

Seuls 85 % des films et séries seront disponibles au lancement

On le savait déjà : l’abonnement Netflix avec pub ne permettra pas de regarder tous les films et séries. Certains studios avaient, en effet, signé avec Netflix des contrats de diffusion sur une plateforme sans pub. Or, si le service de streaming ajoute de la pub autour de ces programmes, Netflix va gagner beaucoup plus d’argent que ce qui était prévu. Les studios qui fournissent les films et séries veulent donc aussi leur part du gâteau. La plateforme de SVOD pourrait devoir payer entre 15 % et 30 % plus pour les mêmes contenus.

En attendant cette renégociation, Netflix annonce que 85 % des contenus disponibles sur sa plateforme seront accessibles aux abonnés Essentiel avec pub. Parmi eux, il y aura bien sûr toutes les productions Netflix Originals, qui appartiennent complètement à la plateforme, et dont elle peut faire ce qu’elle veut.

Quelles données devrez-vous donner à Netflix ?

La plateforme de SVOD va demander plus d’informations personnelles aux abonnés Essentiel Avec Pub que pour les autres abonnements : le nom, le mail, la date de naissance et le genre de l’utilisateur ou l’utilisatrice. L’objectif est clair ; pouvoir proposer de la pub plus ciblée aux annonceurs, qui pourront choisir sur quels genres de contenus ils souhaitent afficher leurs pubs.

« Une fois que vous avez souscrit à l’offre Essentiel avec pub (en tant que nouvel abonné ou en changeant d’offre) et avez sélectionné votre profil principal, nous vous demandons de nous communiquer votre date de naissance et votre genre », confirme la FAQ de Netflix. « Ces données démographiques de base, ainsi que votre localisation générale (déduite de votre adresse IP), nous permettront de personnaliser les publicités et d’améliorer nos produits.»

Netflix avec pub demande des informations personnelles en plus
Netflix avec pub demande des informations personnelles en plus

Qu’y gagne Netflix ?

Ce n’est un secret pour personne : Netflix est en perte de vitesse, et cherche des manières de renouer avec la croissance. Alors que la plateforme atteint un plateau relativement naturel aux États-Unis (près d’un foyer sur trois est abonné là-bas, sans compter le partage de compte), elle cherche à conquérir de nouveaux abonnés potentiels.

Netflix en est persuadé : il y a un public pour son abonnement moins cher avec de la pub, car d’autres plateformes gratuites comme YouTube ont déjà ouvert la voie.

Dans tous les cas, l’entreprise sera gagnante, car elle peut se permettre de vendre aux annonceurs des espaces pub « premium », où les spectateurs sont ciblés selon leurs goûts (les annonceurs peuvent cibler les genres de contenus) et relativement captifs (les publicités sont courtes et insérées au milieu d’un contenu). Du tout bénef pour les marques, et un bond en avant de Netflix dans le monde de la pub, où il a beaucoup à offrir et à gagner. Reste à voir combien d’abonnés payants adopteront le forfait avec pub. Réponse début 2023 pour les premiers résultats.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur

Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !