Les internautes ont ajouté par-dessus le drapeau français les premières œuvres en pixel art. Parmi elles, un patchwork de six Françaises célèbres.

L’heure est à la célébration des Françaises célèbres sur r/Place. Plusieurs femmes sont apparues dans la nuit du 20 au 21 juillet 2023, représentées en pixel art. Elles ont été ajoutées par-dessus l’immense drapeau tricolore déployé dans les premières heures de r/Place, édition 2023, afin de l’agrémenter quelque peu. D’autres dessins ont aussi été ajoutés à divers autres endroits.

image calque française
L’objectif du visuel. // Source : Capture d’écran

Ces six femmes sont, de haut en bas et de gauche à droite :

  • L’allégorie de la liberté, représentée par une femme dans le tableau La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix, qu’on associe souvent à Marianne, la figure de la République française ;
  • Jeanne d’Arc, en armure et à cheval, dans une posture qui rappelle le tableau de Jean-Jacques Scherrer, L’Entrée de Jeanne d’Arc à Orléans (mais avec le drapeau tricolore) ;
  • Marie Curie, dans son laboratoire avec une fiole à la main, qui évoque une photo célèbre de la physicienne et chimiste franco-polonaise, récipiendaire d’un prix Nobel dans chacune de ces disciplines ;
  • Joséphine Baker, en tenue de meneuse de revue durant les années folles, lors de l’une de ses représentations, avant sa vie de résistante dans la Seconde Guerre mondiale et de militante contre le racisme et pour la défense des droits civiques des Noirs ;
  • Simone Veil, dans l’habit vert de l’Académie française, lors de son élection dans l’institution, au terme d’une carrière l’ayant amenée à porter la loi dépénalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) ;
  • Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française choisie par l’Agence spatiale européenne, dans un portrait pris par l’armée de l’Air et de l’Espace, qui sera amenée à fréquenter la Station spatiale internationale (ISS) et à participer très vraisemblablement aux missions lunaires.

La production de ce visuel a été essentiellement pilotée par les membres des subreddits spécialisés comme r/PlaceFR, mais aussi et surtout par celles et ceux dans le salon Discord PlaceFR — en témoignent les nombreux messages échangés ces dernières heures pour organiser la pose des pixels et, parfois, pour défendre la zone des quelques tentatives de saccage.

Dans la matinée du 21 juillet, le dessin était toujours en cours de retouche, afin de fixer quelques détails — les reflets de l’armure de Jeanne d’Arc par exemple, ou les visages, qui peuvent rapidement être déformés par des pixels mal posés. Il faut se souvenir que dans r/Place, un même internaute ne peut pas poser un autre pixel avant un temps d’attente de cinq minutes.

En 2022, les internautes avaient plutôt choisi de représenter des hommes sur le drapeau français : on retrouvait le footballeur Zinedine Zidane, l’astronaute Thomas Pesquet, le rappeur Népal, les Daft Punk, le streameur Joueur du Grenier, et des personnages fictifs : Rémy de Ratatouille, Dracaufeu de Pokémon. Deux exceptions : la Lofi Girl et Jinx d’Arcane.

On note toutefois une autre personne, un homme cette fois, sur le drapeau français : il s’agit de Kamel Kebir, alias Kameto. Patron de l’écurie d’e-sport Kamine Corp, mais aussi vidéaste, il a été surnommé le général Kameto en 2022, justement lors de la Pixel War. L’intéressé avait joué un rôle crucial dans la bataille, avec son fameux ordre printemps, été, automne, hiver.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !