Samsung prévoit un recul de ses performances économiques pour le quatrième trimestre 2018.

Apple n’est pas la seule société à se montrer pessimiste sur ses prochains résultats financiers. Un autre poids lourd engagé dans le secteur des smartphones a lui aussi quelques inquiétudes sur ses performances économiques à venir. Il s’agit de Samsung. Le fleuron de l’industrie high-tech sud-coréenne a partagé ses prévisions pour le quatrième trimestre 2018 et elles ne sont pas bonnes.

En tout cas, elles sont mauvaises par rapport à ce qu’a connu le groupe il y a un an, lors du quatrième trimestre 2017. Samsung anticipe en effet un recul de près de 10,5 % de son chiffre d’affaires sur un an et un bénéfice opérationnel moindre, plus de 28 % plus bas que ce que le groupe avait enregistré l’an passé. Ce recul est le premier que connaît la firme depuis deux ans.

Samsung Galaxy S9 // Source : Samsung

Deux causes identifiées

La contraction attendue des performances économiques de Samsung s’explique par deux phénomènes : le premier, sans doute le plus évident, est la féroce concurrence que livrent les constructeurs chinois dans le secteur des smartphones. Les Huawei, Xiaomi, ZTE, OnePlus, Oppo et consorts fournissent désormais des terminaux performants, soignés et à des prix très attractifs.

Le second concerne le secteur de la mémoire. Samsung fournit des composants qui équipent non seulement ses mobiles, mais aussi ceux de ses concurrents. Or, la demande a stagné ces derniers temps, ce qui n’a pas permis à Samsung d’en faire un relais de croissance suffisamment puissant. Résultat, les revenus dans ce domaine ont reculé, et ont nui aux perspectives du groupe.

La situation n’est pas nécessairement amenée à s’améliorer dans l’immédiat : les firmes chinoises montent en puissance dans cette industrie, au point que l’une d’elles s’est même permis de vendre plus de terminaux que le géant Apple au deuxième trimestre 2018. Mais avec l’arrivée prochaine de la 5G, le public sera incité à renouveler son matériel pour être compatible avec l’ultra haut débit mobile.

Partager sur les réseaux sociaux