L’épisode 6 d’Andor met en scène le Sénat, qui a quelque peu changé durant le règne de l’Empire galactique.

L’épisode 6 d’Andor, diffusé le 12 octobre sur Disney+, restera sans doute dans les mémoires comme l’un des meilleurs de la série Star Wars — et nous n’en sommes qu’à la moitié de la saison une. La tension, les dialogues, l’écriture, la scène de « l’Œil » sont remarquablement amenés. Mais cette réussite doit aussi pour beaucoup à ce qui a été construit dans les cinq premiers épisodes.

Évidemment, impossible d’en dire beaucoup plus sans divulgâcher l’épisode. Il y a toutefois un élément qui apparaît brièvement dans une scène et qui mérite de s’y attarder. Cela concerne le Sénat, l’organe chargé d’écrire les lois galactiques. Mais avant d’en dire plus, nous vous invitons à voir d’abord l’épisode 6 avant de revenir par ici.

spoiler série tv
On ne peut être plus clair ! // Source : Claire Braikeh pour Numerama

L’Empire domine le Sénat

La scène en question survient à la fin de L’Œil — le nom de l’épisode.

On voit la sénatrice Mon Mothma prendre la parole dans un débat sur une agression contre un peuple, quelque part dans l’Empire. L’élue de la planète Chandrila remarque cependant assez vite qu’elle n’a pas l’attention de l’assemblée, largement vide. Les autres parlementaires sont accaparés par des rapports faisant état d’une attaque rebelle contre l’Empire

Le lieu dans lequel Mon Mothma discoure est aisément reconnaissable : c’est le Sénat, un lieu que l’on aperçoit dans la prélogie. La structure a survécu lors de l’émergence de l’Empire — la princesse Leia Organa revendique son statut de sénatrice à Dark Vador dans Un nouvel espoir –, mais son autonomie apparaît diminuée pour n’être plus qu’une simple chambre d’enregistrement.

Mon Mothma Sénat
Mon Mothma au Sénat. Notez la marque impériale. // Source : Lucasfilm

Cela se remarque à travers deux indices. Le premier est la présence d’un logo sur la face avant des modules individuels des parlementaires. En faisant preuve d’un peu d’attention, on peut apercevoir l’emblème de l’Empire Galactique — une sorte d’étoile enchâssée dans ce que l’on pourrait assimiler à un rouage. Cela traduit la mainmise de l’Empire sur le Sénat.

Ce logo n’apparaissait pas autrefois sur ces pods. Dans la prélogie, toutes les scènes impliquant ces engins aériens les montrent sans marque distinctive. On y voit juste une sorte de pupitre vers lequel le ou la parlementaire s’avance pour exposer son propos. Symboliquement, c’est fort : l’Empire a littéralement posé sa marque sur le Sénat.

sénat palpatine
Le sénateur Palpatine, dans La Menace fantôme, lorsqu’il semblait encore quelqu’un de sympathique… // Source : Lucasfilm

Un autre signe de la mainmise de l’Empire sur le Sénat et la très faible présence d’élus lors de la séance. Certes, on pourrait arguer que l’ordre du jour, cette fois-là, n’a pas fait déplacer nombre d’élus, et que les autres sessions publiques sont plus étoffées. Mais les plans à la télévision ou au cinéma sont rarement gratuits : ils sont censés dire quelque chose.

Cette impression est confortée par le fait que la caméra filme parfois directement les rangs du Sénat et non plus Mon Mothma. Il y a bien quelques sièges occupés, mais c’est désert dans l’ensemble — du temps du Sénat sous l’Ancienne République, avant l’avènement de l’Empire, les pods étaient occupés. C’est un indice qui montre que le vrai pouvoir politique s’est déplacé depuis longtemps.

Pour Voir Andor, il faut s’abonner à Disney+. L’offre est disponible sur le site de Disney+ avec l’abonnement d’un an à 89,90 € ou 8,99 € par mois, ou dans les offres Canal+ à partir de 21,99 € par mois.

Sénat Mon Mothma vide
Il y a pas grand-monde. // Source : Lucasfilm

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.