Avengers : The Kang Dynasty et Avengers : Secret Wars arriveront dans les cinémas en 2025. Un certain Kang Le Conquérant sera impliqué dans la reformation des Avengers.

Il y a déjà quelques années, Avengers Endgame clôturait en beauté la phase 3 de l’univers cinématographique Marvel. Toute l’équipe de super-héros et de super-héroïnes affrontait alors, une bonne fois pour toutes, le grand méchant déjà présent en toile de fond depuis plusieurs films : Thanos. Voilà maintenant un certain nombre de films et de séries que les protagonistes Marvel n’ont plus vraiment d’ennemi commun en apparence.

Mais que deviennent les Avengers ? Ces trois prochaines années, nous ne les verrons pas à l’écran. Ils ne feront leur retour qu’en 2025, avec deux longs métrages séparés de seulement quelques mois. Le programme a été officialisé lors du Comic-Con 2022 à San Diego, du 21 au 24 juillet.

Deux films Avengers sont donc attendus, dans cet ordre :

En lieu et place de Thanos, il est acté que Kang Le Conquérant est dorénavant le grand méchant du MCU. Mais qui est-il ?

avengers_kang_dysnasty_2025
Logo de Avengers : The Kang Dynasty, prévu en 2025. // Source : Marvel

Qui est Kang ?

On entraperçoit Kang, pour la première fois au sein du MCU, dans la série Loki. Son importance est — pour l’instant — tout à fait mineure. Mais cela va bientôt changer : lors du panel du Comic-Con, Kevin Feige (le patron de Marvel à l’écran) a teasé une apparition majeure du personnage dans Ant-Man : Quantumania, prévu à l’été 2023. Dans les comics, en revanche, Kang est présent à tire-larigot, il en existe plusieurs versions. Il a été créé par Stan Lee et Jack Kirby dans les années 1960.

Il faut retenir que Kang est défini comme « conquérant », car il est un guerrier céleste et interdimensionnel. Il prend possession de terres et de civilisations en mobilisant des technologies avancées, en manipulant le temps et l’espace. Physiquement, il se distingue avec une armure mauve, une peau bleutée et un casque.

Kevin Feige a confirmé que l’on en verrait plusieurs incarnations dans différentes trames spatiotemporelles, c’est-à-dire différents variants (celui dans Loki est l’un d’eux). C’est justement ce qui, selon le directeur du MCU, le distingue le plus de Thanos. Toutes ces versions du super-vilain seront interprétées par Jonathan Majors.

Qu’est-ce que Secret Wars ?

La notion de « secret wars », dans le titre du deuxième Avengers de la phase 6, peut faire référence à une série très réputée de l’univers Marvel : en 1984-85, plusieurs super-héros et super-héroïnes de la Terre (mais aussi des super-vilains) sont kidnappés par un être malfaisant et envoyés sur la planète Battleworld, où ils sont intimés l’ordre de se battre. Mais une deuxième série des comics Marvel porte ce nom. Plus récente (2015), elle met en scène à nouveau Battleworld, mais qui est cette fois-ci une planète résultant de la fusion de plusieurs univers parallèles de la Terre.

Battleworld est alors une sorte de planète mosaïque, avec des aspects issus de plusieurs mondes alternatifs, qui coexistent comme des territoires. On peut trouver, sur Battleworld, plusieurs Thor, plusieurs Iron Man, etc., chaque territoire spatiotemporel ayant son variant.

avengers_secret_wars_2025
Avengers : Secret Wars, attendu pour 2025 après The Kang Dynasty. // Source : Marvel

On imagine bien pourquoi et comment ce principe pourrait être appliqué au multivers mis en place par le MCU depuis les débuts du concept dans Loki. Ce serait l’occasion de faire revenir divers variants. Bien évidemment, comme souvent, il ne faut pas s’attendre à une adaptation à la lettre des comics, qui seront largement repensés — par exemple, Kang n’est pas impliqué dans Secrets Wars, normalement. Le suspense reste donc plein et entier.