Avec ses 200 millions de joueurs, Fortnite a reboosté le studio de développement Epic Games. L'entreprise aurait engrangé 3 milliards de dollars de bénéfices en 2018.

L’année 2018 a été un bon cru pour Epic Games. Le studio américain aurait engrangé en douze mois pas moins de 3 milliards de dollars de bénéfices, a révélé une source proche de l’entreprise au site TechCrunch ce jeudi 27 décembre.

200 millions de joueurs sur Fortnite

Contacté par TechCrunch et Numerama, Epic Games n’a pas confirmé ce chiffre pour le moment. Il ne semble toutefois pas complètement disproportionné, compte tenu du succès de Fortnite, qu’a produit le studio. Ce jeu vidéo compte aujourd’hui pas moins de 200 millions de joueurs.

Capture d’écran de Fortnite saison 7 // Source : YouTube/Epic Games

Il y a environ 6 ans, Epic Games, qui avait été fondé en 1991, a opéré un revirement de stratégie, raconte TechCrunch. Jusqu’au lancement de Fortnite, Epic Games était surtout réputé pour Unreal Engine, son logiciel dédié au développement de jeux vidéo, et pour le jeu Gears of War. Ce dernier avait été vendu à plus de 19 millions d’exemplaires à travers le monde, revendiquait l’entreprise en 2006.

L’entreprise visée par des plaintes

Le studio de développement peinait à gagner de l’argent, malgré ces quelques réussites. Pour y remédier, Epic Games s’est décidé à développer plus de jeux freemium et moins de jeux destinés à être vendus dans les chaînes de supermarchés, expliquait son CEO Tim Sweeney à Polygon. «  Nous avons réalisé que nous avions besoin de changer notre approche du marché », disait-il.

Ce changement a été facilité par par un investissement massif de la part du chinois Tencent.

Si le chiffre de 3 milliards venait à être confirmé, il s’agirait pour le studio d’un record. Au mois d’octobre, le Wall Street Journal révélait qu’Epic Games était valorisé à près de 15 milliards de dollars. De quoi payer les frais de justice auxquels l’entreprise va devoir faire face. Ces dernières semaines, plusieurs personnalités ont porté plainte contre le studio, parce que des danses qu’ils avaient créées sont proposées à l’achat sur le jeu Fortnite.

Crédit photo de la une : Epic Games

Partager sur les réseaux sociaux