Orange est aussi en train de discuter avec Altice, la maison-mère de BFM TV, RMC Découverte et RMC Story, sur la rémunération des chaînes. L’opérateur prévient qu’il est disposé à payer, mais uniquement pour des services à valeur ajoutée.

La mise en garde est à peine voilée : comme Free, Orange pourrait à son tour couper le signal de BFM TV si un accord convenable n’est pas conclu avec sa maison-mère, Altice. C’est ce qu’a fait très clairement comprendre Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur historique, ce jeudi 29 août alors qu’il était invité sur France 2 à participer à l’émission des Quatre Vérités avec Caroline Roux.

« Nous ne souhaitons pas en arriver au même point mais il est envisageable de couper également le signal s’il n’y a pas d’accord », alerte ainsi Stéphane Richard. Car tout comme Free, Orange est disposé à rémunérer les chaînes pour des services associés, comme la télévision de rattrapage, mais refuse de débourser quoi que ce soit s’il s’agit juste de retransmettre la télévision en direct.

Orange fournit son réseau en échange

La raison ? Orange met à disposition son réseau et sa clientèle pour les chaînes, ce qui vaudrait largement une quelconque compensation : « Nous considérons qu’il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs que nous sommes : en transportant gratuitement les chaînes nous leur assurions une audience, sans demander de rémunération en retour», argue le chef d’entreprise.

La bonne nouvelle pour Altice, c’est que l’échéance des discussions avec Orange a été reportée après septembre, ce qui laisse une bonne marge pour poursuivre les négociations entre l’opérateur historique et la maison-mère BFM TV, RMC Découverte et RMC Story — et accessoirement d’un FAI rival, SFR. Mais cela sera-t-il suffisant pour identifier et évaluer la valeur de ces fameux services associés ?

Stéphane Richard. // Source : J.Knaub/Sipa Press/Orange

Stéphane Richard.

Source : J.Knaub/Sipa Press/Orange

Car à entendre Stéphane Richard, Altice ne propose aucun de ces services associés. Or, selon lui, « la question n’est pas celle du montant du chèque ». « Nous payerons s’il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire ». Et Altice ne pourra guère se tourner vers le CSA pour obtenir de l’aide : pour l’autorité, un opérateur a le droit, dans ce cas de figure, de refuser de diffuser des chaînes.

Depuis le 27 août, Free a cessé de retransmettre les flux de BFM TV, RMC Découverte et RMC Story sur son réseau (mais il est toujours possible d’y accéder via un grand nombre d’alternatives, quoique quelque peu fastidieuses à mettre en œuvre). L’impact sur les audiences a été immédiat, avec un recul par rapport à la même période une semaine avant. Pour BFM TV, la chute est estimée à 15 %.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !